• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Francois Duplan



 


Tableau de bord

  • Premier article le 27/10/2006
  • Modérateur depuis le 14/11/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 33 216
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Alexandre Missoffe 14 novembre 2006 13:44

    Bonjour GEM, Sur le Vice-Premier Ministre je n’ai pas lu la même chose que vous. Le site de « Pacte Ecologique » dit : « Il présidera le Comité interministériel du développement durable qui se réunira trimestriellement » ; « Il présentera annuellement la stratégie nationale de développement durable et le bilan des actions devant le Parlement » ; « Il soumettra à étude d’impact « Développement durable » tous les projets de loi » ; « Il élaborera le calendrier à cinq ans des objectifs de l’action gouvernementale dans ce domaine » ; « Il pilotera de nouveaux indicateurs environnementaux » ; "Il coordonnera les travaux des différents comités et instituts de prospective : Centre d’analyse stratégique, Délégation à l’aménagement du territoire« et enfin »Il aura autorité sur les préfets afin de disposer d’une représentativité locale et de moyens supplémentaires pour conduire son action".

    L’idée d’un grand ministère regroupant plusieurs domaines est intéressante. En Nouvelle-Zelande, pays que je connais un peu, ils ont un ministère du « NATIONAL HERITAGE » qui a la main sur tout ce qui concerne comme son nom l’indique le « partimoine commun » du pays. Ca va des monuments nationaux ou tourisme à l’environnement, l’energie, l’aménagement du territoir... Si un projet touche au « partimoine national » kiwi, patrimoine environemental entre autres (exemple en france : l’abbaye du Mont Saint-Michel est-elle discociable du site ?) le National Heritage participe aux débats et dispose d’un droit de veto suspensif.

    Encore une fois l’intitiative de Hulot n’est pas un mal. Loin de là. Mais un tel mouvement, arrivant après le film d’Al Gore, porté par une personnalité médiatique, neuve en politique et relativement conseusuelle, le tout dans un contexte de pré-campagne dans lequel les candidats cherchent des positionnements populaires, il y avait matière à frapper un grand coup. Là on a une pichenette et je ne sais pas si l’occasion du grand coup se représentera de sitôt.

    Mais c’est vrai que je suis peut-être un peu grincheux...



  • Alexandre Missoffe 14 novembre 2006 12:14

    Je n’arrive pas à accéder à cette article autrement que par le lien auteur que m’envoie Agoravox... comment êtes-vous parvenus jusqu’ici ?



  • Alexandre Missoffe 14 novembre 2006 12:08

    Bonjour Depeacemaker,

    Decidemment nosu faisons dans les classiques de la BD belge... Je vais dire une chose qui choquera surement mais la concentration dans le privé des entreprises d’energie ne me gene pas spécialement. Je considère cette donnée comme « nulle ». Les entreprises sont là pour réaliser dans les meilleurs conditions de rentabilités pour elles-mêmes des produits et/ou des services qui rencontrent un marché. Le rôle de l’Etat n’est pas nécessairement de réaliser lui-même cette production (on peut en débattre) mais il est évident que son role en revanche est D’ORIENTER, voir de CONTRAINDRE le marché. Prenons un exemple : ceux qui disent « l’industrie automobile ne fait rien pour les véhicules propres » me semblent à coté du point. Le boulot de l’industrie automobile c’est de faire du fric, pas des véhicules propres. En revanche si l’Etat décide de subventionner les voitures propres, si les grandes villes décident d’accorder le stationnement gratuit aux véhicules électriques et si un réseau dense de bornes est installé, si l’Europe renforce encore ses normes d’emission (EURO5 appliquée en 2008) et interdit purement et simplement les véhicules neufs à la vente non équipés. Si nous finançons tout cela par une hausse de la fiscalité sur les véhicules les plus polluants (4X4), alors les constructeurs automobiles feront des véhicules propres. Pas parce qu’ils aiment les oiseaux mais parce qu’ils aiment les profits.

    C’est à l’Etat de faire en sorte que les piti zoizeaux rapportent plus que les nuages gris dégeulasses !



  • Alexandre Missoffe 14 novembre 2006 11:39

    Si ça doit se limiter à « attirer l’attention des responsables sur l’enjeu de l’environnement » c’est peut-être encore plus décevant que la déception la plus décevante de ma vie. Même Achille Talon va se trouver court. Depuis la conférence de 1972 à Stockholm, celle de Nairobi en 1982 ou celle de Rio en 1992 on passe notre temps à anoner des voeux pieux et on ne fait rien.



  • Sacha Guitry 9 novembre 2006 15:31

    Deux points, le sénateur n’est pas parents de l’auteur qui s’appelle de son nom exact Charles-André Choupinet. smiley deuxio, je ne sais pas si les sénateurs bossent beaucoup mais leur etudes de législations comparées sont clairement ce qui se fait de mieux en la matière. http://www.senat.fr/elc.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité