• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

fullwood

fullwood

Mammifère omnivore et hédoniste.
Libre penseur
Humaniste responsable selon la définition d’Axel KAHAN

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 21 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • fullwood fullwood 25 avril 2007 10:43

    Nous ce que nous voulons (...) c’est simple - On veut essayer de redresser ce pays. On veut essayer de bien faire. Et on sait que pour cela, il faudra élargir la majorité, avoir la main tendue, l’esprit de rassemblement et ne pas agir avec sectarisme." c’est très bien dit. Il y a dans ces paroles tout à la fois la volonté d’agir, une ambition pour le pays, une humilité face à la tâche qu’on ambitionne d’accomplir et un esprit de tolérance et de rassemblement des français. Ces paroles ont été prononcées par Nicolas Sarkozy... le 21 mars 1993 sur France 2, au soir d’élections législatives. Quelques jours plus tard, Edouard Balladur était nommé premier ministre et nommait comme ministre du Budget Nicolas Sarkozy. On se souvient alors ce qu’il advint de toutes ces belles paroles qui avaient prôné le rassemblement et l’absence de sectarisme. Aujourd’hui, rebelote, il nous refait le coup du « j’ai changé ».

    Quand à ses promesses, souvenez-vous de la privatisations de GDF : Il avait promis qu’elle n’aurait pas lieu, puis il l’a soutenu en disant « ou mais la conjoncture a changé ». Hors la conjoncture par définition change tous les jours. Il lui sera aisé lorsqu’il sera élu de justifier ses promesses non tenues par ce même argument : « la conjoncture n’est plus la même »

    Français, Françaises, mes chers concitoyens, ne vous laissez pas séduire par ce démagogue qui est prêt à tout pour accéder au pouvoir. Ne succombez pas non plus à sa stratégie de victimisation et à son « pourquoi tant de haine » car s’il est élu, je vous promets que vous aurez beaucoup des raisons de haïr cet admirateur de Bush et Berlusconi.

    François Bayrou qui a pratiqué Nicolas Sarkozy dans le gouvernement le décrivait comme un renard qui se couvre de plumes dans le seul but de pouvoir entrer dans le poulailler.

    Soyez conscients qu’une fois la haut, il déréglementera complètement le marché du travail au profit de votre employeur : diminution des salaires réels et des prestations sociales, baisse de la fiscalité sur les hauts revenus. Nicolas Sarkozy est l’un des hommes les plus à droite et les plus néo libéraux de ce pays dont le grand frère est N°2 du MEDEF. S’il vous plait, rassurez-moi et le 6 mai, prouvez que vous êtes capable de voter de manière réfléchie et intelligente. Ne faites pas un geste que vous regretterez amèrement pendant les 5 ans à venir.

    Je vous liasse méditer cette petite phrase prononcée à Toulouse le 1é avril dernier « Si je suis élu président, tout ce que la droite n’osait plus faire parce qu’elle avait honte d’être la droite, je le ferai. »

    Je ne suis pas socialiste mais le 6 mai, je voterai Royal parce que je ne veux pas d’un clone de bush ou de Berlusconi à la tête de mon pays.



  • fullwood fullwood 7 février 2007 21:37

    Je suis bien de votre avis Johnattan. Il est des sujets complexes, qui nous dépassent, et sur lesquels nous n’avons pas forcément d’opinions arrêtées. Des sujets pour lesquels, lorsqu’on pèse le pour et le contre, on se dit « mince, tout cela est bien équilibré... »

    Le doute est source de progrès, d’ouverture, il est le signe qu’on ne réagit pas forcément viscéralement ou de manière partisane, il est enfin l’affirmation de son humanité qui par définition ne sait pas tout.

    Je ne suis pas forcément « Bayroutiste », je peux dire néanmoins qu’un candidat qui se pose des questions m’inspire bien d’avantage de confiance qu’un candidat qui affirme et assène en permanence ses vérités sans une once de doute, quitte a affirmer aujourd’hui le contraire de ce qu’on affirmait hier et avec la même force et le même aplomb.

    Notez que les conflits et guerres ont toujours pour origine des personnes ou états qui ne doutent pas de la supériorité de leurs affirmations et croyances, chacun sur de son fait, et persuadé que l’autre a tort. Voyez Bush, persuadé qu’il incarne le bien et définissant un axe du mal.

    Un homme ayant l’humilité de reconnaître qu’il ne sait pas tout et qu’il n’est pas le Messy et que sur certains points il se pose encore des questions c’est assez rare en politique, surtout à quelques mois de l’élection présidentiel.



  • fullwood fullwood 7 février 2007 21:17

    Vilà un article d’Agoravox et ses commentaires qui illustrent de manière quasi caricaturale le propos que je tenais ci avant. Allez y, c’est affligeant !

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=18867

    J’ai même pas de nom pour ça !

    Agoravox était a-priori une belle initiative. Ca tourne en eau de boudin ! Dommage.

    Salut à tous.



  • fullwood fullwood 7 février 2007 16:45

    « je vois qu’il y a des gens qui ont voté contre l’article mais aucun n’a expliquer son vote. » dites-vous .

    Cette remarque est interessante à plusieurs titres :

    Je constate comme vous en effet que la tendance sur Agoravox est de voter POUR ou CONTRE un article. Hors, quelle est la question posée ? « ARTICLE CONSTRUCTIF - OUI - NON » Il est de évident en remarquant les notes trés positives (9 quand même) accordées à des interventions lapidaires et non argumentées du style :

    > En réponse aux déclarations de Jack Lang sur la colonisation en Algérie par jak (IP:xxx.x49.199.14) le 7 février 2007 à 10H45 excellente lettre ouverte a Mr Lang de pute.

    On se dit que les auteurs des notes ont avant tout noté le fait que l’article correspond à leur opinion, non le fait qu’il soit constructif ou argumenté. J’ai moi même noté négativement cette remarque alors que sur le fond, je ne suis pas loin d’être d’accord. Que l’on soit d’accord ou pas avec l’opinion reflétée ou induite par l’analyse d’un rédacteur ne devrait influencer que peu notre jugement sur l’intérêt de son article.

    Si vous ne voulez lire que des opinions conformes à la vôtre, si vous voulez être confortés dans vos croyances, vos sensibilités politiques ou vos idéaux, allez simplement sur le site du figaro si vous êtes UMP, de Minute si vous êtes FN, de l’humanité si vous êtes PC, etc.

    Si en revanche vous doutez toujours, si vous vous dites que vous pouvez progresser en lisant des articles n’allant pas forcément dans le sens de vos idées, alors soyez un minimum objectifs quant aux articles qui expriment des idées ou opinions qui vous déplaisent. Dans le cas contraire, vous ne progresserez jamais et vous vous conduirez en dogmatiques plus qu’en citoyens raisonnables.

    Doit on rappeler aux internautes qui interviennent sur Agoravox que la charte concernant les rédacteurs des articles devrait normalement s’appliquer de la même manière à leurs réactions ?

    J’aimais Agoravox au début car il contenait plutôt des réactions instructives et constructives, avec lesquelles je n’était pas toujours d’accord mais dont les auteurs avaient tendance à confronter leurs idées en prenant un certain recul, en argumentant. C’est encore parfois le cas, mais les rédacteurs se connaissant maintenant ont de plus en plus l’habitude de s’affronter au lieu de confronter leurs idées.

    L’intérêt d’Agoravox en est amoindri.

    Faites en sorte qu’Agoravox reste le média citoyen sans devenir un blog ordinaire, qu’il reste un média incitant à la réflexion et ne devienne pas un blog d’opinion



  • fullwood fullwood 7 février 2007 12:17

    Je constate une tendance de plus en plus forte sur Agoravox aux attaques partisanes et personnelles au détriment du traitement des questions de fond.

    Que Jack Lang, que je n’aime pas beaucoup non plus, soit un Mickey de salon et qu’il soit à la pêche au ministère n’est certainement pas faux. Mais qu’y a t’il de constructif à l’attaquer personnellement plutôt que d’analyser ses paroles sans a priori ?

    Je prends ici le sujet Lang parce qu’il s’agit de lui dans cet article, mais la tendance se confirme au travers tous les articles, principalement politiques, comme si l’approche des élections faisait ressortir le côté militant de base incapable de contrôler ses plussions au détriment du citoyen responsable analysant sereinement une situation afin de tenter d’en comprendre les tenants et aboutissants.

    Celà ne fait pas avancé le shmilblick. Tout au plus les auteurs de ces attaques seront elles soulagées d’avoir déblatéré sur une personnes qu’elles n’aiment pas.

    Mais est- ce bien utile sur un média qui se dit Citoyen ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès