• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hommelibre

hommelibre

Auteur d'un recueil : "Les contes de Crocodile River" (2013), de deux albums 12 titres : "Doa" et "Contre-Courant", d'un roman : "Le diable en été", d'un essai critique : "Féminista : ras-le-bol !". Site ici.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/06/2010
  • Modérateur depuis le 23/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 474 2108 18864
1 mois 2 0 103
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 96 74 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hommelibre hommelibre 4 mars 2011 09:29

    Encore une chose à propos de la vidéo. Le cadrage est étonnement bien fait. Or on imagine que la personne qui filme ne regarde pas ce qu’elle filme, sans quoi cela aurait automatiquement attiré le regard de Galliano. Inévitablement. Il aurait jeté au moins un ou deux regard vers le portable, ce qui se verrait à l’écran.

    Comment sans regarder peut-on arriver à un cadrage aussi réussi ?



  • hommelibre hommelibre 3 mars 2011 20:12

    Easy, je comprends votre mise en doute des 5 témoins. Mais pourquoi les mettre en doute et pas les accusateurs ?

    Parce qu’il y a la vidéo. Et là le bât blesse. Puisqu’il n’y a pas de preuve ni de témoins de l’accusation, on sort une vidéo ancienne qui, par contre-coup, devrait prouver l’accusation actuelle. On ne peut pas aller dans ce sens. C’est no way ! J’argument sur ce point dans la suite qui j’espère sera publiée demain. On ne peut pas dire à quelqu’un : « Vous être coupables cette fois même sans preuve, car vous l’avez été par le passé ».

    Je connais de près les fausses accusations. Rien ne me prouve ici que c’en est une. Mais tout cela semble monté. Il y a pour moi des indices qui me font me questionner.

    Les infos jetées à la presse sans respect de la présomption d’innocence, le Parquet qui publie ouvertement ses réquisitions et accusations, la vidéo qui arrive au bon timing, même par rapport à natalie Portman qui parle auréolée de son trophée, bref,...

    Et puis il y a cette mise à mort publique pour deux phrases méchantes et conne dites par un homme ivre et qui ne gère pas sa souffrance. Et on le filme à son insu. Pourquoi faire ?

    Pour moi je ne pense pas que l’alcool révèle, il déforme et désinhibe, c’est tout.

    Bon je pense que dans cette affaire la vie privée et l’Etat de droit en prennent un coup. C’est l’émergence du cyber-pogrom.



  • hommelibre hommelibre 3 mars 2011 16:01

    Je vais refaire un billet pour demain, pour résumer cela et mettre davantage l’accent sur les bugs et non plus sur Galliano. J’espère qu’il passera.



  • hommelibre hommelibre 3 mars 2011 16:00

    Ben, Tarouillan, je crois que tu as fait la synthèse de la meilleure manière possible.

    Au fait, encore une chose : le droit à l’image. D’abord comme tu dis il est filmé à son insu vu l’angle de vue.

    Ce qui est déjà illégale. Ensuite diffusion de son image sans autorisation. C’est pénal. L’exception selon laquelle une image peut être diffusée sans autorisation ne vaut que si l’image a un lien direct avec l’affaire. Or l’affaire, c’est pas la vidéo, c’est la semaine dernière, donc la vidéo n’a pas de lien. Elle tente simplement de faire prouver a posteriori que s’il a dit une connerie il y a deux mois, il a bien pu la redire il y a une semaine.

    C’est quoi ça comme méthode ?



  • hommelibre hommelibre 3 mars 2011 13:13

    voxagora, j’ai aussi eu affaire à la police de la pureté, comme vous, et je confirme sa facilité à fabriquer les coupables et les innocents qui correspondent à son besoin, au besoin de lobbys, ou simplement de l’air du temps.

    De plus je reste perplexe devant ce qui offre des allures d’orchestration par certains côtés. Jusqu’au Parquet qui envoie un communiqué à la presse avec les chefs d’accusations ! Là, pour moi, Ils vont trop fort. Il y a un truc.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité