• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

impertinent3

impertinent3



Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 528 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • impertinent3 impertinent3 29 novembre 2011 12:06

    Serait-ce une mauvaise chose que l’éclatement du PS ?

    Peut-être l’occasion de rebâtir un parti qui mérite vraiment le nom de socialiste, un parti véritablement social-démocrate, au sens où l’entendait R. Luxembourg.

    Après tout, le PS actuel s’est construit sur les ruines de la SFIO.
    .



  • impertinent3 impertinent3 29 novembre 2011 10:16

    Et si, tout simplement, le PS n’avait pas envie de la victoire ?

    Parce que l’état de la France laissé par Sarko est désastreux, s’il ne s’agissait que de la perte du triple A ce ne serait rien.
    Regardez autour de vous, regardez la dégradation des services publics : hôpitaux, police, justice, éducation, etc.
    Pas besoin de grandes phrases, il suffit d’ouvrir les yeux, de comparer avant Sarko (avant 2002) et maintenant, de comparer avec les pays voisins qui subissent aussi la crise, la Belgique par exemple, qui même sans gouvernement fait mieux que la France. Ce qui prouve en passant, qu’il vaut mieux ne pas avoir de gouvernement qu’un gouvernement nommé par Sarko.

    Alors, il est possible que les socialos se disent que seul Hercule pourrait envisager de nettoyer les écuries et qu’ils n’ont pas envie de s’y coller.
    Ils ont peut-être l’intention de laisser le responsable s’ébattre lui-même dans le merdier qu’il a fabriqué.

    L’exemple de Papandréou, qui n’est en rien le responsable du merdier grec leur sert peut-être de leçon. Ce n’est pas le Pasok a fait les entourloupes grecques mais la droite, par contre c’est la gauche et Papandréou qui en ont pris plein la gueule lorsqu’il a fallu tenter de réparer les dégâts.



  • impertinent3 impertinent3 26 novembre 2011 10:26

    On dit que gouverner c’est prévoir.

    Alors Sarko sais sans doute se faire élire, mais il ne sait absolument pas gouverner.

    Parce qu’il n’a aucune prospective, qu’il n’anticipe rien, qu’il se complait à réagir bêtement aux événements. C’est bien connu, un fait divers, une loi.

    Il s’accroche à une industrie en passe de devenir totalement ringarde. Plus personne ne veut, dans le monde, de centrales nucléaire : le nucléaire, c’est « has been ».

    En fait, il n’a strictement aucune conviction, de caresser les électeurs dans le sens qu’il croit leur faire plaisir. C’est pourquoi on ne compte pas ses déclarations successivement contradictoires sur un peu tous les sujets.

    je parie que dans 5-6 ans on va se retrouver avec des plans sociaux dans l’industrie nucléaire. D’ailleurs, cela a déjà commencé avec les licenciement d’Areva, pas en France pour la première charrette, nous dit-on, mais pour les suivantes ?
    Le nucléaire, que Sarko nous présente comme étant la chance de la France, va très vite se retrouver un boulet lourd à porter et nous aurons perdu toute chance de reconversion vers des industries d’avenir.

    Bon, l’avantage avec le nucléaire c’est que le démantèlement des centrales procure certainement autant, voire plus, d’emplois que leur maintien.

    Sarko, qui bave d’admiration devant l’Allemagne (mettons à son crédit qu’il n’a pas le choix, c’est les Allemands qui ont les sous, il dit et fait ce que Merkel veut !) devrait un peu s’inspirer de ce que les Allemands font : Soutien depuis de nombreuses années aux énergies alternatives, ils sont maintenant les leaders de la fourniture d’électro-solaires et abandon du nucléaire. Et surtout, c’est là que sont les gains les plus importants, économies d’énergie par isolation des bâtiments, on économise facilement plus de 30 % d’énergie. 30 % de demande en moins, c’est quelques tranches nucléaires mises au rebut.



  • impertinent3 impertinent3 24 novembre 2011 10:13

    En ce qui concerne sa troisième chance, il faut aussi rajouter une chose à propos de Sarko.

    Giscard n’a pas été réélu parce que sa politique était impopulaire et, aussi, mais de façon relativement accessoire, de l’affaire des diamants.
    Mais si la politique giscardienne était impopulaire, la personne de Giscard n’était pas spécialement aimée, mais pas détestée non plus.

    Par contre, Sarko soit faire face à des affaires (malheureusement souvent étouffées) infiniment plus graves que les diamants de Giscard.
    En plus, et c’est une première dans la Vem république, la personne même de Sarko est détestée, voire haïe, par passablement de gens.
    Une majorité de personnes ne supportent plus sa vulgarité grasse, sa totale inculture (voire les fautes d’orthographe du communiqué à propos de la mort de D. Mitterrand), son culte du fric, sa névrose, ses tics, etc.

    Le rejet est à un tel point qu’il rend sympathique le FN et Marine.



  • impertinent3 impertinent3 22 novembre 2011 14:36

    Depuis l’arrivée au pouvoir de Sarko (comme ministre ou président), plus précisément depuis 2002. il y a eu, concernant la récidive, 11 rapports et 6 lois votées. Il semble que l’on se dirige vers 12em rapport (voir plus encore) et une 7em loi. Gageons que cela n’aura pas plus d’efficacité que les précédents.

    Décidément, Sarko est vraiment un grand diseur et un très petit faiseur. Il brasse du vent, s’agite, ameute le monde, mais en réalité toute cette agitation n’a pas plus d’effet qu’un pet de lapin dans l’océan.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès