• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fantômette

Fantômette

Née en 1966, je suis médecin, passionnée d’histoire et de généalogie. Mes seuls articles ou travaux publiés l’ont été dans des revues généalogiques.
Je n’ai pas de formation en économie ni en politique, mais je me soigne.

« Chercher à comprendre, c’est déjà désobéir... »

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 68 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Fantômette Fantômette 19 janvier 2010 21:44

    L’embêtant avec les bals masqués, c’est qu’on n’est pas certain de ses fréquentations...



  • Fantômette Fantômette 19 janvier 2010 21:39

    @ Georges Yang

    Monsieur ;
    Les « individus concentrés sur leur propre désir » ne sont pas des gens en mal d’enfant, des voleurs d’enfants affamés de la misère du monde, ce sont simplement des parents qui savent LEUR enfant loin d’eux, dormant dans la rue, sans eau ni nourriture, sans couverture, sans abri depuis une semaine. Laisseriez-vous vos PROPRES enfants dans cette situation sans hurler votre détresse ?
    Savez-vous, Monsieur, que la procédure en Haîti peu durer 2 ans ? 2 ans pendant lesquels vous voyez l’enfant auquel vous vous êtes attachés sans jamais l’avoir tenu dans vos bras grandir par photos interposées. Deux ans pendant lesquels le spaperasse prouvant l’bandon, le consentement à l’abandon, l’avis du juge, des affaires sociales locales, tous cela est examiné à la loupe.
    On parle d’enfants, pas de numéros de dossiers ni d’animaux de compagnie, MERDE !

    Ceci n’empêchant absolument pas de tout faire pour secourir TOUS les Haïtiens qu’on peut encore sauver.



  • Fantômette Fantômette 19 janvier 2010 21:31

    @ Pasou

    Monsieur ;
    Oserai-je ajouter que je pense que vous êtes juste un raciste qui s’indigne de voir arriver sur le sol de sa Patrie un afflux de petits Noirs ?
    Ces enfants trouveront la place que la société leur donnera, et qu’il sauront se donner, entourés de l’affection de leurs proches, même avec leur couleur de peau.
    Ces enfants dont nous parlons sont des enfants dont les parents biologiques ne pouvaient DEJA plus s’occuper et que leurs parents adoptifs avaient DEJA admis dans leur coeur, leur famille, leur lignage, même sans aucun lien de sang ; mais ça, vous ne pouvez pas le comprendre, sans doute.
    Quant à votre propre QI, je pense qu’il doit être bien fable pour laisser la place à tant de mépris condescendant.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité