• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Iceman75

Iceman75

Végétarien à tendance écologiste apolitique.
Créateur du site Histozic
webjournaliste sur Icezine

Tableau de bord

  • Premier article le 09/07/2007
  • Modérateur depuis le 17/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 254 826
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 55 31 24
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Iceman75 Iceman75 13 juillet 2007 14:17

    Curieux que ce soient souvent ceux qui ne publient rien qui critiquent, surtout en ne citant rien d’exact. Trollisme quand tu nous tiens.



  • Iceman75 Iceman75 13 juillet 2007 12:33

    Pourquoi tant d’agressivité dans ce commentaire ? Oui cela existe depuis longtemps...et alors ? quelles actions ont été entreprises ? Je fréquente depuis assez longtemps les transports sur d’autres lignes pour le savoir. Non je ne manifeste pas contre les caméras. Donc si cela a été filmé, les voleurs sont quasiment arrétés, non ? Ah bien non, ils sont relachés pour récidiver.



  • Iceman75 Iceman75 12 juillet 2007 12:37

    « Pendant que la superficie des plantations OGM continue de croître au niveau mondial, la France cultive son “exception culturale” Déjà il faudrait dire où ces superficies croissent et expliquer la main mise des semenciers sur certains secteurs géographiques de l’agriculture mondiale.

    « Depuis 1986, année où les premiers essais ont eu lieu, en France, aux Etats-Unis et au Canada, cela fait vingt ans que l’on plante des OGM en plein champ. Entre ces prémisses expérimentales et les premières plantations commerciales en 1995, 3 647 essais auront été réalisés. En 2006, la superficie mondiale plantée dans 22 pays était de plus de 100 millions d’hectares. Plus de 10,3 millions d’agriculteurs dont 90 % de petits paysans, cultivent des OGM » En effet quelques essais ont été réalisés mais vous conviendrez qu’il est difficile de recréer l’interaction avec les variétés de plantes environnantes. De même 20 ans pour 3647 essais, cela fait un retour d’expérience bien faible pour juger des mutations qui ont pu s’opérer. Pourtant vous oubliez (volontairement ?) de citer l’impact de ces plantations sur l’Inde, pays sur-consommateur de pesticides depuis sa révolution verte. Si les semences ont réglé un problème, elles en ont créé d’autres et s’avèrent bien fragiles à d’autres maladies. D’où une productivité moindre, des coûts de traitement et des pollutions supplémentaires et des suicides.

    La question de fond est « faut il aller vers une standardisation des semences ». Cela va bien au-delà des OGM puisque cela touche à la bio diversité et la monoculture. L’agriculteur cultive pour le consommateur final. Celui ci acceptera t il toujours de ne voir qu’un seul produit à terme ?

    « Qu’attendent les politiques pour faire respecter les mesures de la directive 2001-18, étant donné que les députés ont furtivement transposé celle-ci par un décret en mars 2007, ce, pour ne plus avoir payer les 300 000 euros d’amende par semaine de retard. » On peut retourner la question sur l’application des directives européennes sur l’environnement, le bien être animal que la France s’évertue SEULE à refuser.

    « S’agit-il d’un complot pour empoisonner l’humanité ? Si c’est le cas, pourquoi n’y-a-t-il pas encore eu de victime ? Et pourtant, à défaut du consommateur, l’agriculteur, lui, sait pourquoi il veut de cette technologie et il peut juger de son efficacité. Et si les agriculteurs bénéficient de certains avantages, le consommateur en profitera également » Y a-t-il eu une seule étude pour identifier l’impact de la consommation de produits OGM sur le corps humain ? Pas que je sache mais je suis heureux de vous porter volontaire. Le client est roi, oui...libre de s’offrir certains luxes d’autrefois devenus courants aujourd’hui au prix de conséquences inconnues alors. Doit on rappeler que l’utilisation de farines animales a été préconisées par ces même experts il y a bien plus de 20 ans avant que les problèmes apparaissent à grande échelle ? Doit on rappeler les racines du H5N1 ? et tant d’autres exemples dû à la recherche de la quantité et non la qualité (la qualité en terme de richesse nutritive). Si vous consommez une tonne de produit qui vont polluer votre corps en un an, cela vaut il mieux que si vous consommez 1kg d’un produit plus nourrissant pour votre corps et pour le même prix au final ?

    « Mais est-ce le bon outil ? . Aurions-nous fini par inventer le TGV si l’on avait écouté les prophètes de malheur qui, à la fin du XIXe siècle, clamaient le danger de la vitesse des trains ? Certes non «  Quel bel exemple que celui du TGV. Un TGV permet de transporter rapidement des personnes. Mais l’apparition du TGV a-t-elle fait progresser pour cela le transport du fret ? A-t-elle permis de désenclaver des régions en en rapprochant d’autres des centres névralgiques ? Vous le voyez, en raisonnant vitesse, quantité, on ne voit qu’une partie du problème et votre argumentaire de tour d’ivoire parait bien éloigné des réalités de tous les jours. Cela rappelle une déclaration d’un économiste qui déclarait que le pouvoir d’achat des américains a été entretenu artificiellement par l’arrivée de produits low cost. Les OGM entretiennent cette illusion d’une amélioration pour les agriculteurs sans les informer des risques à moyens terme.



  • Iceman75 Iceman75 9 juillet 2007 16:00

    Effectivement, cette opération initialement connue sous le terme velolib a été rebaptisée velib tout court car il y avait confusion avec des activités de prêt de vélo déja existantes. Le titre pourrait donc être changé pour coller à la réalité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité