• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hervé Buschard

Hervé Buschard

J'ai 53 ans, je suis né à Rouen, en seine maritime et je vis de nouveau en Normandie depuis 2010. J'ai une fille de 29 ans. J'ai exercé plusieurs métiers, d'opticien à chauffeur particulier, en passant par négociateur en immobilier. J'ai travaillé ou séjourné à Paris, Londres, New York, Caracas et enfin aux antilles. Je parle français, anglais, allemand et espagnol. 
J'ai publié en Juin 2007 mon premier roman intitulé "Bailar" aux éditions Publibook, "Le Grand Maître Essénien" chez Edilivre en 2016 et je travaille actuellement sur l'écriture de quatre nouveaux ouvrages.
Tous les sujets m'intéressent mais je suis particulièrement sensible aux faits de société et à tout ce qui touche à la religion, ou devrais-je dire pour être plus précis, à l'image que l'homme se fait de Dieu.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/06/2006
  • Modérateur depuis le 26/09/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 98 1044
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 14 6 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Hervé Buschard Hervé Buschard 16 janvier 2014 23:13

    Merci CommunArt !

    Enfin quelqu’un qui n’est pas dupe !
    Ouf ! Je n’en pouvais plus !
    En plus vous avez de l’humour. Il y a longtemps que j’attendais ce genre de message.
    Bien sûr John n’existe pas. Pas plus que les petits hommes verts ou les trolls...
    Mais les crop circles sont un tel mystère que merde ! Il doit y avoir une explication ! Non ? Alors celle là ou une autre...


  • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 22:45

    Vous n’avez pas bien compris je crois.

    1-Le robot se déplace. Il plie donc les tiges des végétaux qui sont juste devant lui, et pas à 10 mètres !
    2- Inutile de déterminer la longueur d’une tige pour la plier sous l’effet de la chaleur. Toutes les tiges sont en général pliées à la même hauteur du sol.
    3-Les ondes se déplacent et font plier les tiges dans la même direction. Mais nous parlons là de micro ondes à plus de 40 Ghz, et même probablement jusqu’à 200 ou au delà. 
    4-Les cordes et les planches ne modifient pas la structure moléculaire des tiges... en plus elles les cassent au lieu de les plier sur un noeud qui est créé dans le cas des crop circles. Et il a été prouvé que certaines figures étaient impossibles à réaliser avec une telle précision avec des cordes et des planches... à moins de disposer de plusieurs jours. Et encore !
    Enfin une tige cassée ne pousse plus. Or, les tiges des crop circles dits « authentiques » continuent de croitre. 
    Bref. Il est étonnant de constater que vous ne vous étonnez même pas des résultats produits par votre « simple » imprimante à jet d’encre et que vous ne croyez pas possible à un petit véhicule autonome de tracer des figures somme toutes assez simples. En tout cas bien plus basiques qu’une image en couleur ! 
    Et que dites-vous donc des imprimantes 3D ? Qu’elles n’existent pas ?...
    John ne dit pas que tout cela a été facile. Le problème des batteries a été difficile à résoudre par exemple. D’ou la nécessité parfois de faire appel à plusieurs robots en même temps ou de devoir revenir sur le site ultérieurement. 
    Tiens, et les fameux irobot aspirateurs ? Vous n’y croyez pas non plus ? Pourtant ils ramassent bien la poussière en l’absence de leurs propriétaires depuis déjà pas mal de temps. Tiens, tiens...
    Et puisque vous êtes sceptique je vous propose une petite expérience :
    Prenez un morceau de pain rassi et plantez-y une tige de blé d’environ 10 cm. Puis mettez ceci dans votre micro ondes (qui utilise une longueur d’ondes bien en deçà des 40Ghz) pendant deux minutes.
    Voyez le résultat.
    Vous vous attendiez à ça ?



  • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 22:13

    Pour ce qui est de gérer sa position, vous avez déjà entendu parler de triangulation ?

    Ensuite, le robot évolue sur les tiges des végétaux déjà couchées... des roues suffisamment grandes peuvent facilement s’en sortir. De plus, un champs semé a été labouré et la terre a été travaillée de sorte qu’il est relativement plat et régulier.
    Et en ce qui concerne la précision, John la met lui même à mal en notant que personne ne relève les nombreux défauts de certaines figures. Certes le résultat est bluffant « d’en haut » mais quand on y regarde de plus près...
    La « précision » des figures est l’un des arguments majeurs des défenseurs de crop circles pour en souligner le caractère mystérieux. Nous venons de voir que cet argument n’est pas fondé. Sur ce point je suis d’accord avec vous.


  • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:57

    Dans certains musées très modernes, on utilise les ultrasons pour diriger un commentaire sonore que vous n’entendrez qu’en vous plaçant devant le tableau que vous admirez... Tandis que votre voisin lui, entendra un autre commentaire, sur un autre tableau. Et oui... 

    Vous n’imaginez pas le nombre de choses qu’on peut transporter par ultrasons !
    Les infrasons aussi sont très intéressants. On a découvert que très récemment que les éléphants communiquent ainsi grâce à une zone très particulière de leur cerveau à plusieurs kilomètres de distance ! Les infrasons (les basses) voyagent à travers le sol jusqu’à la plante de leurs pieds qui est très sensible, ensuite c’est le squelette qui fait le reste.
    Les humains aussi utilisent cette technique pour certains cas de déficit auditif. L’induction osseuse est de plus en plus souvent utilisée pour recevoir les sons. 
    Bref, ne croyez pas que toutes les technologies déjà découvertes soient forcément disponibles pour le grand public... Et quand c’est la cas, comme pour les micro ondes, il faut savoir que le grand public n’utilise qu’une infime partie de leurs applications.


  • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:42

    Certains agriculteurs sont en effet un peu agacés de constater que leurs cultures sont ainsi « utilisées ». Néanmoins, cela ne les empêche pas de cultiver leurs champs et la céréale ramassée, bien qu’ayant subi des modifications moléculaires, reste comestible. Tout comme les aliments que vous passez au micro onde...

    Il y a eu de nombreuses vidéo surveillances mises en place mais aucune n’a été concluante. Il semble que les auteurs des crop ont été plus malins. 
    Enfin les crop circles ont commencé à être tracés en 1966 à Tully en Australie. Et oui, depuis ça continue avec plus ou moins de « production » annuelle. Et les cercles évoluent beaucoup comme on peut le lire dans l’article. Attendons l’été et la maturité des blés pour voir si 2014 sera une « bonne année » !
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité