• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gérard

Gérard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • Gérard Gérard 11 décembre 22:05

    On peut juste dire qu’un Gilet Jaune clame une chose : j’en ai marre de voir mon revenu disponible se réduire et mes projets dans l’existence s’étioler parce que je suis une variable d’ajustement du Budget National : non ma vie n’est pas une variable d’ajustement. Non nos existences de citoyens ne sont pas là pour arranger le déroulement de carrières des politiciens ! les motivations et les valeurs sont plus significatives que les formes que peuvent prendre les actions. A ceux qui sont tentés par la formule : la fin justifie les moyens, je réponds : aux moyens, on ne sacrifie pas la fin. 



  • Gérard Gérard 10 décembre 04:00

    Étonnant que l’auteur réduise la question à Larem (non, je ne féminiserai pas le mot auteur, je continue à parler français). Les élus sont ceux de la nation et la représentativité de l’Assemblée est une question qui se pose pour les français et leurs représentants. Ce n’est pas juste une question de confort pour les guignolos de Larem. Macron, un président qui ose critiquer Trump a été élu avec 43 % du corps électoral si on considère l’abstention (%voix et % inscrits).Certains députés avec moins de 10% des voix de leur circonscription par la faute du scrutin majoritaire à deux tours qui ne réclame pas de minimum de participation au deuxième : personne n’a remis en question ce mode de scrutin durant cette Ve république

    . Tous les députés doivent se poser la question de l’introduction de la proportionnelle, et de donner la valeur de suffrage au vote blanc ! Ceci changerait le nombre de sièges accordés en % des suffrages exprimés à certaines listes. Cet anomalie est aggravée aux élections locales où la liste ayant le plus de voix aux premier tour reçoit une prime au second, ce qui est un kidnapping démocratique. Ce gouvernement abuse de la législation par ordonnance et des procédures accélérées, l’Assemblée à fait forfait, elle est coupable. Il faudrait que Macron relise la constitution, il n’est pas le chef de l’exécutif, mais de l’Etat : c’est le gouvernement qui détermine et conduit la politique de la nation (Article 20), la présidence est une autre institution avec d’autres prérogatives et en aucun cas un supérieur hiérarchique. La pratique constitutionnelle de Macron est de se torcher le cul avec le texte de la Veme république. Malheureusement, une grande partie de l’opposition, les médias, les pseudos-intellectuels sont complices. c’est une question d’époque, il y a 10 ans la moitié des juristes et constitutionnalistes français auraient hurlé à l’aberration, à l’hérésie républicaine, à la bidonvillisation politique et au totalitarisme.   



  • Gérard Gérard 9 décembre 22:31

    Ça ressemble à un fourre-tout, avec des doléance très vagues. Mr le marxiste-léniniste devrait savoir que les mandats impératifs sont inconstitutionnels. Il aurait mieux valu utiliser un autre mot que « directives » pour s"adresser au parlement. On peut parler de la représentativité de l’Assemblée et des modes de scrutins, on pourrait parler du vrai référendum d’initiative populaire. On peut aussi rappeler que Le Président de la République, sur proposition sur proposition conjointe des deux assemblées, peut soumettre au référendum tout projet de loi tendant à autoriser la ratification d’un traité (Art 11.). Je pense au traité des migrations que le gouvernement s’apprête à signer et au fait qu’il impliquera forcement des modifications législative et des répercussions sur les finances publiques (Ces éléments font que que le traité devrait passer par une ratification parlementaire). Ceci dit, on n’est pas à une inconstitutionnalité près dans ce pays : c’est la république des larrons et des copains !  



  • Gérard Gérard 6 décembre 19:47

    La question est mal posée car il n’y a pas de demande ! Qui a renoncé à une baise à cause du prix de la capote ! Ça en dit plutôt long sur les méandres du cerveau d’Agnès Buzyn. Comment prendre au sérieux un gouvernement qui baisse les APL, dérembourse les médicaments traitant certaines maladies chroniques et qui veut rembourser les quelques centimes d’un préservatif ? Vu le QI de la majorité des députés, je ne pense pas qu’elle rencontrera une opposition à l’assemblée.



  • Gérard Gérard 4 décembre 20:17

    Je suis adepte des plus noires conspiration à propos de la vaccination.

    • La vaccination vise à inhiber notre système immunitaire, de manière à nécessiter un « stimulant » extérieure pour apprendre et répondre.
    • Dans une étape avancée, ce sera la déconstruction génétique de notre système immunitaire. On sera obligé de l’acheter en ampoules en pharmacie et nous seront dépendants comme des camés avec l’héroïne ou le crack.
    • L’étape suivante sera d’en faire un instrument de contrôle social : l’accès aux vaccins sera réservé aux personnes politiquement correctes et qui servent les gouvernants.






Palmarès