• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

franc

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2076 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • franc 28 décembre 2011 20:56

    je note que l’auteur fait le relais de la propagande des médias (certains les appellent merdias avec raison) capitalistes mondialiste et du patronat (Parisot)

     

    d’ailleurs cet article n’apporte rien de nouveau qui est largement diffusé pendant des années en long ,en large et en travers pour la diabolisation du FN, chez TF1,France 2,3,4,5,M6,Arte 7,Direct 8,W9,NT10,11,12,13,14,15,BMF16,Star 17,Gulli18,.............etc, sans compter toute la presse

    mais ça ne marche plus ou de moins en moins



  • franc 21 décembre 2011 15:46

    d’accord avec l’auteur ,Bécaud est un très grand de de la chanson française ,je dirais même sur le plan de la musicalité et de la mélodie il est supérieur à Aznavour  ;Bécaud est avant tout un compositeur tandis que Aznavour avant tout un auteur.Mais comme dans l’art de la chanson c’est la musique qui compte plus c’est donc logiquement que l’on devrait plus estimer Bécaud que Aznavour sur le plan de la musique .De plus Bécaud est aussi est un grand interprète,on sent même le génie dans ses interprétations hors pair comme Brel ,tandis que Aznavour est plutôt un interprète classique à l’américaine .

     

    Aznavour est plus estimé par le public en général entre autre à cause de sa gentillesse et par les américains qui l’a nommé chanteur du siècle de part son côté classique et son standard américain .Bécaud est moins aimé du public de par son caractère bouillonnant avec un tempérament de feu et peu trop machiste sur le bord .Les américains préfèrent Aznavour comme interprète ,Bécaud a un côté plus français dans l’interprétation .

    Cependant les chansons de Bécaud ont ont une aura plus grande et plus de retentissement international comme « Et maintenant »(What now my love ) chanté par les plus grands(Elvis Presley,Franc Sinatra ),« je t’appartiens »( Let it be me),« le jour où lapluie viendra » qui est même chanté dans les écoles en Amérique et dont les américains pensent que c’est une chanson américaine comme « My way » de Claude François .

     

     mais aussi Bécaud est moins engagé politiquement dans ses chansons et pas engagé à gauche ,or les français aiment les chanteurs à texte engagé ,c’est aussi l’une des raisons qu’il est moins estimé et aimé du public français ,injustement à mon avis car c’est un génie de la musique qui fait honneur et la réputation de la chanson française . 



  • franc 16 décembre 2011 16:41

    Il en résulte que tout individu ou communauté qui pratique le « TAQIYA »,c’est à dire ce mensonge sacrilège qui consiste à faire semblant de faire allégeance à une foi ,en l’occurrence ici à la Religion Civile de la République , mais qui travaille en sourdine à la combattre en sapant ses fondements et trahissant ses dogmes premiers ,que ce soit la taqiya des adeptes de l’islam ou de toute autre croyance ou secte ,cet individu ou communauté devrait être banni voire même condamné à mort pour Rousseau

    c’est pourquoi j’ai dit que dans la République de Rousseau avec comme religion d’Etat la Religion Civile l’Islam hanbalite coraniste omarien qui a pour premier dogme que le Coran est incréé et donc contient la parole immuable et intangible de la parole divine (et non pas par exemple l’islam rationaliste moutazilite dusiècle d’or de Bagdad au 8è siècle qui reconnait que le coran est un livre créé par des hommes),cet islam hanbalite qui proclame
    que le coran est le texte de la Constitution de la communauté musulmane ,que l a loi coranique qui est la loi divine est au dessus de toute autre loi humaine et donc au dessus de la loi de la République ou de l aReligion Civile ,serait banni du territoire de la République et ses adeptes pourraient être condamnés à mort pour leur comportement trahissant les valeurs absolues de la Religion Civile fondée sur la raison humaine .

    Or les cinq écoles islamiques principales contemporaines,extrémistes ou modérées , se rallient au dogme hanbalite coraniste omarien (l’école rationaliste moutazilite a complètement disparu du monde islamique depuis la fin du 9 è siècle où a été proclamé la fin de l’Ijtihad ,la fin de l’ère de l’Interprétation rationnelle du coran).C’est pourquoi on peut se poser des questions sur les contradictions éventuelles qui séviraient dans l’esprit des musulmans qui veulent à la fois respecter pleinement et absolument la loi coranique et la loi de la religion civile telle que l’entend Rousseau.Pour celui-ci l’islam hanbalite coraniste omarien romprerait l’unité sociale et mettrait la contradiction dans l’homme,donc à bannir complètement----------«  Tout ce qui rompt l’unité sociale ne vaut rien ; toutes les institutions qui mettent l’homme en contradiction avec lui-même ne valent rien. »



    Il faut rappeler cette différence fondamentale entre les actes religieux et les actes profanes

    L’acte profane est particulier , relatif et purement individuelle tandis que l’acte religieux est par essence et par nature universel ,absolu et d’origine divine et donc s’impose ou devrait s’imposer à tous les hommes .Or l’Islam ne fait pas de différence entre l’acte profane et l’acte religieux .D’où la contradiction et l’opposition possible et probable avec les autres religions ou philosophies profanes 
     



  • franc 16 décembre 2011 15:41

    il est vrai que le mot multiculturalisme a un sens très large et donc peut être ambigü,mais j’ai bien précisé et limité le domaine du sens où s’applique ce mot dans l’ emploi qui fait que Rousseau condamne le multiculturalisme ,à savoir le multiculturalisme se fondant et découlant des différences des systèmes religieux qui établissent des systèmes de valeurs et des législations différentes .J’ai employé pour cela dans mon commentaire ce barbarisme de «  multiculturalisme à travers les multicroyances ou multicultualisme et multiritualisme »,c’est clair, multicroyance ,multicultualisme (,non je n’ai pas fait de faute de frappe ,à ne pas confondre avec multiculturalisme )et multiritualisme sont des mots qui se réfèrent à des systèmes religieux . Il ne s’agit donc évidemment pas de multiculturalisme fondé sur les différences de modes profanes avec les différences de goûts en matière d’habillement ou d’alimentation ou des différences de language .

    Rousseau aussi est bien clair quand il parle de la 3è religion qui «  donnant aux hommes deux législations, deux chefs, deux patries, les soumet à des devoirs contradictoires, et les empêche de pouvoir être à la fois dévots et citoyens. .......................elle est si évidemment mauvaise, que c’est perdre le temps de s’amuser à le démontrer. Tout ce qui rompt l’unité sociale ne vaut rien ; toutes les institutions qui mettent l’homme en contradiction avec lui-même ne valent rien. »------------------------------------------------------------------Quand il dit : deux législations qui « empêchent d’être à la fois DEVOT et CITOYEN » c’est bien du multiculturalisme croyancier qui se fonde sur des systèmes religieux différents qui établissent des législations différentes qui mettent l’homme en contradiction avec lui-même .Et il ajoute .......................« elle est si évidemment mauvaise, que c’est perdre le temps de s’amuser à le démontrer. Tout ce qui rompt l’unité sociale ne vaut rien ; toutes les institutions qui mettent l’homme en contradiction avec lui-même ne valent rien. »------------------------------------------------------la condamnation de Rousseau du multiculturalisme fondé sur des systèmes religieux différents est sans appel .


    Plus encore tout système religieux ou de croyance qui s’opposerait aux dogmes de la Religion Civile serait banni et même ses adeptes qui par ruse et mensonge après avoir professé l’allégeange en la foi de la Religion Civile la trahirait en se conduisant comme s’il n’ y croit pas,en fait pratique le mensonge sacrilège , serait condamné à la peine de mort,c’est tout à fait clair dans le passage suivant :

    «  Il y a donc une profession de foi purement civile dont il appartient au souverain de fixer les articles, non pas précisément comme dogmes de religion, mais comme sentiments de sociabilité sans lesquels il est impossible d’être bon citoyen ni sujet fidèle. Sans pouvoir obliger personne à les croire, il peut bannir de l’État quiconque ne les croit pas ; il peut le bannir, non comme impie, mais comme insociable, comme incapable d’aimer sincèrement les lois, la justice, et d’immoler au besoin sa vie à son devoir. Que si quelqu’un, après avoir reconnu publiquement ces mêmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu’il soit puni de mort ; il a commis le plus grand des crimes, il a menti devant les lois. »





  • franc 15 décembre 2011 21:22

    « Rousseau rêvait d’une théocratie »-------------------------------------------,pas tout à fait du moins sil’on considère la théocratie comme la dictature d’une croyance dogmatique qui n’est pas conforme à la raison et à la nature humaine ,puisque que pour lui la Religion Civile est justement la religion naturelle sans dogme et ritualisme et qui est conforme avec la nature profonde de l’être humain ainsi que bien sûr avec la raison humaine aussi bien transcendantale que immanente ou pratique .Rousseau condamne les trois formes de religion qui ne sont pas conformes avec la nature profonde humaine ,y compris la religion chrétienne qu’il trouve supérieure aux deux autres mais qui néanmoins ayant des exigences de perfection absolue trop idéalistes et trop éthérées dans une soumission totale à la cité céleste et délaissant avec mépris la cité terrestre ne peut être compatible avec la nature humaine relativement imparfaite par essence .

    Pour lui la théocratie se résume à la souveraineté de la Religion Civile dont les dogmes axiomatiques premiers sont les valeurs universelles et sacrées découlant de la raison naturelle humaine érigée en absolu et qui sont nécessaires au bonheur individuel et à l’harmonie de la société.Ainsi comme il le dit :
     
    « Les dogmes de la Religion Civile doivent être simples, en petit nombre, énoncés avec précision, sans explications ni commentaires. L’existence de la Divinité, puissante, intelligente, bienfaisante, prévoyante et pourvoyante, la vie à venir, le bonheur des justes, le châtiment des méchants, la sainteté du contrat social et des lois : voilà les dogmes positifs. Quant aux dogmes négatifs, je les borne à un seul, c’est l’intolérance : elle rentre dans les cultes que nous avons exclus. »

    Il est à remarquer que Rousseau ne parle pas de Dieu au sens d u Dieu personnel du monothéisme abrahamique ,mais d’une Divinité impersonnelle ,c’est à dire d’un principe divin ou d’un esprit transcendant qui pose et fonde le principe de l’absoluité et de la sacralité des valeurs universelle qui en émanent 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité