• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

freelol

freelol

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 178 138
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • freelol freelol 11 décembre 2009 06:37

    Savoir et Croire s’opposent mais ne sont pas comparables.

    Je respecte la vrai foi, mais les croyant ne devraient pas se prendre pour des sachant, leur jugement est altéré et leur démarche non scientifique. Le chercheur est spectateur et tente de décrire la nature, comprendre les expériences sans les altérer. Le croyant ne cherche pas à comprendre, il a déjà les clés.

    C’est sûr que les découvertes contredisent le mythe mais bon, certains cherchent des explications rationnelles. La théorie de l’évolution est pas forcément parfaite, mais c’est la meilleure explication que l’on ait pour le moment, elle n’est pas gravée dans le marbre, elle est soumise à critique et pourrait changer à l’avenir, confronté à d’autre théorie, d’autre preuves.

    Il est parfaitement ridicule de vouloir ériger le dogme en science et il ne faut pas que la science devienne dogmatique. La théorie de l’évolution n’est pas un mythe ni une religion. Le « créationisme » est une fable sans fondement scientifique, on ne peut pas les présenter sur un même plan, on ne peut les comparer car l’un est du domaine du savoir et l’autre de la croyance.



  • freelol freelol 10 décembre 2009 13:15

    Il est pourtant simple de faire la différence entre un mythe et une approche scientifique



  • freelol freelol 10 décembre 2009 06:56

    Merci pour cet article, j’ai hâte de lire votre livre.

    Au delà du débat sur le RCA il est autrement plus intéressant de tenter de comprendre pourquoi on assiste à ces gesticulations sur le climat.

    De deux choses l’une, soit les dirigeants de la planète sont tous devenus des écolos pure souche et veulent sauver le monde du méchant CO2, soit les motivations politiques sont toutes autres et certainement moins nobles puisque cachées derrière une cause noble.

    Bon sauver le monde, c’est bien, c’est pour nous sauver de nous même, les pollueurs, sauver les ours blanc qui savent nager de la noyade, c’est in fine pour nous, pour les gens, les humains, tous les humains. Alors on va tous à Copenhague en jet privé, super, mais dans ce cas pourquoi personne n’est allé au sommet contre la faim dans le monde qui a été jugé décevant ?
     
    Faut être cohérent, l’écologie c’est aussi l’humanisme, l’amour de son prochain, pas trop profond c’est sûr mais quand même. Donc la lutte contre la pauvreté, la faim, la soif et le changement climatique devrait être abordé de front.

    Bon je résume, on se débrouille pour que les pingouins aient pas trop chaud aux pattes mais c’est pas un problème si 1 ou 2 milliards d’individus crèvent de faim ou soif. Non sens !

    Démonstration par l’absurde terminée, mon hypothèse est fausse, les gesticulations de Copenhague n’ont rien à voir avec l’environnement. Alors qu’est ce qu’on veut sauver ? J’ai pas de réponse mais je dirais : nos privilèges de riches, notre mode de vie énergivore et gaspilleur. Plus terre à terre je dirais contrôler la consommation de pétrole mondiale pour éviter la surchauffe de l’économie à l’heure de la crise et à l’aube de la pénurie.



  • freelol freelol 8 décembre 2009 05:48

    On se demande plus qui est neo con quand on lit vos commentaires



  • freelol freelol 7 décembre 2009 18:52

    Merci d’expliquer comment s’articule la démarche scientifique. Je reprends un commentaire que j’ai posté ailleurs pour tenter d’expliquer pourquoi un consensus scientifique fait bouger les politiques. Notez que les médias et des politiques comme Lalonde parlent eux d’unanimité du monde scientifique.

    La lutte contre le changement climatique est un faux nez posé sur le pic pétrolier.

    "Il est nécessaire de diminuer sa consommation de pétrole car il se raréfie« se traduit par »il faut minimiser son impact carbone car il va faire chaud".

    L’ère post-pétrolière arrive à grand pas. Le choc pétrolier de l’été 2008 alors que le monde n’a jamais autant produit marque le début du pic pétrolier et la fin de la société de sur-consommation telle que nous la connaissions. Le pétrole est le sang qui coule dans les veines de l’économie. L’anémie approche.

    Toute reprise du commerce mondial entrainera les mêmes effets. Nous avons atteint une limite et nous ne sommes absolument pas prêt pour la suite. La croissance à tout prix nous a amené là. C’est la force de la fonction exponentielle. Tout projet politique appelant au retour de ce Graal est sans avenir.

    Les raisons évoquées appelant à la sobriété en pétrole sont fausses, et finalement peut importe si le RCA est réel ou pas, il ne faut pas effrayer le consommateur-électeur en lui disant que notre économie basé sur un pétrole abondant et bon marché va s’effondrer comme un château de carte à cause de la raréfaction et de l’élévation du niveau de vie de milliard d’individus qui désirent juste ce que nous avons, nous les riches. Mieux vaut évoquer la météo que l’incompétence et la gabegie généralisée. En plus l’écologie étant un thème rassembleur, il est plus facile d’emporter l’adhésion du plus grand nombre en son nom.

    En effet nous comprenons alors que les gouvernements successifs de tous bords n’ont aucune idée à part écouter les sirènes néo libérales, aucune vision à part les prochaines échéances électorales. De tout bord les politiques seraient probablement remerciés. J’ai déjà du mal a comprendre qu’on continue de leur faire confiance après le hold-up que vient de réaliser la finance internationale.

    Nous pouvons nous attendre à ce que des décisions soient prises à Copenhague, mais pas pour les raisons que l’on veut nous faire avaler. Cela explique le quasi silence radio en France sur une affaire comme le Climate Gate.

    Le problème c’est que c’est l’écologie qui risque d’en pâtir, à cause d’un gros mensonge, une grosse manipulation, et c’est bien dommage. Nous devons réduire nos émissions de polluant, il faut arrêter le gaspillage et le pillage. Cela ne signifie pas de revenir au moyen age mais certainement pour notre société riche de calmer sa gloutonnerie, d’être solidaire avec tous les locataires de la terre et responsables face au générations à venir. Le modèle socio économique est à revoir, le Graal de la croissance productiviste remis en question.

    Pour vous donner mon humble avis, dans ce déluge de bons sentiments et de paroles en l’air, pour l’instant on est bien mal barré.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès