• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hétérodoxe

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 500 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hétérodoxe 24 juillet 2009 18:54

    « Ne vous en déplaise, ce n’est pas lui qui a initié la dérive monarchique de la Vème République, »

    « Ne vous en déplaise, ce n’est pas Ben Laden qui a inventé la dynamite »



  • Hétérodoxe 24 juillet 2009 11:38

    Cette manière de procéder est vieille comme le monde parmi les adeptes des mouvements sectaires.
    Je ne pourrai pas plus te prouver que Sarkozy est dispendieux que de te prouver que Dieu n’existe pas.

    Il ne s’agit pas là de discussion argumentée, mais de croyance en l’Homme Providentiel !! S’il n’avait pas ses grenouilles de télé, il ne serait que ce qu’il est : un pauvre type !! Mais à l’heure de Secret Story, les bof prennent le pouvoir !!!

    Ceci étant, j’insiste quand même : Sarkozy est, entre 1993 et 1995, Ministre du Budget et Porte Parole du Gouvernement. Entre 1993 et 1995, la dette publique française passe de 46% du PIB à 55% du même PIB (plus forte hausse depuis 1978).
    C’est aussi en 1993, puis en 1994 que le Crédit Lyonnais accumule des pertes qui scelleront sa mort. Il est utile de préciser que le Crédit Lyonnais est alors une entreprise publique dont la surveillance est censée être effectuée par l’Etat ... et le Ministre du Budget, entre autres !!!

    Mais tu as raison, nous devons nous incliner devant tes arguments !
    Et pourtant, elle tourne !



  • Hétérodoxe 24 juillet 2009 00:09

    400 000 pour ses potes sondeurs, c’est peu, soit !!

    Mais, le paquet fiscal - qui bénéficie à une minorité aisée, dont les amis de notre Guide - ça représente combien ??
    Faire garder le jardin de son pote Clavier, ça coûte combien au contribuable moyen ??
    Et où était Sarkozy en 1993, quand la dette de la France a considérablement été alourdie - certains parlant d’une hausse de 60% ??
    Ca touche combien un Pérol, par an ?? Ca représente combien de salaires moyens ??
    Ca coûte combien au contribuable Neuilléen (?) de financer le relogement d’une famille déshéritée dans une ile ??
    ..etc

    Bref, il n’a pas encore dépassé Chirac et Mitterrand, mais il s’en approche ... en deux ans, lui !!



  • Hétérodoxe 3 avril 2009 13:57

    Article navrant !

    De la part d’une "féministe éclairée" *, c’est assez peu surprenant !

    Les féministes, c’est celles qui dévrivent les hommes comme des guerriers assoiffés de sang ... et qui se planquent bien à l’abri pour fabriquer les munitions !



    * La guerre, c’est la paix !



  • Hétérodoxe 26 mars 2009 10:05

    Le problème de l’article sur Arthur est que vous n’avez pas pris la peine de chercher, ne serait-ce qu’une seconde quelles étaient ses actions effectives et ses relations. Vous contentant de ses paroles pour le laver de tout soupçon (le terme soupçon est abusif ... mais quand on semble dissimuler ses idées, c’est qu’elles ne sont probablement pas avouables).

    Il suffit de 3 secondes de recherche sur Google pour constater qu’Arthur est "conseiller" au sein du "directoire" d’Endemol France.
    Que ce directoire est composé de 4 personnes, dont le directeur d’Endemol Monde. Et que ce directeur là Ynon Kreiz (le chef des chefs d’Endemol, donc) est israélien.

    Endemol Monde appartenant en partie à Berlusconi ... qui est notoirement sioniste (il a reçu un prix de l’ADL, pour, je cite, "son soutien à Israël"). L’autre partie est Goldman Sachs qui investi assez massivement en Israël (1,5 milliards de dollars de crédit en 2008 pour Koor).


    Quand on travaille pour une société de propagande (d’autres, appellent ça "communication") dirigée par un israélien, qui appartient à un sioniste notoire et à une banque qui investi massivement en Israël , qui plus est, quand on fait partie de l’équipe dirigeante, on a beau jeu, ensuite, de se déclarer totalement étranger à la politique israélienne.
    Disons que les dénégations d’Arthur sont sujettes à caution.

    Et s’il ne soutient pas la politique israélienne, il tire bénéfice de son accointance avec Berlusconi, je ne sais pas ce qui est le pire.

    Et si Christophe de Margerie affirmait qu’il était totalement étranger à la politique française, vous le croiriez ?
    Et critiquer Bolloré pour ses actions néfastes et son soutien à certaines dictatures en Afrique fait-il de nous des antibretons ?


    PS : Toutes les informations citées ici sont publiques, coupées et recoupées par différentes sources et sont le fruit de 5 min de recherche sur Google. Imaginons ce que donnerait une vraie recherche journalistique digne de ce nom...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité