• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kamal GUERROUA.

Kamal GUERROUA.

Né en 1982 en Kabylie, Kamal GUERROUA est chroniqueur, poète et nouvelliste. Il écrit généralement dans Le Quotidien d'Oran et Le Matin d'Algérie. En novembre 2019, il a publié son premier roman " Le Chant des sirènes", en France, aux éditions de l'Harmattan. 

Tableau de bord

  • Premier article le 20/03/2019
  • Modérateur depuis le 08/04/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 84 52 2016
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 72 37 35
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 28 janvier 18:05

    @HELIOS

    Merci Helios pour cet éclaircissement et toutes ces informations utiles !



  • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 28 janvier 14:36

    @ZenZoe

    Vous savez pourquoi je fais cela. Tout simplement parce que, pour moi, la langue française est universelle et n’est pas seulement la propriété de la France ! Voilà tout ! Et enfin, Agoravox est un média est citoyen n’est-ce pas ZenZoe !



  • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 26 janvier 16:30

    @Spartacus Lequidam Merci de votre lecture.

    D’accord avec vous sur le principe de la traduction. C’est la base de tout développement. Rappelons à ce titre, les traductions faites en Arabe dans l’Orient musulman de l’héritage greco-romain au VIII siècle et ce qu’elles ont créé comme plus-value civilisationnelle pour la civilisation arabo-musulmane (développement de sciences, de médecine, d’Algèbre, de mathématiques, astrologie, etc). 



  • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 26 janvier 16:25

    @Jean J. MOUROT Merci de votre lecture ! Effectivement, cette tâche aurait dû être accomplie par l’Algérie post-indépendance. Mais, comme vous le savez sans doute, la logique du FLN est calquée sur le modèle arabo-baâthiste (un modèle importé de l’Orient et ayant pour but principal d’ehniciser les cultures locales, considérées comme périphériques au Nationalisme Arabe triomphant). S’ajoute à cela l’esprit revanchard contre l’héritage linguistique et culturel français entretenu sciemment par les élites, pour couper l’Algérie de sa multiplicité culturelle millénaire. Toutes ces raisons-là n’ont pas aidé à constituer « cet Arabe dialectal unique », face au Berbère déjà existant ! Le rejet de la diversité a nourri la logique de toute une génération, hélas ! Et le drame continue...



  • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 26 janvier 00:24

    @Julien30

    Ici, le général n’a parlé que de la torture, et il a osé une comparaison avec le nazisme. Et si je lui parle des enfumades, que va-t-il dire ? J’espère que vous savez ce que « enfumades » veut dire ????
    Pour la seconde question, donc, dans votre esprit, l’histoire s’arrête à 1830 et c’étaient les Français qui étaient les sauveurs et les bâtisseurs de l’Algérie ! Foutaise ! Imaginez un peu que les Français n’étaient pas venus en 1830, peut-être on aurait mieux fait, et les 8 millions d’Algériens morts entre 1830 et 1962, à cause de famines, peste, typhus, extermination, auraient été pour nous une force supplémentaire et que peut-être auraient profité à notre décollage. C’est vous Monsieur qui déformez le sens des choses. Je suis avec le métissage, l’intercultralité, l’intercivilisation, de manière pacifique, pas avec la guerre et la Torture ! Non désolé, cela n’est pas une oeuvre civilisatrice ! Votre raisonnement pêche par défaut ! 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité