• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 80 211 1466
1 mois 2 0 24
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 29 avril 2015 14:46

    @Depositaire
    Je ne défends ni ne prône l’athéisme qui est aussi une croyance dans la certitude que Dieu (ou un équivalent) n’existe pas. Son expression militante s’apparente à une religion non déiste.
    Si on ramène le Christianisme à sa définition originale attribuée au Christ : « tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu aimeras ton prochain comme toi-même » alors ce fondamental est super positif et respectueux de tous les hommes et de l’humanité. Par contre pour le commun des mortels les religions sont considérées en fonction de ce qu’en font leurs adeptes sincères ou manipulateurs.
    « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » est attribué à Simon de Montfort lors du sac de Béziers et de l’incendie de l’Eglise de la Madeleine, bien avant la découverte de l’Amérique et la colonisation.
    La pseudo-civilisation occidentale ne se réfère pas au Christianisme mais à la divine finance, au profit, à l’argent-roi, à la toute puissance régulatrice de la loi du marché, au dogme de la libre concurrence soi-disante non faussée alors que par l’essence du capitalisme libéral elle est faussée, chacun cherchant le moyen de la contourner !
    La comptabilisation comparative du nombre de victimes massacrées par des conquérants, des dictateurs, des religieux, avec ou sans référence à la religion et à ses préceptes établis par des hommes est une horreur, une tentative coupable de justifier des crimes injustifiables en soi.



  • hugo BOTOPO 28 avril 2015 17:59

    @andromerde95
    Les 220 cathares du bucher de Montségur ne seraient pas brûlés pour leur foi hérétique condamnée par l’Inquisition ? Les guerres de religion n’auraient pas fait de victimes ?
    Le fascisme, le nazisme, le communisme ne sont pas des civilisations : l’humanisme en est totalement banni, les non-adhérents aux régimes, aux croyances fondatrices sont exclus et souvent supprimés.



  • hugo BOTOPO 28 avril 2015 15:56

    @Gollum
    Notre pseudo-civilisation moderne n’est pas une civilisation : elle n’a pas de valeurs humanistes. Elle a tout d’une religion avec sa divine finance pourvoyeuse de tous les bonheurs matériels et spirituels (voire certaines sectes très lucratives), son dogme indépassable de la loi du marché, de son culte de la libre concurrence non faussée (elle est faussée par essence !). L’argent, la monnaie sont des « valeurs virtuelles » crées par le système bancaire (qu’il faut soutenir au prix de lourds sacrifices humains comme pour les Grecs et Espagnols). Ces virtualités sont comparables aux indulgences d’autrefois qu’il fallait accumuler pour s’assurer du bonheur dans l’éternité. Aujourd’hui l’argent c’est le vecteur de la consommation de biens matériels (acheter pour à jeter) et produits tels que les faveurs sexuelles et sentimentales, les gadgets de toute sorte et la sous-culture généralisée. Le profit comme vecteur d’accès au bonheur matériel, à sa propre valorisation fait partie d’un système de croyances qui déshumanise l’homme.
    Effectivement le point commun entre les sociétés religieuses canal historique et la société moderne de la religion de la divine finance, de la recherche de tous les profits et du dogme de la loi des marchés, c’est bien le refus du spirituel authentique, spirituel qui n’est pas soumis à la croyance obligatoire d’un dieu unique ou de divers dieux.



  • hugo BOTOPO 28 avril 2015 11:23

    @soi même
    Ce texte ne concerne que l’action des religions sur les civilisations. Les religions ne sont pas systématiquement destructrices dans les autres domaines. Le « lien » qui « relie » les hommes à leur divinité, spirituellement, et au sein -souvent exclusif- de leur communauté, peut être considéré comme constructeur, mais de là à en faire l’essentiel d’une civilisation il y a un grand gouffre à franchir.



  • hugo BOTOPO 15 avril 2015 10:50

    @sylvie
    Embargo sur les marchandises et le commerce. Mais sans l’embargo le régime castriste aurait disparu depuis longtemps miné par la cupidité. L’embargo a « protégé » le régime castriste honni par les uns et porté aux nues par d’autres.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès