• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 71 205 1312
1 mois 4 6 48
5 jours 1 0 12
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 24 mars 2015 12:55

    @Trelawney
    2 Md€ par réacteur c’est dans le cas d’un démantèlement selon les intégristes, selon la croyance qu’un démantèlement intégral fait disparaître toute la radioactivité ! Après la « vidange » des éléments combustibles du réacteur et de la piscine, opérations relevant de l’exploitation, le remplissage en béton liquide dans l’enceinte contenant le coeur et le circuit primaire ne coûterait que quelques dizaines de millions €. La fabrication d’un sarcophage de protection millénaire (analogue aux pyramides) porterait l’addition vers 100M€ soit 10 fois moins que le démantèlement intégral des intégristes.



  • hugo BOTOPO 12 mars 2015 17:12

    Les articles en archives refont surface. Le monde a changé en 80 ans : L’internationalisme soviétique a laissé la place à un impérialisme/capitalisme russe revanchard au vu du mépris des USA depuis la chute de l’URSS. La pseudo confrontation EU/Russie est attisée par les USA qui ne veulent pas d’une Grande Europe de l’Atlantique au Pacifique. Les USA se font doubler par une Chine aussi impérialiste qu’eux. L’union naturelle UE-Russie rabaisserait les USA à la troisième place mondiale ! Pour le moment Poutine montre ses muscles à l’Europe munichoise : çà marche.
    Une armée européenne, voeux pieux peu réaliste, permettrait de discuter plus facilement avec la Russie post-Poutine et surtout de s’affranchir de la bienveillante occupation des forces américaines : Juncker a des accents gaulliens ! Bravo ! De plus la Russie est moins peuplée que la France et l’Allemagne réunies : elle ne peut pas défendre la Sibérie qui sans une union avec l’Europe et ses armées, passera sous la coupe de la Chine.



  • hugo BOTOPO 12 mars 2015 16:13

    @Daniel Roux
    Merci pour vos commentaires et appréciations. J’aime les conseils judicieux et amicaux dénués d’ego. J’ai également remarqué que certains articles d’Agoravox suscitaient des échanges « ping-pong » entre des bandes de « copains » souvent hors du sujet.
    Le titre se voulait accrocheur et humoristique : les grands Maîtres de l’économie ont seul le droit de se tromper constamment, alors le vulgus pecum choisit la voie du doute et de l’humour ; voir à ce sujet l’excellent livre de Michel TURIN « Le bal des aveugles » (Albin Michel) ignoré et ostrcisé par les critiques des magazines !
    Mes articles précédents adoucissent des thèmes sérieux par des pincées d’humour : pour vivre heureux il ne faut pas toujours prendre la vie au sérieux !



  • hugo BOTOPO 11 mars 2015 15:45

    Quid du démantèlement ?
    Aujourd’hui la « FIN de VIE » est d’actualité dans les médias ; ON va s’entredéchirer dans des débats politiques, sociologiques, religieux et idéologiques. Dans le cadre de cet article radio-activé, la fin de vie et/ou le démantèlement de la cinquantaine de réacteurs de l’hexagone est à peine esquissé : pourtant ils sont là et certains croient que le démantèlement fort coûteux nous débarrassera de la radioactivité. Il n’en est rien, tout au plus on peut déplacer les produits contaminés radioactifs. Alors après avoir retirer tous les éléments combustibles, les refroidir en piscine protégée et les envoyer à La Hague pour être séparés, isolés et reconfigurés, il reste sur le site protégé des produits assez faiblement contaminés mais à longue durée de vie, les équipements du coeur et ceux des échangeurs et de la centrale thermo-électrique. Comme personne ne voudra construire d’habitations, de bureaux, d’entreprises ou cultiver les sols pollués même résiduellement, il est plus simple d’enfermer les matériaux contaminés dans le coeur et son entourage sous cloche, et même en cas d’insuffisance de place de construire une cuve secondaire bétonnée d’enfermement. Ensuite on coule du sable ou du ciment fluide dans les enceintes. Enfin, on entoure les cuves de stockage d’une bonne dizaine de mètres (si ce n’est de plusieurs dizaines) de béton étanche : on laissera donc aux générations futures des « pyramides de béton » sacrées, entretenues par des « prêtres nucléocrates », issues de notre culture scientifique, économique et financière ! Sur le site on pourra même construire des centrales de nouvelle génération !
    Cette solution est très peu couteuse et évite la sélection de lieux de stockage. Quand aux déchets nucléaires à très forte radioactivité issus des combustibles irradiés et « épuisés » des réacteurs spécifiques de la Xième génération pourront transmuter les éléments radioactifs.
    L’avenir du nucléaire nous appartient, c’est notre problème et les condamnations impérieuses n’y changeront rien. On se doit de trouver les moins mauvaises solutions.



  • hugo BOTOPO 7 mars 2015 18:21

    Les « pères de L’Église » dans les premiers siècles du Christianisme ont d’abord inventé « l’Esprit-sain » comme troisième personne divine, puis se sont sérieusement interrogés sur le sexe des anges regroupés déjà en 10 « espèces ». Sous le règne actuel dominant de la Divine Finance, du Dieu Argent et des dogmes du profit et des lois des marchés, je vois que les confrères en « disputation » dépassent la notion de sexe des anges pour passer aux travaux pratiques de fornication et sodomisation des diptères, si ce n’est des anges déchus que son devenus les hommes.
    La BCE va créer des liquidités (pour les banques) pour un montant nettement supérieur à 10% du PIB ou PNB de l’Eurozone : on espère une croissance induite inférieure à 2% et de l’inflation ! Tout cela sans obligation de créer des emplois créateurs de richesses. C’est le travail des hommes qui crée les richesse et c’est la consommation qui détruit les richesses et surtout les ressources fossiles limitées ! On ne sait pas quels taux la BCE va affecter aux montants effectifs des emprunts achetés. Va-t-elle conserver les taux nominaux sur les montants nominaux ? ou appliquer des taux voisins de zéro sur les valeurs de rachat ?
    Ce n’est pas la politique keynésienne de F.D. Roosevelt qui a fait sortir les USA de la récession, mais les réarmements et surtout la consommation d’armes, de navires et d’avions pendant la seconde guerre mondiale : il en est de même pour l’Allemagne et le Japon. Il nous faut une guerre contre le chômage, c’est-à-dire des productions massives de biens ne venant pas en concurrence dans les circuits de la consommation de masse. Comme c’est plus intelligent (si les économistes humains connaissent encore cette notion) de produire utile sans détruire et consommer, l’injection de liquidités doit servir à produire des infrastructures utiles à long terme, indispensables et difficilement amortissables sur une courte période. Le pont du Gard, les arènes de Nimes et Arles servent toujours, tout comme des ponts centenaires, des digues de protection en pierres, des tunnels centenaires pour métros, trains et autres. Le réchauffement climatique et ses dérives de perturbations catastrophiques imposent des travaux importants de prévention. Le nécessaire développement des transports collectifs « sans carbone » nécessitent de percer et construire des tunnels et des infrastructures à hauteur de centaines de milliards d’euros ; : métro du grand Paris, divers tramways,... digues de protection des cours d’eau et des bords de mer, etc...
    Un financement de ces travaux par la BCE, à hauteur de 1% annuel du PNB de chaque État, abondé par chaque État d’un autre %, pendant 10 ans serait beaucoup plus efficace que le QE de la BCE. Pour certains travaux (infrastructure du du RER du Grand Paris, tramways municipaux peuvent même faire l’objet d’un remboursement sur 50 ans, à hauteur de 2% chaque année, sans intérêt ! Comme les prélèvements publics sont supérieurs à 50 %, la part d’abondement" de la sphère publique sera donc gratuite : c’est le système DOMO qui permet de créer massivement de l’emploi tout en réduisant les déficits publics (sociaux inclus).

Voir tous ses commentaires (20 par page)