• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Freebird

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 168 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Freebird 4 février 2010 09:39

    Perso, je trouve Spotify bien supérieur à Deezer : catalogue plus complet, qualité sonore incomparable, interface bien plus ergonomique, suggestions d’artistes très pertinentes. J’ai découvert des dizaines d’artistes grâce à Spotify, sans parler du fait que cela a considérablement élargi mes horizons musicaux.



  • Freebird 29 janvier 2010 15:42

    Je poserais la question en d’autres termes : qui, parmi les adorateurs d’El Cha ici présents, serait prêt à aller s’installer au Vénézuela ? Après tout, si tout au Vénézuela est aussi génial qu’ils le disent, pourquoi diable persistent-ils à vivre dans cet enfer capitaliste occidental qu’est la France (ou le Québec pour certains) ?


    Ceux qui ici défendent Chavez n’en savent pas plus sur le Vénézuela que ceux qui l’attaquent, la discussion est donc purement idéologique. La seule différence, c’est que ceux qui attaquent Chavez ont au moins le mérite de vivre en accord avec leurs convictions, dans un pays dont ils partagent la majorité des valeurs. Les autres ne sont que des grandes gueules, persuadés que le socialisme est l’alpha et l’oméga de l’émancipation de l’homme mais qui jamais, au grand jamais, ne se risqueraient à mettre les pieds dans un pays socialiste autrement qu’en vacances. 

    Si vous croyiez un minimum à ce que vous racontez, messieurs les adorateurs de Chavez, Castro, Morales et compagnie, vous seriez déjà partis vous installer dans ces pays depuis très longtemps. 


  • Freebird 18 décembre 2009 18:44

    Encore une fois, on se trompe de débat. La seule question qui vaille d’être posée est : « est-ce que tout cela (l’éventuel changement climatique éventuellement causé par l’homme et éventuellement catastrophique pour la planète) justifie la mise en place d’un énième gouvernement mondial, de nouvelles taxes, d’une police de l’écologie qui viendra vérifier si tous nos faits et gestes sont bien »éco-responsables« , bref de nouvelles atteintes majeures à nos droits et libertés les plus élémentaires ? » La réponse est non.

    J’en connais beaucoup ici qui ont critiqué (et critiquent) encore les partisans du TINA (there is no alternative) pour les guerres en orient ou le capitalisme. Bizarrement, ils reprennent cette rhétorique à leur compte s’agissant du climat ; à les écouter, le seul moyen de réduire la quantité de CO2 dans l’atmosphère, c’est de mettre en place de nouvelles taxes. Curieux lien de cause à effet. Or, il y a bien évidemment d’autres alternatives. A commencer par...planter des arbres, ou au moins arrêter de les couper simplement pour faire plaisir aux client électoraux que sont les agriculteurs.



  • Freebird 18 décembre 2009 13:00

    Ce que dit Moron est invérifiable : comment peut-il affirmer que 95% des climatologues sont d’accord sur ces trois points ? Ces « sondages » au doigt levé ne prouvent rien, ils servent simplement à faire passer un fantasme pour une réalité. Si je vous dis que 95% des climatologues pensent le contraire, qu’est-ce que qui vous permettrait de me contredire ? Rien. Et pourtant je n’en sais absolument rien, je parle sans savoir et j’ai probablement tord.

    Deuxième point : quand bien même 95% des climatologues seraient d’accord sur ces trois points, cela ne signifie pas pour autant qu’ils auraient raison. Ce genre d’argument est d’ailleurs totalement anti-scientifique, car il suggère que toutes les recherches des 5% ne valent rien et que face à un tel consensus, il devient même inutile de continuer à chercher. Or les plus grandes avancées scientifiques de l’histoire sont pour la plupart le fait des 5% de « marginaux », pas des 95% restants. Continuer à remettre en cause ce pseudo-consensus est donc essentiel, ne serait-ce que d’un point de vue d’hygiène intellectuelle.



  • Freebird 17 décembre 2009 18:03

    « Si vous voulez donner 150 euros, vous pouvez verser 440 euros (car 290 euros seront déduits de vos impôts). »

    Excusez-moi mais cela s’appelle une arnaque. Si vous versez 440 euros, il y a bel et bien 440 euros qui sortent de votre poche, pas 150. La déductibilité fiscale implique simplement que vous pouvez soustraire le montant déductible (ici 290 euros) de votre revenu au moment où vous déclarez vos revenus. Autrement dit, vous paierez un peu moins d’impôts que ce que vous auriez dû payer si vous n’aviez pas fait le don. Mais les 440 euros de dons, eux, vous les avez bel et bien dépensés.

    Je ne suis pas juriste mais il y a là à mon avis de quoi poursuivre le diocèse de Paris pour escroquerie car une telle façon de présenter les mécanismes de déduction fiscale est mensongère et malhonnête.

    Sur le fond de l’article lui-même, l’auteur a me semble-t-il oublié deux énormes subventions : d’une part, celles versées par l’Etat pour construire ou restaurer le patrimoine immobilier des organisations religieuses ; d’autre part, la diffusion gratuite, tous les dimanches matins, de programmes religieux sur une chaîne de télévision publique, financée par l’impôt.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité