• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hermes

Hermes

Bio ici
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1995 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hermes Hermes 28 novembre 2007 22:47

    Cet article laisse dubitatif. La démarche est peu scientifique, les explications sont peu convaincantes et manquent de clarté. Ce que je crois comprendre : l’auteur essaie de nous présenter une thèse selon laquelle les éduens seraient venus de Palestine et les fresque romanes dessinées plusieurs centaines d’années plus tard garderaient trace de leurs origine en témoignant de la survivance de leurs cultes en même temps que le christianisme. Exact ?

    Peut-être l’auteur a t-il d’autres sources pour étayer ses présomptions ?

    D’après le dictionnaire latin : http://www.prima-elementa.fr/Dico-f04.html

    Flavĭa, ae, f. : Flavia (nom de plusieurs villes).

    - Flavia Aeduorum, Eum. : Flavia des Eduens (= Autun).
    - Flavia colonia, Plin. : Césarée (ville de Palestine).

    Coïncidence amusante ?



  • Hermes Hermes 9 novembre 2007 00:26

    Merci pour ces deux citations. Je les reprend un peu arrangées :

    Une fois ayant repris contact avec soi-même (retrouvé la terre) faire la chasse à l’identification (aux nation, à toute croyance) mais EN SOI.

    Une fois ayant accumulé la force d’être soi-même par la pratique (mois sacrés) tuer les croyances (les idolatres) mais EN SOI.

    Les enseignements traditionnels, quel que soit leur origine enseignent toujours des chemins de libération et non de croyance. Le « EN SOI » est IMPLICITE dans les enseignements, mais il plaît souvent aux églises de l’oublier. En effet le message est beaucoup trop libérateur, et il a toujours importé pour les pouvoirs de récupérer les messages libérateurs, et de laisser seuls les initiés inoffensifs y accéder. Ainsi se créent des religions à partir d’enseignements.

    Où irions nous en effet s’il advenait que notre belle jeunesse se libérait ? http://agoravox.fr/smileys/clin_d-oeil.png



  • Hermes Hermes 8 novembre 2007 08:59

    Bonjour,

    Bravo pour cet artcle honnête et intéressant.

    Il est difficile d’échapper au pouvoir des signes de reconnaisance irrationnels par lesquels on scelle sa propre identification à un groupe. On s’aperçoit plus facilement de ça chez autrui, mais souvent on ne voit pas du tout la façon dont soi même on dépend de tels signes. Celui qui se sent différent voit les signes d’identification des autres en tant que tels (alors que la majorité ne les comprend pas comme tels). Il peut être compréhensible qu’il n’ait pas la force d’accepter la solitude intérieure que cela génère et cherche à se rapprocher de ceux qui ont les mêmes signes que lui.

    Ici on échange des idées (ou plutot des opinions) qui ne sont souvent que croyances plus élaborées (pas toujours, mais souvent). L’idée est une étape vers la libération, mais encore une prison et quelquefois plus dangereuse que les grigris, (voir les altercations violentes que les idées engendrent).

    La propension à chercher un groupement d’individus auquel s’identifier est incrit depuis la nuit des temps dans l’être humain, et c’est la recherche de sa tribu, d’une échelle modeste et rassurante. La disparition progressive du milieu naturel et l’expansion démographique ne fera qu’aggraver les conséquences de ce mécanisme en poussant à chercher les différenciations à l’intérieur même de la société, par défaut de différenciateur humain-milieu naturel. Ce qu’on commence à observer, et que les politiques cherchent à exploiter et renforcer (voir la stigmatisation actuelle des minorités : ethniques, religieuses, médicales, sexuelles, régionales, etc.).

    Suivre ce lien édifiant sur ce mécanisme et ses dangers potentiels : (http://www.internetactu.net/?p=7362).

    Il est bon d’être indulgent donc, et accepter pour pouvoir comprendre et dépasser : on n’a jamais rien résolu en s’opposant. La sagesse orientale nous rappelle qu’en s’opposant on renforce la force contraire. La nature humaine ne se « force » pas, et face à la libération de l’identification, on ne trouve que la solitude. C’est un chemin difficile, et un choix éminemment personnel.

    Cdt.



  • Hermes Hermes 31 juillet 2007 21:40

    Je ne pensais pas a ces divers retournements autour de la strategie de Neron, mais c’est un peu similaire a ce qui se passe avec les analyses classees « Theorie de conspiration ».



  • Hermes Hermes 31 juillet 2007 20:53

    Bravo pour cet article courageux, et merci a Agoravox de le publier.

    Les services secrets sont des organisations nuisibles (quel que soit leur bord) pour lesquelles tout est permis car la fin justifie les moyens.

    J’ai bien peut qu’il y ait bien plus qu’une once de verite dans les theories dites « du complot », meme si la responsabilite des faits restera peut-etre partagee entre extremistes des deux bords (bushistes et islamistes).

    Les consequences du 11/09 sont collosales et ont permis de mettre en place nombre de lois liberticides jusqu’en en France (on l’oublie vite). On voit en particulier venir aijourd’hui une censure d’Internet qui prend directement racine dans les lois post 9/11.

    Si les « theorie du complot » semble monstrueuse c’est qu’on est conditionne a n’attribuer de comportements monstrueux qu’a ceux que la presse nous designe comme des monstres. Or de tous bords il y a des fous et des deranges. L’appellation meme de theorie du complot est une manipulation mediatique elementaire pour discrediter certains journalistes d’investigation.

    A ma connaissance il y a encore plus d’elements troublants dans cette affaire d’ailleurs.

    Pour appuyer l’auteur sur le fait que le procede d’operation false flag soit courant : le Monde a recemment publie des revelation sur le detournement d’avion vers Mogadiscio qui aurait ete a l’epoque pilote par les services secrets Israeliens pour entraver le processus de paix alors entame avec les Palestiniens. Exit le processus de paix.

    Et il y a tant d’autres exemples... Le procede est connu de tous les dictateurs et pratique depuis l’antiquite : Neron l’incendiaire accusa bien les chretiens d’avoir incendie Rome pour mieux les exterminer. Dans le film qui retrace ces evenements on entend une phrase dans la ouche de Neron : « Plus le mensonge est enorme plus la populace y croit ».

    Pensez aux soit-disant armes de destruction massive de Saddam Hussein...

    Par ailleurs plusieurs millions d’Americain adherent a un mouvement chretien extremiste (http://www.huffingtonpost.com/max-blumenthal/rapture-ready-the-unauth_b_57826.html) qui prone la guerre totale au moyen Orient. Le retour du Christ serait le resultat de ce chaos. Et apparemment ces gens sont ecoutes jusqu’au plus hautes instances.

    Il y a tout lieu d’etre inquiet et de ne pas boire comme du petit lait ce que nous servent les medias (pas plus les medias alternatifs qu’officiels). Un lecteur sceptique prone le rationalisme. Je suis entierement d’accord. le rationalisme est une bonne base de reflexion pour aboutir a une synthese saine A CONDITION de n’ignorer aucun fait et d’analyser toutes les sources d’information.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité