• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hommelibre

hommelibre

Auteur d'un recueil : "Les contes de Crocodile River" (2013), de deux albums 12 titres : "Doa" et "Contre-Courant", d'un roman : "Le diable en été", d'un essai critique : "Féminista : ras-le-bol !". Site ici.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/06/2010
  • Modérateur depuis le 23/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 471 2107 18769
1 mois 3 4 175
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 96 74 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hommelibre hommelibre 17 janvier 2019 23:56

    @osiris

    C’est l’époque. La toile et la télé montrent de plus en plus l’intime. Perso je m’en méfie.

    Et si vraiment Moix (qui n’est pas ma tasse de thé mais que je refuse d’accabler sans vraie raison) n’intéresse personne, pourquoi ce tintamarre en effet ? Ça a touché quelque chose de difficile, et qui jaillit au-delà de l’individu. En tous cas la juxtaposition de Moix et de Nicole (lien) montre clairement le double standard et la misandrie profonde et impunément répandue dans notre société. 



  • hommelibre hommelibre 18 octobre 2018 08:51

    @sls0


    En effet . Vu le faible nombre de cas il faudrait au moins 100 ans de plus de statistiques pour déceler l’influence du réchauffement, et encore cela restera approximatif et secondaire par rapport aux conditions locales. L’exemple de l’Aude montre que dans bien des domaines il est aujourd’hui difficile de dire la part du réchauffement dans les épisodes plus forts que la moyenne, et dans quelle mesure ces épisodes diffèrent d’avec ceux d’il y a 100 ou 200 ans. Dire aujourd’hui que le réchauffement, « Nous y sommes », n’a pas l’impact attendu. Nous y étions déjà il y a 200 ans. Et si ce réchauffement devait continuer, il n’est pas certains que les phénomènes accentués le soient autant que ce que dit le Giec.
    Pour votre conclusion, je vois autrement. Chaque génération règle les choses selon ses besoins, avec parfois un peu d’anticipation, parfois pas. Personne n’a jamais légué un monde sûr et parfait aux générations à venir. Il faut déjà assurer la bonne marche du présent, l’avenir en découlera en partie, mais il découlera aussi de choses imprévisible : évolutions technologiques, évolution des mentalités, etc. Travaillons sur le présent avec intelligence et l’avenir se fera selon ce que nous aurons fait de bien au présent.


  • hommelibre hommelibre 26 septembre 2018 12:51

    @hunter

     smiley



  • hommelibre hommelibre 26 septembre 2018 10:01

    @L’Astronome

    En effet. Et on n’en fait pas tout un fromage.


  • hommelibre hommelibre 21 juillet 2018 09:18

    @OMAR

    En effet, mais c’était il y a presque quarante ans, et le foot européen n’avait pas le niveau d’aujourd’hui.

    Sur l’aspect non égalitaire des représentations, ça joue certainement un rôle et la remarque du journaliste que j’ai citée est pertinente. Mais le spectacle fait plus loi que l’égalité de représentation. À l’Afrique de se donner les moyens pour que ce rapport de nombre évolue.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité