• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Garp

Garp

Tout à commencé il y a 26 ans. Originaire de la région parisienne, je grandis sans histoire dans une banlieue qu’on qualifierait aujourd’hui de calme, voire huppée. Curieux et touche-à-tout je quitte l’âge du "pourquoi ?" pour rentrer dans celui du "comment ?" et opte donc pour la voix scientifique.
S’ensuivent un Bac S, des classes préparatoires et une grande école d’ingénieur.
Mon diplôme sous le bras, je suis parti découvrir le monde merveilleux du travail dans le secteur non moins merveilleux des systèmes d’informations. Aujourd’hui hybride entre ingénieur informaticien et citoyen attentif, je m’intéresse autant aux sciences physiques qu’humaines.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 46 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Garp Garp 28 juin 2007 18:09

    Pour continuer dans le commentaire stigmatisant !!

    Selon vous la france va mal à cause (rayer les mentions inutiles) :
    - des étrangers qui font rien que piquer des allocs que les bons français ils auraient pu toucher.
    - des fonctionnaires qui travaillent que 5 minutes toutes les 2h de pauses en dilapidant l’argent des caisses de l’Etat.
    - des journalistes de gauche qui font rien d’autre que critiquer alors qu’en démocratie...ben le président il est élu démocratiquement !!
    - des jeunes ; souvent cons et idéalistes, qui connaissent rien à la vie et qui passent leur temps à manifester en dehors des vacances scolaires. Savent pas ce que c’est le travail d’abord.
    - des pauvres qui arretent jamais de se plaindre et de réclamer alors qu’ils sont content d’être dans la merde pour toucher tout plein d’aides que l’Etat français il gaspille pour ces mécréants.
    - des syndicalistes qui sont syndiqués uniquement pour se planquer et pas se faire virer.
    - des femmes. Toutes des grognasses qui cherchent qu’à s’émanciper !!
    - des intermittents du spectacle qui devraient trouver un vrai boulot au lieu de rien branler de leur journée.
    - des homosexuels. Ils sont pas comme nous les honnêtes gens !!
    - des délinquants (ca recoupe jeunes et étrangers mais c’est pas grave) ! Sont nés méchants et bêtes à manger du foin et on pourra rien faire d’eux.
    - des vendéens. Savent faire que de la brioche et des révoltes.
    - des bretons. Qui aime le cidre et les crèpes de nos jours ??
    - des corses. Ils prètent pas leur île.

    NB : si vous trouvez une raison valable dans cette liste c’est que vous avez voté Sarko !! smiley Je précise que c’est de l’ironie...Je connais le peu d’humour de certains lecteurs.



  • Garp Garp 28 juin 2007 16:26

    « La délinquance vient de l’insuffisance de la représsion, uniquement. »

    Pour reprendre votre exemple simpliste sur la crise de 29, si effectivement la délinquance venait UNIQUEMENT du manque de répression alors à contrario, tous les enfants battus seraient des anges...Ce qui est loin d’être le cas.

    La délinquance est un problème bien plus compliqué qui ne saurait se résoudre seulement par de la répression (ce que notre ex-ministre de l’intérieur avait du mal à comprendre). C’est à la fois un manque d’éducation, de répression dans une certaine mesure mais surtout un manque de respect mutuel entre les institutions et le délinquant. J’ose prétendre qu’on ne devient pas délinquant à la naissance mais à cause du milieu sociale dans lequel on évolue et dans lequel on ne se reconnait pas et où l’on est pas reconnu. C’est marrant comment les différents gouvernements aidés des médias ont réussi à faire croire que le délinquant a ça dans le sang, qu’il est né comme ça. Cadre familial éclaté, chomage de masse, institutions absentes ou trop corrompues sont autant de raisons qui poussent du coté obscure...



  • Garp Garp 22 juin 2007 14:56

    Je ne peux que déplorer la disparition d’une émission d’une telle qualité mais je ne suis pas sur que ce soit lié à la soi-disant prise du pouvoir médiatique de l’UMP et de son candidat phare. 12 ans de bons et loyaux services c’est quand même pas mal. En comparaison le Juste Prix est resté à l’écran 13 ans et demi et a pris fin malgré une audience encore forte.

    Oui c’est une perte dans le paysage audiovisuel français mais il faut aussi renouveller les émissions. C’est l’occasion pour Daniel Schneiderman de trouver un autre concept.

    Hasard ou coincidence, il est vrai que ce changement de programme intervient après une échéance éléctorale mettant en place un pouvoir affichant des connivences marquées avec les médias. Peut-être aussi qu’en réaction l’émission avait pris un virage très orienté à gauche et qu’elle s’est fait alors pas mal d’ennemi.

    Quoi qu’il en soit, s’il faut réagir à la disparition de cette émission, il faut le faire en réclamant une émission de même qualité.



  • Garp Garp 21 juin 2007 18:14

    Je suis bien d’accord avec vous pfff. Je ne me reconnais plus dans cette France qui vote Sarko. Peut-être suis-je trop naïf ou idéaliste mais je ne comprends pas comment certaines personnes gobent les bilevesées de notre cher super-président sans chercher plus loin.

    D’aucuns disent que la France et surtout les français ont besoin d’un « leader » pour les faire avancer. Une espèce de père-fouettard qui leur remettra l’arrière-train dans le bon chemin à coup de réformes pércutantes. Ils veulent du changement, peu importe le sens.

    D’autres disent que la surmédiatisation (voir le matraquage médiatique) autour de la personne de NS a fini par influencer ces moutons de français.

    D’autres enfin, font l’hypothèse que les ex-électeurs FN ont fini par se rallier à Sarko qui, en fin manipulateur à réussi à attiser les bonnes peurs au bon moment...

    Pour ma part, ces trois raisons (parmi d’autres) se valent mais ce qui me gène le plus c’est le caractère de cet homme. On ne peut nier qu’il a un vision très tranchée des problèmes voire manichéenne. C’est 1 ou 0, tout ou rien, blanc ou noir, citoyens « normaux » ou marginaux. Et ce qui plait à certains me fait peur à moi. je m’interroge vraiment sur les compétences et les convictions politique d’un homme qui privilégie beaucoup la forme sur le fond et qui n’hésite pas à se réapproprier les arguments de partis extrémistes pour grapiller quelques voix. On pourra arguer que maintenant qu’il est élu, il dirigera autrement mais je répondrai à cela qu’on peut déjà dresser le bilan de cet homme qui n’est pas un débutant en politique et qui a occupé pendant plus de 4 ans le ministère de l’intérieur.

    Sans être complétement négatif je le trouve quand même assez sombrement contrasté. Beaucoup de répressif, peu de préventif et surtout une vision simpliste des problèmes auxquels il apporte des solutions caricaturales. Je reste persuadé qu’on ne dirige pas la France comme on dirige une grande entreprise. En face on a des citoyens et pas des lignes de bilans actif/passif, on a des êtres humains et pas de biens de grande consommation. On ne peut, sous prêtexte qu’on doit montrer à la France qu’on incarne le renouveau, la « Rupture » se permettre de faire voter des lois vite faites, mal faites, unilatérales, déséquilibrées, sans une réélle et profonde réflexion et sans concertation des différents acteurs économiques et sociaux...

    Aujourd’hui, j’attends de voir (je n’ai pas trop le choix !!) mais j’ai bien peur que le prix à payer pour cette « Rupture » soit bien plus élevé que prévu si l’on confond vitesse et précipitation.



  • Garp Garp 15 juin 2007 15:51

    Mais si effectivement le problème vient du fait que les prolos perçoivent une partie de la population comme profitant honteusement des allocs et autres aides sociales de notre chère belle France ne faudrait-il pas simplement essayer de renforcer les contrôles à ce niveau là plutôt que de voter pour un gouvernement qui risque de les sucrer à tout le monde ?? Entre parenthèse j’aimerai qu’ils me disent ce qu’ils pensent aussi des ponts d’or faits à certaines classes sociales (parachutes dorés, bouclier fiscal, éxonération des droits de succession...) ?

    Si le problème c’est aussi les « racailles » de banlieues qui gagnent plein de fric sans se casser le cul et de manière complétement illégale, ne faut-il pas plutôt agir dans ces quartiers là (services de proximité, police de quartier...) plutôt que de sortir des lois sur la « TVA sociale » ? Au passage il faut arrêter de croire, comme notre ex-ministre le clamait haut et fort, que notre justice française est laxiste et qu’elle laisse en liberté les délinquants de tous poils (cf. l’augmentation des comparutions immédiates...)

    C’est marrant comme la droite se désengage de certaines causes et nous propose ensuite ses solutions bancales aux conséquences de son désengagement. Comme disait l’autre : « Lorsqu’on a un marteau dans la tête on voit tous les problèmes sous forme de clous »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès