• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

franc

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2076 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • franc 25 novembre 2011 15:44

    suite --------------s’il faut aussi dénoncer les gens d’actes de torture sur les animaux parce qu’on tue les moustiques transmettant la malaria causant des millions de morts parmi les enfants ainsi que les actes de tortures sur les microbes et les virus ,je crois que personne y compris vous même n’en sorte indemne .


    quant à la torture des animaux mamifères et non plus sur les insectes par les enfants de 6/7 ans âge de la raison ,(en réponse à haltoporno),là encore il me semble que c’est extrèmement rare ,en tout cas si cela arrive ce n’est sûrement pas sur des grands animaux de taille voisine ou plus grande que celle des enfants .Je vois mal des petits enfants torturer des bergers allemands ou des bullgog ,c’est plutôt le contraire,des chiens qui dévorent des petits enfants . On pourrait penser à des souris ,mais là encore ,je vois mal des petits enfants subitement avoir envie de torturer une souris pour le plaisir de torturer une souris ;Si cela arrive ,on peut chercher à comprendre les raisons comme par exemple une forme d’exorcisation de la peur ou de théatralisation de la punition pour le mal que la bête pourrait commettre dans le passé ,le présent et le futur dans l’imaginaire de l’enfant .Il me semble qu’enfant aurait moins de tendance à torturer un petit lapin tout mignon et tout gentil parce qu’ils sont mignons et gentils et dont il n’a aucune raison d’avoir peur .La torture des animaux mêmes autres que des insectes par des enfants si cela arrive ne me semble pas provenir de la perversité intrinsèque de l’enfant mais des causes tout à fait rationelles en conformité avec la logique du psyché humain en général et rien de plus naturel et universel comme l’instinct de conservation et de défense mais aussi en liaison avec des évènements extérieurs et l’environnement social ;Et si jamais il existât des cas de perversité intrinsèque de l’enfant ce serait tout à fait exceptionnel et ne rentre pas dans la règle générale et de la normalité et serait considéré comme des cas pathologiques génétiques ,mais on ne peut pas conclure à une règle générale et normale de la nature intrinsèque de l’enfance 


    je pense donc que la proposition : l’empathie envers les autres est proportionnelle à l’identification à l’autre reste tout à fait valable



  • franc 25 novembre 2011 14:54

    je voudrais reprendre la discussion avec Ekatipina car je n’avais le temps de lui répondre complètement et plus en détail

     

    je remarque tout d’abord que dans vos longs commentaires vous n’apportez que des interrogations et pas de réponse sur la question fondamentale de l’inné et de l’acquis ,vous restez dans le flou et vos commentaires sont du coup touffus,confus et ambiguës

    et même contradictoires comme par exemple le fait de me reprocher de ne pas citer des sources et dire que les psychologues et pédo-psychiatres en général raconte des bobars

    en plus vous exagérez et extrapolez quelque peu sur mes positions comme sur le martyr des insectes .je n’ai jamais prôné la torture des insectes ,j’ai seulement avoué que dans ma petite enfance enfance il m’est arrivé de pratiquer une certaine forme de torture à certains insectes à savoir d’arracher les ailes de quelques mouches dans un moment particulier et dans des conditions particulières ,c’est tout ,j’e n’ai plus rien d’autre ,je n’ai jamais après pratiqué des tortures sur des insectes alors même que les abhorre.Certes j’écrase toujours des cafards avec une chaussure mais l’Etat lui-même m’encourage à le faire et même m’ordonne de le faire ,tous les ans un agent vient dans mon immeuble pour décafardiser l’immeuble et aussi pour la dératisation .J’avoue que je déteste les cafards surtout quand ils se multiplie de manière exponentielle ,c’est l’horreur .Et l’autre jour j’ai vu une pancarte municipale dans un jardin public qui dit « ne nourrissez pas les oiseaux si vous les aimez » ,n’est ce pas du sadisme .



  • franc 24 novembre 2011 21:41

    Ekatypina ,je réaffirme que l’empathie est généralement proportionnelle à l’identification ,cela résulte du principe général psychologique de l’instinct de conservation comme pour l’égocentrisme

    d’autre part la connaissance basée sur l’expérience est plus sûre que basée sur les livres ,mais si enplus elle est confirmée par la logique et le bon sens en même temps que par d’autres expériences faites par d’autres personne ,c’est encore mieux,et l’intuition et l’intelligence est aussi importante comme en mathématique

    vous aussi vous faites des affirmations péremptoires et reconnaissez vous même se fier à vos propres expériences

    votre illustration sur les enfants soldats qui auraient participé à des tortures me conforte plutôt que me réfute ,d’une part d’abord ce ne sont pas réellement des enfants au sens strict moins de 9 ans ,mais des adolescents et j’ai toujours dit qu’il ya une différence fondamentale entre les enfants et les adolescents qui déjà peuvent être abîmés par la vie ;d’autre part ces enfants- ou ados-soldats de manière spontanée et innée n’auraient probablement pas torturé d’autres personnes s’ils n’étaient pas dans un environnement qui le pousse à le faire ,ici c’est l’environnement la guerre ,c’est donc que le cas pathologique ne provient pas de l’inné en tant que tel mais bien de l’environnement social
    extérieur

    en outre je n’ai jamais dit que l’inné n’existe pas et ne compte pas j’ai toujours dit et écrit que la part de l’inné et de l’acquis intervient à égalité et la faute incombe tout autant à l’individu qu’à la société et partagée à moitié ;Ou bien vous m’avez pas ou mal lu ou bien vous êtes de mauvaise foi

     

    je suis d’accord avec vous que comme le dit Thucydide« tout être utilise tout le pouvoir dont il dispose » néanmoins je suis d’accord aussi avec Rousseau quand il dit que « l’homme est né bon ,c’est la société qui le pervertit » ;Ce sont donc des vérités partielles qui se complètent



  • franc 24 novembre 2011 16:09

    haltoporno,j’aimerais bien courir dans la prairie ,rouler sur l’herbe et sentir les fleurs comme dans le temps de mon enfance où je vivais dans une petite ville à la campagne ,malheureusement je vis aujourd’huis dans une grande ville plein de béton et je n’ai pas les moyens pour m’acheter une petite maison dans la prairie ce qui est mon rêve


    ce John Venables qui selon l’appareil de la justice a tué à 10 ans un petit enfant de 2 ans avec des barres de fer dit-on ,êtes vous absolument certain qu’il est réellement le coupable ,avez vous vu de vos propres yeux qu’il a pris une barre de fer et tapé et écrabouillé la tête du petit enfant .Moi pas ,et je doute non seulement comme étant soupçonneux et méfiant de nature , mais encore par un doute cartésien systématique ;sans compter que mon intuition aiguisée sur l’expéreience et la connaissance psychologique de nature humaine et de l’enfance me dit au contraire qu’il est innocent ,c’est là une conviction profonde que le monde de l’adulte est cruel mais pas celui de l’enfant ;
     
    Et ce n’est pas parce que les enfants peuvent être cruels envers les animaux et particulièrement les insectes qu’il est cruel envers les humains et particulièrement envers les autres enfants ,(il ya une énorme différence ,un abîme entre les animaux et les humains) ,du moins je n’ai jamais vu des enfants réellement torturer d’autres enfant de leur âge ou plus petits ,et s’il semble jouer à des jeux violents ce n’est là qu’un jeu qui ne débouche pas sur des crimes et il n’ ya aucune perversité et de malignité là dedans.Les animaux et particulièrement les insectes sont tellement éloignés de l’apparence de l’être humain que les enfants ne les considèrent pas comme ayant une sensibilité ,d’ailleurs même les humains adultes tuent et totrturent les animaux ne serait-ce que pour après les manger quand ce n’est pas pour ne pas être gênés.Moi_même je torturé des insectes sans en être pleinement conscients pendant ma tendre enfance ,en particulier je détestais les mouches qui grouillaient sur le garde-manger ,je les écrasais avec une élastique ou quand je les attrapais parfois je m’amuse à leur arracher les ailes .Aujourd’uis en tant qu’adulte je ne m’amuserais plus à leur arracher les ailes mais je les écraiserais tout autant avec une tapette ;et dès que je vois un cafard ,quelle horreur, je prend une chaussure pour l’écraser aussitôt cette bête immonde .Je ne pense pas pour autant faire la meme chose avec les humains innocents et en particulier les enfants qui ne m’ont rien fait ,au contraire je m’appitoie devant les les SDF qui sont allongés sur le sol avec leurs enfants même si je suis pour la peine de mort pour les assassins diaboliques

    Et si j’ applique ce que vous préconisez pour surveiller et scruter les comportements des humains dès leur enfance sur vous-même , je pourrais vous considérer comme un être dangereux du fait de votre côté fascisant et nazifiant 

    bon haltoporno ,salut ! et Viveleporno ! 



  • franc 23 novembre 2011 21:35

    les désordres psychologiques peuvent être présents dès les plus jeunes âges cela ne veut pas dire qu’ils sont innés ,ils peuvent résulter et le sont plus probablement et sûrement par des évènements extérieures à l’individu,manque d’amour ou violence dans l’environnement

    quant aux tests de d’Hitler il faut savoir à l’âge précisément ils ont été fait ,je doute que ce soit avant l’âge de 9 ans ,il ya une différence énorme entre l’enfance proprement dit (moins de 9 ans et l’adolescence où déjà l’individu est quelque peu abîmé par la vie .Je doute que la paranoïa et l’autodestruction soient présent spontanément chez l’enfant né sain et élevé dans un environnement sain ,quant à l’égocentrisme il est présent chez tout être humain ;En tout cas si un petit enfant possède des tendances de violence ou de destruction en lui spontanément de manière innée sans aucune influence extérieure ,c’est que c’est une maladie génétique et non une tendance normale et tout au plus ce serait un cas tout à fait exceptionnel de l’ordre de un sur un milliard .Mais même dans ce cas où le mal est inné il faut encore des conditions extérieures et un milieu environnemental pour la réalisation effective du passage à l’acte

    enfin une bonne éducation et un milieu favorable à l’amour et l’épanouissement de l’individu permet de corriger le mal et de transformer l’individu vers le bien

    je réaffirme la proposition suivante à savoir que l’on ne nait pas criminel même si’l’on a des prédispositions pour devenir criminel.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité