• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Freebird

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 168 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Freebird 17 décembre 2009 14:39

    C’était prévisible, même si je redoute une pantalonnade à la dernière minute, dont seuls les diplomates ont le secret. Sans parler du fait que même si Copenhague échoue, ils ne vont pas manquer de revenir à la charge dans les années qui viennent. J’ai d’ailleurs cru comprendre qu’ils se sont déjà donnés rendez-vous dans un an au Mexique. Ce n’était qu’une bataille, la guerre est malheureusement loin d’être terminée.

    Une petite remarque en passant : quel est le con qui a eu l’idée d’organiser une conférence sur le réchauffement climatique au Danemark en plein mois de décembre ? Franchement, il y a mieux pour convaincre les participants du bien-fondé de la conférence. La prochaine fois, qu’ils trouvent un endroit chaud et humide. Et qu’ils s’arrangent pour que la climatisation des salles de conférence tombe en panne pendant un ou deux jours...Accord garanti.



  • Freebird 17 décembre 2009 14:28

    La France n’a aucun droit sur la Guinée, vous avez entièrement raison. D’ailleurs, le monde entier devrait laisser Dadis tranquille. Et attendre patiemment qu’il en fasse un nouvel Ouganda ou un nouveau Rwanda, sans broncher. Pour que les mêmes qui critiquent la « Françafrique » à longueur de temps viennent ensuite lui reprocher de n’avoir rien fait pour stopper ce malade mental.



  • Freebird 17 décembre 2009 12:53

    On parle bien de Chavez, le Président du Venezuela, accessoirement l’un des plus gros producteurs de pétrole au monde ? S’il veut sauver la planète, qu’il y aille, personne ne l’en empêche ; et qu’il commence par stopper ses exportations de brut aux méchants capitalistes. Décidément, il n’a pas fini de nous prendre pour des cons celui-là !



  • Freebird 17 décembre 2009 12:50

    Franchement, vu le contexte, je crois que la « Françafrique » et ses turpitudes sont le cadet des soucis des guinéens. Dadis est un fou dangereux, c’est de notoriété publique à Conakry et dans toute l’Afrique de l’Ouest. Quand les gens parlent de lui, un nom revient systématiquement dans les conversations : Amin Dada. Voilà à qui on le compare, tu parles d’une référence ! Donc si la Françafrique peut débarrasser la Guinée de ce taré, croyez-moi, personne dans le pays ne lui en tiendra rigueur. Reste un problème majeur toutefois : son successeur pourrait être encore pire. Quelle tristesse pour ce pays et ce peuple admirable.



  • Freebird 17 décembre 2009 12:49

    Prenons le problème différemment et regardons la balance migratoire de la France :
     - d’un côté, vous avez 2 millions de français qui vivent à l’étranger, pour la plupart très diplômés et/ou entrepreneurs, avec d’excellentes situations dans leurs pays d’accueil. Pour rappel, 2 millions d’habitants, c’est à peu près la population de Paris intra muros, rien que ça.
     - de l’autre, vous avez environ 3 millions d’étranger en France, dont...2 millions proviennent d’Afrique (Maghreb inclus), avec des qualifications nettement moindres que les 2 millions de français qui ont préféré s’expatrier dans ces enfers capitalistes que sont les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni ou l’Australie plutôt que de rester profiter du petit paradis terrestre que nous a mitonné l’Etat social à la française.

    Maintenant supposons que par un coup de baguette magique, les deux millions d’expatriés français reviennent en France et que les 2 millions d’immigrés africains retournent dans leur pays. La population totale vivant en France serait la même, on ne changerait que sa composition. Selon vous :
    a. Le chômage baisserait et les salaires remonteraient simultanément
    b. La situation serait encore pire qu’actuellement
    c. Cela ne changerait rien vu que de toute façon l’immigration n’a aucun impact sur le chômage et les salaires.
    d. Obiwan Kenobi

    Qu’on arrête donc de dire que l’immigration n’a aucun impact sur le marché de l’emploi, c’est faux. L’immigration économique (ce que l’autre appelle l’immigration choisie) peut être bénéfique si elle gérée correctement (cf. le Canada, qui ne serait rien ou presque sans ses immigrés). Mais l’immigration non économique (ce que l’autre appelle l’immigration subie), fondée avant tout sur le regroupement familial comme c’est le cas actuellement en France, est un non-sens.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité