• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hervé Nifenecker

Hervé Nifenecker

Hervé Nifenecker
Docteur ès Sciences, Professeur "Climat Energie" à l'UIAD Grenoble, (co)auteur de plusieurs livres dont les plus récents :,"L'énergie de demain:technique, économie, environnement", "L'énergie nucléaire:un choix raisonnable ?" Président fondateur et secrétaire du Conseile Scientifique de "Sauvons le Climat".
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/03/2008
  • Modérateur depuis le 04/10/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 64 319
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 24 16 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Hervé Nifenecker Sauvonsleclimat 22 décembre 2008 11:59

    Les gens "modestes" se chauffent souvent ou sont chaffés collectivement au fioul, au gaz, où, encore plus cher, au cartam ou autre carburant qu’on achète en grande surface. 
    En réalité je pense de plus en plus qu’il faudrait instituer quelque chose comme un système de bons (de tickets si on veut) qui donne droit à un certain nombre de litres de carburants hors taxe C. Pour le reste la taxe serait évidemment plus élevée. Les bons seraient négociables, par exemple dans les bureaux de poste.



  • Hervé Nifenecker Sauvonsleclimat 19 décembre 2008 18:37

    Cher Vigule,
    Je pense que vous devez être beaucoup plus jeune que moi. J’étais môme lors de la guerre 40. On bouffait n’importe quoi. En gros on a suvécu (je ne parle pas des déportés ni des victimes de la guerre). Près de chez vous, après la guerre il me semble me rappeler qu’il y a eu 200 morts à Pont St Esprit pour avoir mangé du pain (bio à l’époque, bien sûr) contaminé à l’ergot de seigle. Les intoxications alimentaires étaient nombreuses. L’espérance de vie dépassait à peine 60 ans. Après j’ai connu la guerre d’Algérie. J’ai eu la trouille comme beaucoup. Une bombe a explosé près de moi et tué des amis avec qui je venais de parler. Mais j’ai réussi à reprendre une vie normale, avec ses grandes joies et ses grandes peines.
    Tout cela pour vous dire que nous ne savons plus ce que nous avons (en général, pas tous, bien sûr) : une bonne santé, une bonne bouffe (et oui, elle est médicalement très surveillée), de l’eau généralement potable (les puits contaminés à la campagne étaient légion), une forêt qui progresse, la paix. Bien sûr tout n’est pas parfait, mais au moins sachons apprécier ce que nous avons.
    A vous lire je me demande comment vous pourriez être serein : peur des dangers du nucléaire, des OGM, des pesticides, des ondes EM (à propos utilisez vous un téléphone portable et le WIFI), des produits chimiques, des nano particules, tout cela doit vous empêcher de vivre alors que vous êtes probablement en bonne santé. Je vous souhaite de surmonter toutes ces angoisses. C’est d’autant plus important que vous avez des chances de vivre plus longtemps que moi. Mais quelle vie si elle est envahie par la peur et l’angoisse.
    Je ne dis pas qu’il ne faut pas être prudent et minimiser les comportements à risque. Et vous même, puisque pompier (comme un de mes fils) le savez parfaitement. Mais il n’existe pas de vie sans risque.
    Je vous souhaite de trouver la paix et la sérénité.



  • Hervé Nifenecker Sauvonsleclimat 18 décembre 2008 17:45

    Je ne mets pas en cause votre bonne foi. Il me semble clair que lors d’une intervention des précautions importantes doivent être prises, d’autant plus qu’on peut souvent craindre un incendie et qu’on ne connaît pas forcément l’état physico chimique du produit. Mais il faut arrêter d’affoler les gens. Ils sont beaucoup plus menacés par les amanites phalloïdes que par le Thorium. 



  • Hervé Nifenecker Sauvonsleclimat 18 décembre 2008 16:17

    Aux débuts de ma carrière de chercheur j’ai manipulé des kilos de Thorium métallique sous forme de plaques sans prendre d’autres précautions que de prendre des gants (comme pour le Plomb). Par contre l’usinage devait être fait en boîte à gants et sous gaz inerte car c’est un métal inflammable et qui, sous forme de poudre, peut réagir viollement avec l’oxygène de l’air. Il est toxique par ingestion comme beaucoup de métaux lourds. Il est peu radioactif (moins que l’uranium naturel).



  • Hervé Nifenecker Sauvonsleclimat 17 décembre 2008 21:49

    D’accord avec vous. C’est bien parce que le prix du pétrole va remonter qu’il ne faut pas se laisser endormir par sa baisse momentanée. Les Chinois sont en train de prendre de l’avance avec les voitures électriques parce qu’il contrôlent le marché des batteries Lithium

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès