• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

fifilafiloche

fifilafiloche

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 638 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • fifilafiloche fifilafiloche 1er juillet 2011 15:10

    Après tout, qu’il soit coupable ou innocent, ça ne changera rien à l’histoire, il aura été écarté du FMI avant que les DTS puissent remplacer le dollar comme monnaie de transaction internationale.


    Le timing de son blanchiement juste après la désignation de Lagarde, française médineuessa, nous renseigne avant tout à qui a profité la calomnie.


  • fifilafiloche fifilafiloche 1er juillet 2011 14:54

    Pour une fois que Sisyphe énonce quelque chose de cohérent et sensé, il se fait moinser...J’ai de plus en plus de doutes sur l’équilibre psychologique de cette communauté. Ca sent le renfermé, il faut ouvrir les fenêtres !


    *faire un don* oops j ai failli me tromper de bouton


  • fifilafiloche fifilafiloche 28 mai 2011 20:17

    Une proposition totalement pornographique pour les Américains. Sisiphe, vous finir à Rikers Island.



  • fifilafiloche fifilafiloche 28 mai 2011 19:29

    Derrière le mot capitalisme, vous semblez amalgamer des réalités bien différentes. Il ne faut pas confondre libre entreprise et prédation financière.


    Le capitalisme tel qu’il s’est développé en France jusqu’au milieu des années 80, fait d’une multitude de petites et moyennes entreprises, souvent familiales, dont la réussite était le résultat de la passion d’un homme pour son métier, n’a rien à voir avec ce que nous voyons aujourd’hui.

    Dans un marché libre et non faussé, la concurrence favorise l’imagination, l’avancée technique, l’engagement humain. Pour se développer, il faut offrir plus que le concurrent à un prix équivalent. Le tissus industriel français était fait de ces chefs d’orchestres familiaux attachés à leur personnel comme à une famille, conscient que pour un corps social croisse, il faut que chacun de ses acteurs soit récompensé à hauteur de ses efforts. 

    L’arrivée de l’ère financière au milieu des années 80 a totalement changé la donne. Ont été parachutés à la tête des entreprises de purs financiers imposés par les rachats boursiers. Des gens certes doués pour l’abstraction mais totalement incompétents dans les métiers respectifs. L’application de logiques de ratios ignorant la richesse première des entreprises rachetées, le capital humain, a tué la diversité, apauvri le paysage entrepreneurial. Elles sont devenues des supports spéculatifs impersonnels, comme les monnaies ou les matières premières. Il faut faire rapidement une plus value, si possible avec le maximum d’effet de levier. L’endettement vide l’entreprise de sa trésorerie, les changements fréquents de dirigeants de son capital humain et il ne reste plus qu’un exosquelette exangue en quelques années d’une communauté autrefois animée par une passion.




  • fifilafiloche fifilafiloche 28 mai 2011 18:03

    Les pays scandinaves sont passés par cette phase de desendettement passant par l’amaigrissement de la fonction publique. Ils sont aujourd’hui libres du poids des intérêts de la dette.


    La différence avec les pays méditerrannéens est le niveau de conscience. Alors que les conditions climatiques rudes du Nord ont développé un esprit de consensus, une conscience que l’effort d’aujourd’hui rendra plus fort demain, les pays du Sud de l’Europe ont une vision beaucoup plus court termiste et individualiste, il faut être protestant pour aimer se faire mal !

     L’inconscience finit par se confronter au réel avec beaucoup plus de douleur que si l’effort avait été choisi, le choc anticipé. Dormez tranquilles, bonne gens, la France n’ a rien à voir avec ces pays archaiques, nous ne votons jamais de budget en déficit, nous n’avons pas utilisé la bulle ’immobilière pour compenser notre faiblesses industrielles, nous n’avons pas massivement augmenté la masse salariale de l’Etat pour endiguer la montée du chômage, non, non, cela ne peut pas arriver au Pays de Droits de l’Homme, à un ancien empire colonial, ayant un siège permanent à l’ONU !
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité