• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Geneste

Jean-François Geneste
Ancien représentant de la CFTC à fédération européenne de la métallurgie.
J'ai un vif intérêt pour la science en général, les maths et la physique en particulier.
Auteur de 5 ouvrages :
"Logique de défense : 30 idées en 200 pages" Bénévent mai 2008
"Ainsi marchait l'humanité" Bénévent janvier 2009
"Physique : de l'esprit des lois" Cépadues novembre 2010
"Politique industrielle : des idées neuves pour demain", CFTC, novembre 2010
"Petit traité de philosophie moderne du libre arbitre" 2011 disponible uniquement sur Kindle

Tableau de bord

  • Premier article le 18/12/2008
  • Modérateur depuis le 10/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 244 1258
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 15 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Geneste 15 janvier 2013 21:01

    Peut-être, mais le fait que la PMA soit utilisée par les couples hétéros n’est pas nécessairement rassurante... C’était initialement une technique pour soigner la stérilité, puis cela devient petit à petit un moyen de sélection des embryons. Le problème c’est la dérive inéluctable de ce genre de pratiques.



  • Geneste 15 janvier 2013 20:58

    Oui, je crois que la PMA avec manipulations génétiques changera la face du monde et que c’est une dérive inacceptable. Ne vous en déplaise...



  • Geneste 22 octobre 2012 20:53

    @Parkway

    Vous devriez éviter le cas Dassault. L’affaire est loin d’être aussi claire que vous l’affirmez. A titre d’exemple, dans les années 70 Dassault a développé des avions que l’Etat lui a interdit de vendre (Mirage 4000)... Quant au programme Rafale, les exportations n’étant pas libres et nécessitant l’autorisation de l’Etat, s’il ne s’est pas vendu, ce n’est pas que de la faute de Dassault.

    @Jesuisunhommelibre

    Je n’ai pas dit que je suis en faveur de la dévaluation comme mode de gestion. Je dis seulement qu’elle s’impose quand on a mal géré son pays. C’est d’ailleurs toujours comme cela que cela s’est fait. Seul le serpent monétaire européen a donné l’impression que c’était l’Etat qui dévaluait. La flottabilité des monnaies, sinon, sanctionne dès qu’il en est besoin. Par contre, au sein de l’Europe, de la zone euro, nous ne pouvons dévaluer par construction même. Il ne nous reste donc qu’à réduire nos coûts et nos dépenses.



  • Geneste 16 octobre 2012 11:03

    Je ne suis absolument pas méprisant pour les métiers manuels, voir ma réponse à un autre lecteur plus haut. Je dis seulement qu’il y a deux types d’éducation qui ne doivent en aucun cas être marchandisés et qui ont leur utilité. Néanmoins, qu’on le veuille ou non, il faut une élite dans un pays et cette élite doit être sélectionnée parmi les meilleurs. Contrairement à ce que beaucoup pensent, rien de social ne prédestine à être brillant ou non. Il est clair que les conditions d’apprentissage pour les pauvres sont plus difficiles, mais un pauvre peut, avec la même probabilité, se révéler aussi génial qu’un riche. Néanmoins, pour que le pauvre accède à l’élite, il faut que le système le lui permette. Il y a deux conditions à cela : l’accès gratuit à l’école et une école qui a le même niveau d’exigence vis-à-vis de lui que pour les riches. C’est de moins en moins le cas aujourd’hui...



  • Geneste 16 octobre 2012 10:56

    @bénédicte_gab

    Vous faites une erreur d’interprétation sur mon texte. Tout d’abord, je ne désigne aucune origine sociale pour ceux qui sont fauteurs de troubles et n’ont pas le niveau pour suivre. Ils peuvent aussi bien être issus des milieux aisés que non aisés. Vous me faites donc un procès d’intention.
    Par ailleurs, vous vous méprenez sur un autre sujet. Il y a en fait deux types d’éducation. Il y a celle qui donne la connaissance, disons à une élite qui sera capable d’accéder à un certain nombre de subtilités. C’est de celle-là que je parle dans mon texte. Mea culpa donc, je n’ai pas cité l’autre, mais qui est tout aussi importante, c’est l’éducation professionnelle qui débouche sur un métier. Par exemple, on ne s’improvise pas boucher et ceux qui ont vécu dans certains pays d’Afrique le savent ô combien ! C’est parce que le jeune aura été formé par un adulte qu’il offrira ensuite une meilleure performance et un meilleur service à la société. Cela est aussi important que la formation de l’élite, mais passe par un enseignement et un contenu différents.
    Pour le reste de votre commentaire, il est, hélas, comme beaucoup de commentaires, orienté lutte des classes. Ce n’est pas avec de tels discours que nous nous en sortirons.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité