• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

homosapiens

homosapiens

- 40 ans, marié, 2 enfants.

- ni de gauche ni de droite.

- bosse pour nourrir sa famille, protéger et éduquer ses enfants.

- s’intéresse au monde qui l’entoure

- souhaite confronter certaines idées et opinions avec vous.




Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 185 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • homosapiens homosapiens 28 janvier 2010 23:19

    excellent article. Sans doute l’un des plus objectif, concis que j’ai lu
    sur AV depuis presque 2 ans.
    Chapeau, monsieur l’auteur. C’est tellement vrai et si bien résumé
    sans conotation politique ou stéréotype partisant que ca mériterait
    un oscar si AV en décérnait..tient d’ailleurs c’est une idée ça, non ?
    et si les lecteurs votaient pour l’oscar de la tribune libre, de l’opinion...
    Faudrait un peu que la rédaction d’AV se bouge pour exciter un peu
    son site, ses rédacteurs ?
    en tout cas, moi je colle l’oscar de l’honneteté intelectuelle à l’auteur de cet article.
    A+ 



  • homosapiens homosapiens 24 janvier 2010 21:38

    si c’est vrai c’est plutot couillu, et aprés tout « un mec qui aime sa meuf » n’a pas à supporter
    les merdes d’un tiers fut il journaliste...
    Bon, ok, facile à dire aussi quand on a une armée de garde du corps...quoi que le vogiel
    n’est pas dans catégorie poids lourd non plus.
    Et puis lui en colller une vu le kilometrage de fions qu’il a léché serait pas volé non plus.
    Alors certains disent que c’est vrai, d’autres non...
    Moi je m’en fous, ce qui m’énerve c’est la facilité avec laquelle on distribue des légions
    d’honneur à une armée de type qui n’ont justement aucun honneur du point de vue la nation..
    ca ressemble à une récompense de potes, d’asceneur renvoyé pour tel ou tel service...
    quel honneur ? à qui, un chanteur ? un comique ? un journaleux ?
    et c’est quand qu’on le donne à ceux qui se battent vraiment pour le pays, l’homme, la santé, la nature ? ceux qui se battent ET gagnent pas ceux qui disent se battrent et vendent surtout des livres, des conférences...
    Carla aura du lui mettre une tarte dans la tronche quand il a posé cette question
    au moins c’était clair pour tout le monde ?
    On te demande toi si ta femme t’a épousé pour ta b.te ?



  • homosapiens homosapiens 24 janvier 2010 21:26

    entre les millions piqués au télespectateurs, de films, de foot ou de chanson
    les millions piqués par les politicards et leurs délires, leurs copains
    et les millions piqués par des pseudos grand chefs d’entreprises dont aucun
    d’eux ne peut se targuer d’un quelconque succés, à part Tapie et on connait
    son succés final...
    Ca fait quand même pas mal de pognon pour des truffes, des arrivistes, des sacrés
    joueurs de pipeau...
    Le proglio est nul, ca se voit même franchement trop vite...il a le mérite d’être plus
    petit que nicolas1er ce qui lui confiert un sacré avantage...bon, passé la dérision facile
    et stérile.
    Il ne connait rien au sujet de l’énergie, de l’avenir, du nucélaire, d’areva et d’edf.
    Il était pas encore nommé qu’il racontait n’importe quoi sur Edf, Areva.
    l’avenir d’edf c’est le nucélaire, et il passe par Areva qui à la fois fournis le combustible
    mais aussi la majorité des sous traitants qui bossent dans les centrales.
    Edf gère ce qu’elle peut..
    Lauvergon ferait bien la peau à ce « nommé » qui n’y connait rien et qui balance n’importe
    quoi sur le sujet, quitte à faire passer Areva pour des pleutres alors que la France est
    justement leader sur ce marché...déja qu’on vend pas de tgv, de rafales, et que nos airbus
    font dans le bug en série, sans parler de nos tunnels...qu’est ce qui reste ? Du vuiton ?
    Ce pleutre est placé là effectivement pour une bonne raison : foutre en l’air EDF, préparer
    une privatisation de l’énergie et surtout, oh combien surtout, couper la pompe à fric de la CGT
    qui fanfaronne avec pas 3% de salariés pour faire chier toute une population et couler un pays tout entier...alors s’il faut sacrifier EDF pour couper les vivres aux faux représentants pour au moins laisser la chance aux vrais de s’imposer...ca se discute.
    On est mal barré quoi qu’il arrive.



  • homosapiens homosapiens 14 janvier 2010 23:19

    Avec le temps j’ai toujours plus de respects pour les « caissières » de supermarché.
    Déja parceque je fais trés souvent les courses, que je le cotoies, et aussi parce que j’en connais aussi une petite partie des tracasseries quotidiennes.
    C’est un métier qu’on pourrait qualifier « d’ingrat » qui donne à première vue l’apparence
    d’une métier « bas de gamme », de personnes « pas trés futées », et bon nombre de skcetch d’humoristes rabaissent cette image régulièrement.
    Pourtant c’est un vrai métier avec des cadences, des régles, une obligation de constance, d’accueil, des horaires tordus, une confrontation quotidienne avec tout et n« importe quoi, et un travail physique bien plus difficile que cela en donne l’air...
    Je compatis en toute sincérité avec les caissieres.
    J’entrevois dans cet article pas mal de bon sens, une certaine logique et même l’atteinte d’une forme de synthèse : le combat de l’homme et la machine, la notion de progrés technique, la force invisible du principe capitalisme, la lutte des classes etc...
    Tout est assez bien abordé dans l’article et pour une fois sans »conotations« primaires idéologiques.
    J’ai juste envie de compléter cet article :
    oui la tendance sera toujours à remplacer l’homme par une machine, »dans quelques années on plongera dans la misère des familles entières pour un gain de 2 centimes à la tonne à l’autre bout de la terre« (un truc dans ce genre écrit il y a longtemps par je ne sais plus qui...)
    Cette méthode s’applique partout et la contester, meme si cela semble légitime, c’est contester le capitalisme, et malheureusement c’est le seul truc qu’on connaisse, qui marche assez mal certes, mais qui marche...bien que cruel, destructreur, etc..
    En voyageant récemment à Londres j’ai pu voir déja ces supers marchés avec caisse automatiques :
    quelques caissieres (toutes indiennes), et une rangée de caisses automatiques avec 1 »surveillante« .
    Mon sentiment a été attristé et il l’est encore. Bien qu’évidement je déteste attendre à la caisse comme beaucoup de monde, cette vision d’une série de machine, des clients »bippant« eux memes leurs achats sous l’oeil vigilant d’une »caissière« m’a semblé profondément inhumaine.
    Certes cela va encore apporter »du profit« en plus pour certains, et sans doutes des clients seront satisfait de cette méthode...
    Le progrés, encore ce progés censé améliorier notre quotidien.... la machine soulageant l’homme de souffrance, du travail...oui, bonne idée...ca marcherait si en face il n’y avait pas une augementation exponentielle de la population...
    A vrai dire, l’idée que le progres puisse apporter une vraie libération vis à vis du travail, de l’effort..que la technique apporte à l’homme plus qu’elle ne prends est possible, ca parait meme évident aujourd’hui tant les progré sont importants, nombreux...mais à condition que la quantité d’individu censé en profité croisse moins vite...
    Or, c’est un déséquilibre entre notre »progression technique« et notre progession démographique à l’échelle planétaire qui rend ce reve impossible.. du coup nous cherchons à accélerer encore plus les progrés : la production la productivité, le rendement, les OGM et toutes les ficelles possibles et imaginables pour offrir plus à plus de monde..
    Le monde en créve, la planéte avec.
    Certains écolos, antrhopo ceci ou cela savent tous que le terme de croissance qu’il soit au sens économique, démographique est une hérésie, un suicide...personne n’en parle.
    Tous les pays cherchent cette fameuse croissance, or la planete, elle ne croit pas tous les ans de 3 ou %, elle aurait plutot tendance à décroitre de X% chaque année tant on la surexploite.
    Alors ce débat autour des caissières est trés intéréssant dans ces fondements.
    Il mèle des idées de droite (le profit), des idées de gauche (le progrés, la machine qui soulage l’homme), indirectement des idées écolos, et meme des idées communistes (au sens du partage équitable entre l’homme, le travail, les ressources..).
    Et rien ne fonctionne car chaque modèle n’a travaillé qu’à l’application de ces principes.
    Et chacun ne peut fonctionner qu’en équilibre avec les autres.
    L’histoire ou l’actualité le montre sans cesse :
    le tout capitalisme est un horreur invivable, injuste, imbécile et cruelle, mais tout autant que le tout commmunisme, le tout socialsme, le tout écolo..
    Le sommet de coppenhague abouti à une grosse bouse comme on pouvait s’en douter.
    Alors que l’homme devrait chercher le meilleur compromis entre
    les bénéfices du capitalisme qui au moins a le mérite de pousser à l’inovation et la rentabilité
    le socialisme qui tend à lisser les écarts sociaux
    le communisme qui veut apporter des minimas ET des maximas aux uns et autres
    et les écolos qui voudraient quand meme qu’on ’n’oubli pas qu’on mange pas des billets de banque.
    On rigole souvent en lisant mon profil ni de droite ni de gauche, c’est facile..
    A le vivre ca l’est moins. J’ai des convictions de droite qui me force à croire à la force de l’individualité, de la recherche du profit, de la performance..
    j’ai des convictions quant à une juste répartition des richesses
    j’en ai aussi pour que personne ne creve de faim
    et je respecte la planète qui me ne nourrit...
    difficile de tout concilier avec autant de discours pour et contre chacun de ces principes.
    Je crois, peut etre naivement, que nous sommes pourtant nombreux à ressentir en nous
    cette forme de déchirement. C’est peut etre mon coté »rousseauiste« , avec quelques limites quand memes.
    Je n’ai que 40 ans, mais j’estime avoir vu pas mal de monde, visité pas mal de pays, rencontré
    différentes cultures, oui j’ai vu et rencontré aussi quelques vrais abrutis..mais surtout, et cela me réjouit,, beacoup de gens qui partagent à des niveaux différents ces memes fondements.
    Le système aujourd’hui est inadapté à notre planète, notre système, notre vrai fil rouge mondial, car il est divisé par ceux qui tirent profit d’un axe ou d’un autre. C’est là notre faiblesse.
    Nous avons laissé à des lobbystes de tout poils, et surtout celui du fric, la possibilité d’orienter
    notre façon d’etre, notre humanité. Ca porte meme un nom »la mondialisation« .
    Ce mot si puissant devrait souligner une conscience humaine, mondiale, cohérente, respectueuse des races, équilibres, possibilités de chacun et vision d’avenir...et elle est réduite à un taux salairiale horaire ...quel dommage.
    Certains cris à ceci ou cela pour aller dans un sens plus qu’un autre, aucun n’a vraiment de piste, ou de réelles possibilités de pouvoir car tout le monde »rit" dés lors que vous sortez de ce clivage gauche droite, écolo, prolo, bobo etc... toutes ces étiquettes que nous adorons coller.
    Peut on simplement avoir le droit d’aimer la vie, la terre, les gens et souhaiter organiser un monde juste, équilibré, cohérent entre les envies individuelles, l’intéret collectif et celui de notre planète ?
    On dirait que non et c’est bien triste.
    Les caissières sont sur la liste.
    Un jour, bientôt sans doute, je bipperais moi aussi ma boite de ravioli.
    A+



  • homosapiens homosapiens 13 janvier 2010 22:56

    et pour ce fameux Airbus
    outre les retards affligeants, la perte séche sur des contrats négociés en dollars à la commande et payé à la livraison... il faut aussi constater qu’il est pas si génial que ça vu le nombre de panne et soucis divers qui se multiplient.
    Fais à la va vite pour limiter les retards de livraisons, fais avec des sous traitants de sous traitants de sous traitants disséminés dans le monde entier...laissant des gus meme pas spécialisé en aéronautique s’occuper de parties majeures de la conception ...
    D"aprés ce que je sais de bonne source le gros point faible de l’a380 est sa partie informatique.
    Cet avion est une vraie usine à gaz informatique, utilisant une centralisation embarquée utilisant à peu de chose prés les principes d’internet poru la circulation des infos, capteurs etc..., avec environ 200 routeurs du même modèle, de la même marque, sans redondance de circuit et à l’arrivée un plantage général dés lors qu’un des routeurs déconne. Théoriquement c’est pas possible....mais la réalité est capricieuse.
    Pas étonnant qu’il y en est autant qui ne décollent pas car ces routeurs sont fragiles. Economie, délais, solution de facilité pour éviter de se prendre la tête à sécurisé, faire des essais, avoir des avis d’experts...et zou le gros n’avion il est beau il est pret avec pas trop trop de retard. Et zou, le chéque, au revoir et bon voyage..

    Et puis mon cher auteur vous oubliez que nos zamis des usa ont un joli programme échellon qui scanne tous les mails, appels faxs etc de la terre entière...vous croyez qu’ils se génènt pour écouter aussi les tractactions, les appels d’offres, les réponses ? et communiquer à temps des infos cruciales à leurs propres entreprises ? Grand naif va...


    En tout cas je suis pas préssé de monter dedans, et y a un amérloque qui va se bien marrer en lisant ce post.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité