• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gérard Dahan

Gérard Dahan

Docteur en psychosociologie, économiste, directeur d'un institut de sondage,
auteur de "La pression islamiste en France - Enquête sur l'organisation d'une politique d'influences", Tatamis, 2017, de "La manipulation par les sondages", l''Harmattan, 2014 et de plusieurs articles sur les processus de désinformation.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/02/2007
  • Modérateur depuis le 31/10/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 39 227 2996
1 mois 1 4 126
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 26 13 13
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 8 novembre 2015 15:53

    @ Cadoudal : Je ne pense pas qu’on puisse attribuer un quelconque crédit à l’évaluation pifométrique d’Azouz Beggag. Elle est plutôt risible. Les chiffres que je citent datent de 2010 et de la seule étude sérieuse sur le sujet.
    Sur ce sujet, objets de toutes les désinformations, il faut essayer d’être objectif et surtout pas partisan, ce que je crains que vous soyez.

    Les statistiques se doivent de prendre en compte l’ensemble du territoire national et pas la seule région parisienne.
    Sur le nombre de personnes se définissant elle-même comme de religion musulmane sur l’ensemble du territoire métropolitain, je vous conseille de lire la seule étude sérieuse : l’étude conjointe de l’INSEE et de l’INED « Trajectoires et Origines » portant sur 21.000 personnes et qui date de 2010.

    Patrick Simon, chercheur à l’INED, l’un des auteurs de l’étude, en extrapolant les estimations sur les 18-50 ans à l’ensemble de la population, proposait le chiffre de 3,9 à 4,1 millions de personnes se déclarant « musulmanes », en France (6% de la population française métropolitaine).
    Cependant, dans cette enquête, au-delà de l’origine religieuse déclarée, on demandait aux personnes l’importance pour elles de la religion.
    22% des personnes d’origine musulmane déclaraient qu’elles n’étaient ni croyantes, ni pratiquantes et que pour elles la religion avait peu ou pas d’importance.

     

    Ainsi, suivant ces proportions, sur l’ensemble de la France métropolitaine il y aurait environ 4 millions de personnes d’origine musulmane (6% de la population française métropolitaine), dont environ 3,1 millions de personnes s’estimant croyantes et attachant de l’importance à la religion (4,8% de la population).

    @ colère48 : je vous rappelle que la « laÏcité » pour la France suppose la séparation de l’église et de l’Etat et non pas le contrôle de l’église par l’Etat, ce qu’était l’interprétation de la laïcité par Ataturk.

    Maintenant que Mustapha Kemal ait pu avoir une opinion négative de l’influence de la religion sur la vie politique et civile est une autre question.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:58


    @
    colere48 Sans préférer Erdogan, il faut savoir que la laïcité Turque n’avait rien à voir avec la laïcité française. En fait, la religion était simplement sous le contrôle de l’Etat. Les religieux étaient nommés par un service dépendant du gouvernement.

    @ MAIBORODA  : la notion « d’islamisme modéré » n’a absolument pas été « inventé » par Hollande ou Fabius. C’est en revanche la présentation que font d’eux mêmes les Frères musulmans qui « revendiquent » l’acceptation de la démocratie (contrairement aux partis salafistes qui considèrent qu’elle n’est pas compatible avec l’islam). L’ensemble des partis filialisés des Frères musulmans que ce soit en Egypte, en Tunisie, au Maroc ont adopté cette présentation.
    Par ailleurs Bachar el Assad est Alaouïte, une variation du chiisme , alors que les FM dont on parle relèvent du sunnisme. La guerre civile en Syrie est en grande partie motivée par cette opposition entre une majorité sunnite qui se révolte contre le pouvoir Alaouïte minoritaire.
    Heureusement, les 4 à 5 millions de Français musulmans (dont 3 environ qui sont pratiquants) sont très loin d’être des radicaux.

    @ Gilles Mérivac  : Oui, les Tunisiens ont voté massivement en octobre 2011 pour Ennahda qui avait la particularité d’avoir été exclu du pays par Ben Ali. En novembre 2014, 3 ans plus tard, Ennahda à perdu les élections au profit de Nidaa Tounes.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:57

    Il semble qu’un certain nombre d’entre vous n’aient pas compris que l’article dénonce la stratégie des Frères musulmans et de leurs filiales Tunisienne et Turque que sont Ennahda et l’AKP.

    1. Ce qui caractérise les FM c’est la stratégie (stratégie en 4 phase qu’on appelle le Tamkine ou la R4BIA) et la dissumulation (la taqiya)

    Sur la stratégie : http://blogs.mediapart.fr/blog/mohamed-louizi/070415/la-main-du-tamkine-des-freres-musulmans-en-photos.
    Sur la dissimulation, le principe de »la taqiya« recommande de dissimuler sa foi, si on est dans une situation dangereuse ou difficile. Le principe a été repris par les Frères.

    2. Actuellement Rached Ghannouchi « émir » d’Ennahda explique à qui veux l’entendre que l’islamisme est un rempart contre Daech. C’est pourtant lui, qui lorsque Ennahda était au pouvoir en Tunisie a encouragé les mouvements salafistes violents, laissant l’insécurité s’installer. Cette attitude résultait d’une stratégie.

    4. Recep ERDOGAN, lors des 2ème élections législatives turques du 1er novembre a fait à peu près la même chose en présentant l’AKP comme un rempart contre les »terroristes" du PKK et en associant l’HDP, un parti pacifique pro-kurde au PKK.

    5. En France, l’UIOF l’une des principales organisations musulmanes françaises est liée aux Frères musulmans par l’intermédiaire de l’UOIE elle-même controlée par la ligue islamique mondiale crée par Saïd Ramadan le gendre du fondateur Hassan Al-Banna.

    Pour vous documenter sur l’étendue des Frères dans le monde, je vous conseille cet article écrit il y a 2 ans :

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-freres-musulmans-143062


  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 09:23

    Bravo pour la collecte des photos et vous avez raison, certaines compositions ne dénatureraient pas les cimaises d’une galerie ou d’un musée.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 09:01

    - Désolé, tous les liens des notes au sein du texte sont des erreurs ; en revanche, en fin d’article, les liens des notes sont justes.
    - (1) La photo d’en-tête de l’article n’est pas celle d’une manifestation à Istambul, après l’attentat d’Ankara, (2ème photo de l’article) mais celle d’un groupe tunisien terroriste sur le mont Chaambi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité