• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

farniente

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 373 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • farniente 10 novembre 2007 14:29

    MAAAAAAHHHHH, l’est beau dans sa peau de bleu- sirène qui met ses formes en valeur .........

    Faudra vous y faire.



  • farniente 10 novembre 2007 14:21

    @ Rennes

    Ah non, ça ne va pas recommencer !



  • farniente 10 novembre 2007 14:16

    Ah, enfin l’or des mots : une solution concrète !

    La désobéissance civile, en est une.

    L’exigence de référendums en est une autre.

    En attendant, on pourra battre le pavé, la démonstration d’impuissance n’est plus à faire. Mais on ira quand même, pour respecter ce code de non-communication : écraser la minorité contestataire ( ô sondages directeurs de conscience ) désignée comme privilégiée.

    Par là, conforter ce discours, mais pas le choix, seul moyen officiellement reconnu pour exister.

    Et compter sur les jeunes, qui ne se laissent pas si facilement embarquer : désignés actuellement comme alcooliques récurrents ou potentiels à la montée de leur mécontentement, ils gardent la tête froidement sobre. Ils donnent surtout une belle leçon de cohésion sociale à cette élite au pouvoir qui voudrait bien ne plus en entendre parler : les parents restent solidaires de leurs enfants mobilisés dans les facs, les idées s’échangent, le combat des uns devient celui des autres.

    Cet éveil est attendu depuis longtemps, plus que la solidarité entre EDF, transports, fonctionnaires......

    D’autres solutions ? Toutes limitées par le désir de paix et de protection des générations.

    Toute rupture brutale sera imposée par la violence de l’autoritarisme, entraînant dans la lutte le sacrifice d’une génération.

    Mais d’autres peuvent chercher d’autres solutions......



  • farniente 10 novembre 2007 00:07

    « Les gens qui » partent de rien « me font bien rire, rares sont ceux qui partent de très bas. »

    Ce regard illustre bien la démarche officielle : regarder du haut qu’on connaît, vers un bas qu’on assure bien comprendre.

    Le changement de société appelle une autre parole : ceux qui partent de très bas n’auront jamais les moyens d’aller bien haut.



  • farniente 9 novembre 2007 23:48

    @ Vassé, « Les réalités françaises le grand malaise »,

    mais non, la critique reprise de Matéo n’était pas destinée à l’auteur .

    Un article qui pointe du doigt les réalités, à lire et à relire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité