• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

imago

imago

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 103 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • imago imago 20 juin 2018 01:20

    @Dom66

    ben comme moi, je roule sur mes routes de campagne à la vitesse que j’ai choisie et je les emmerdes.
    soyez sans crainte, je conduis prudemment et il m’arrive souvent de rouler en dessous des limitations.
    bref, je pisse à la raie de ce gouvernement. Et vous ?


  • imago imago 5 juin 2018 13:25

    @popov

    merci pour ces précisions utiles.
    on n’a pas fini de parler de cette affaire !


  • imago imago 4 juin 2018 23:04
    @Matlemat

    je cite le commentaire suivant :

    « Je suis docteur en physique et je voulais vous informer que je peux démontrer par le calcul mathématique que toute cette histoire avec Mamoudou n’est qu’une vaste fumisterie. Voici la démonstration : quelle est la vitesse d’un corps en chute libre à une hauteur H donnée ? Mettons H = 6 m, soit grosso modo la hauteur de deux étages. L’objet a donc un mouvement rectiligne uniformément accéléré par la gravité, la formule qui permet d’obtenir sa vitesse est donc v = racine carrée de (2*g*h) Avec g = 9.81 et h = 6 m (c’est la distance parcourue lors de la chute, soit deux étages = 6 m) On obtient donc une vitesse de 10.85 m/s, soit encore v = 39.06 km/h La chute d’un corps de 6 m de haut équivaut donc à projeter ce même corps à près de 40 km/h contre un mur en béton.
    Mon ami Didier Long, aussi titulaire d’un doctorat de physique vient appuyer mes calculs, je le cite : «  Lorsque l’on tombe de trois mètres et que l’on s’accroche à une barre, située donc trois mètres plus bas que le départ de la chute, l’énergie doit être encaissée par le travail mécanique exercé par les bras. Si le dépliement des bras au cours de l’arrêt se fait sur une longueur de 1 m, les bras doivent supporter quatre fois le poids du corps. Si ce dépliement se fait sur une longueur de 50 cm, les bras au cours de l’arrêt de la chute sept fois le poids du corps. Le tout sans que les mains glissent. C’est un peu ce que font les gymnastes aux barres fixes. Si la chute est d’une hauteur de 6 mètres, et selon l’amplitude du dépliement des bras au cours de l’arrêt, 1 mètre ou 0.5 mètre, la force encaissée par les bras est de 7 fois le poids du corps, ou 13 fois le poids du corps. » Conclusion : la version officielle est donc scientifiquement impossible. L’enfant ne peut en aucun cas être tombé d’une hauteur de 6 m ni de 3 m et s’être rattrapé à la rambarde, c’est mathématiquement et physiquement impossible, ses bras et ses mains n’auraient pas survécu à l’impact. Macaron tient donc son Théo. Florence Vivès. »

    je rajoute que l’enfant complètement inconscient et surpris de basculer dans le vide dispose de 1.10 seconde pour comprendre ce qui lui arrive et repérer la prise à saisir si la chute est de 6 mètres et de 0.8 seconde si la chute est de 3 mètres ! oublier tout le reste. tout ça en dis long sur le niveau d’étude en physique de nos journalistes grassement payés et subventionnés qui relaient une info niveau terre plate !
    vous trouverez facilement auprès d’un physicien (professeur) ou après une heure de recherche sur internet toutes les formules pour calculer les vitesses de chutes, la quantité d’énergie cinétique du corps en mouvement (le petit garçon) à dissiper lors de l’arrêt par celui ci, etc... et n’oubliez pas de prendre votre pilule rouge. pour les mougeons, un suppositoire et au lit !

    Equation de la trajectoire (h) en fonction du temps (t) :
    h = 1/2 g t2
    La hauteur de chute ne dépend pas ni de la masse, ni de la forme, ni du matériau, mais seulement du temps.


  • imago imago 27 avril 2018 05:57

    @CoolDude
    rester comme vous êtes et merci pour vos statistiques .
    car comment empêcher que sur 65 millions de personnes et quand on voit le niveau d’aliénation de la société moderne, il n’y est pas quelques déséquilibrés manifestant leurs pulsions de mort sur des victimes choisie pour des prétextes absolument délirants.
    bref, il s’agit bien ici d’une victimisation outrancière !



  • imago imago 27 avril 2018 05:34

    @moderatus
    « Combien de juifs ont assassiné des musulmans en France au nom de la guerre israelo palestinienne ? »mais parce que ce sont les palestiniens qui sont opprimés !
    frexit les conflits étranger...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv