• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Francis BEAU

Francis BEAU

Marin, ingénieur, diplomate, consultant, auteur, j'exerce ou j'ai exercé plusieurs métiers au cours de plusieurs vies, toujours avec des convictions qui me sont aussi indispensables que l'air que je respire, en faisant miennes les deux maximes qui suivent :
"Le maître dans l'art de vivre ne fait pas de distinction fondamentale entre le travail et le jeu, l'effort et le plaisir, le corps et l'âme, l'éducation et la récréation, l'amour et la religion. Il poursuit sa quête d'excellence quel que soit ce qu'il fait, laissant aux autres le soin de décider s'il travaille ou s'il joue."
"Face aux multiples influences auxquelles ils sont confrontés dans leur vie, les simplets sautent de l'une à l'autre, les imbéciles se cramponnent à l'une d'elle et n'en démordent plus, les sages sélectionnent et font le choix de celles qui leur paraissent bonnes, certains enfin tentent avec leur intelligence de se forger leurs propres idées personnelles. Nous sommes tous par certains côtés un peu simplets, par d'autres un peu imbéciles ; le propre de la réflexion est de faire acte de sagesse puis d'intelligence."

Tableau de bord

  • Premier article le 14/12/2005
  • Modérateur depuis le 11/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 49 844
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Francis BEAU Francis BEAU 29 janvier 2013 19:14

    « Eh bien, je doute fortement qu’une femme de 70 ans puisse tomber enceinte et accoucher. »

    Ca tombe bien, moi aussi j’en doute.
    « On devrait donc, selon votre logique, leur retirer le droit de se marier, pas vrai ? »
    Absolument pas, pas plus selon ma logique que selon la logique de tout le monde.
    Vous ne répondez pas à ma question : « En quoi le fait que le mariage ait « vocation naturelle à fonder une famille » remettrait-il en cause le fait qu’une femme âgée de 70 ans puisse se marier ? »
    La réponse est : en rien ! Une femme âgée de 70 ans ou plus peut tout à fait se marier, sans que cela remette en cause le moins du monde et en toute logique le fait que le mariage a vocation naturelle (au sens d’ordinaire) à fonder une famille. 



  • Francis BEAU Francis BEAU 29 janvier 2013 14:34

    En quoi le fait que le mariage ait « vocation naturelle à fonder une famille » remettrait-il en cause le fait qu’une femme âgée de 70 ans puisse se marier ?




  • Francis BEAU Francis BEAU 28 janvier 2013 14:45
    « Elles opposent ceux qui lisent l’avenir dans la répétition du passé et ceux qui voient l’avenir dans un progrès permanent de la liberté et de l’égalité.  »
    « Sur dix erreurs politiques, neuf consistent à croire que ce qui était vrai hier l’est encore aujourd’hui, mais la dixième, la plus grave sans doute, consiste à croire que ce qui était vrai hier ne l’est plus aujourd’hui » (Bergson, je crois).


  • Francis BEAU Francis BEAU 28 janvier 2013 14:24

    En quoi le mariage des femmes (ou des hommes) stériles, ou des femmes ménopausées pourrait-il réduire « le mariage à une union sans vocation naturelle à ... » ? La stérilité est une pathologie qui, si elle empêche de procréer par des voies naturelles, n’enlève rien au caractère mixte du couple qui est de nature à avoir « vocation naturelle à... ». La ménopause est une destinée commune à toutes les femmes qui ne remet pas en cause la « vocation naturelle du mariage à fonder une famille... ».

    Petite précision complémentaire, le mariage n’est en aucun cas interdit aux homosexuels qui ont tout à fait le droit de se marier, simplement il ne concerne pas (pour l’instant, c’est dans la définition du dictionnaire ainsi que dans toutes les décisions de justice confirmées par le Conseil constitutionnel) les couples de personnes de même sexe. Une femme homosexuelle est tout à fait libre de se marier avec un homme qu’il soit ou non homosexuel, exactement de la même manière qu’une femme stérile doit être tout à fait libre de se marier avec un homme qu’il soit stérile ou non, ou encore qu’une femme ménopausée est tout à fait libre de se marier avec un homme.



  • Francis BEAU Francis BEAU 27 janvier 2013 16:13

    C’est curieux cette façon que vous avez de faire dire à l’autre ce qu’il n’a pas dit.

    « Elle n’est contre-nature que si vous considérez que le nature chez les humains lie nécessairement la sexualité à la procréation. Ce qui dans l’expérience humaine universelle est inexact »
    Je n’ai jamais dit que « la nature » liait « nécessairement » « la sexualité » exclusivement « à la procréation » (« En ce sens, on peut considérer qu’une sexualité dénuée de tout lien naturel à la procréation est une pratique contre nature »). Mais si vous considérez qu’il n’existe aucun lien dans la nature entre sexualité et procréation, ou que la sexualité n’est pas nécessaire à la procréation par des moyens naturels, alors nous n’avons aucune chance de nous entendre. Le fait que « l’homme désire l’accouplement sans limitation procréative » n’ôte rien au fait qu’il ne peut y avoir procréation naturelle (sans intervention humaine médicalement assistée), sans acte sexuel pratiqué par un homme et une femme. 
    Pour le reste, on peut gloser à l’infini sur ce qui relève chez l’homme de la nature ou de la culture, sur la surdétermination ou sur ce qu’en dit Aristote, cela ne changera jamais rien au fait que pour se reproduire dans la nature sans assistance médicale, il est au moins nécessaire (si non suffisant) qu’un homme et une femme s’accouplent ensemble, et que l’accouplement entre deux hommes ou entre deux femmes ne pourra jamais dans la nature permettre qu’ils se reproduisent. C’est en cela et seulement en cela qu’on peut dire que l’accouplement de deux hommes ou de deux femmes est contre nature (la nature seule ne permet pas de conserver le lien, certes aléatoire, mais indéniablement naturel, entre accouplement et reproduction). 
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. « Non mais ! »

Publicité



Palmarès

Publicité