• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hommelibre

hommelibre

Auteur d'un recueil : "Les contes de Crocodile River" (2013), de deux albums 12 titres : "Doa" et "Contre-Courant", d'un roman : "Le diable en été", d'un essai critique : "Féminista : ras-le-bol !". Site ici.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/06/2010
  • Modérateur depuis le 23/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 472 2108 18775
1 mois 4 5 181
5 jours 1 1 18
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 96 74 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hommelibre hommelibre 22 février 2011 08:50

    La théorie prétendait que la race blanche était supérieure à la race Noire.



  • hommelibre hommelibre 22 février 2011 08:48

    Arminius : excellent commentaire, MdR !

    Pour « tremper » ou « tromper », je trouvais le lapsus plutôt approprié...



  • hommelibre hommelibre 22 février 2011 08:39

    La notion de race est un mot inapproprié pour l’espèce humaine. Les différences génétiques entre humains ne permettent plus de parler de race. On peut parler d’ethnies, de types d’origine, mais pas à proprement parler de race. Deux race différentes ne peuvent se reproduire ensemble.

    Parler d’d’origine contient des éléments biologiques spécifiques. Ethnie contient des éléments culturels et religieux, éventuellement des différences biologiques minimes.

    Le racisme tel qu’il est combattu date du 19e siècle. La théorie prétendait que la race blanche était supérieure à la race blanche. Depuis lors, tous les travaux scientifiques ont démontré la fausseté de cette affirmation.

    On ne saurait dès lors dire qu’une race engendre des caractéristiques de comportement, encore moins de comportement éthique ou non éthique.

    On ne peut ainsi dire que le fait d’être arabe, jaune, blanc, caucasien, gallois, prédispose à une criminalité. L’origine ethnique, géographique ou religieuse ne peut produire des caractères de criminalité particuliers.

    Si donc les propos de Zemmour sont juste, et il semble que le rapport américain cité plus haut le démontre, il y manque un développement, qui n’était pas le but des émissions où il a pris la parole. D’ailleurs les présentateurs ne lui ont pas demandé de s’expliquer. Bien sûr que des critères non raciaux et non ethniques jouent un rôle prépondérants. Des critères économiques, d’intégration, d’éducation et de rôle du père souvent absent. De plus il faudrait faire des comparatifs par type de criminalité. Il faut donc publier les chiffres pour pouvoir en faire une études rigoureuse et proposer des solutions, puisque ce thème de la criminalité et de la sécurité est central dans la politique française.

    Encore une fois ce sont des décennies de laisser aller qui sont en cause.

    Mais ne faites pas dire à Zemmour ce qu’il n’a pas dit : il n’a pas dit que le fait d’être noir ou arabe prédisposait à être délinquant. Il n’a à aucun moment justifié une vision raciste, ni incité à considérer des populations comme criminelles par nature.

    On espère que les politiciens vont un jour cesser la politique de l’autruche. Ce sera un bien pour la paix sociale.



  • hommelibre hommelibre 22 février 2011 00:02

    @ Romain Desbois :

    Je refuse les mises en cause nominatives non démontrées. C’est d’ailleurs le seul commentaire que j’ai replié.



  • hommelibre hommelibre 21 février 2011 23:23

    @ J. Grau : d’accord en grandes lignes avec vous, sauf que je ne crois pas que Zemmour approuve. Dans son état d’esprit, il constate - à tort ou à raison. C’est vraiment mon impression.

    Cela dit la France a visiblement mal à son immigration. Par besoin d’être fan du FN pour le voir. Il y a longtemps qu’il n’y a plus de vrai débats d’opinion, à mon avis. Cela manque. On devrait pouvoir débattre sans être automatiquement taxé de ceci ou de cela.

    Mais ce mal, le clivage de la pensée, n’est pas que français. Il est européen, peut-être mondial. C’est une barrière à la libre pensée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité