• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Isabelle F.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/02/2013
  • Modérateur depuis le 18/03/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 9 204
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 22 5 17
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Isabelle F. 16 avril 2013 10:38

    Ce qui est effarant, c’est de voir que : 

    - on est tous d’accord pour dire que les médias ne sont pas assez indépendants, donc pas assez libres et que donc le pluralisme en souffre. 
    - on s’en plaint tous et on râle et on souhaite tous que cela change en mieux. 
    - mais que dés qu’une occasion se présente pour améliorer les choses, une action, un groupement qui ose faire et proposer quelque chose, avec de bonnes idées et des moyens, modestes ou pas, on tire en masse dessus, on critique et on la rejette.... 
    c’est consternant, triste et désespérant de voir cette contradiction bien française... 
    J’ai signé la pétition ! 
    Au lieu de rabâcher du àquoibonisme qui mine à coup sûr toute proposition, qui ne mène nulle part de manière très certaine, ayons le courage de nos opinions et signons cette pétition. SI on ne signe pas, rien ne changera. Si on signe, quelque chose peut changer, et on se sera au moins fait entendre. 


  • Isabelle F. 20 mars 2013 11:17

    Ce que vous appelez une pseudo analyse n’est en réalité qu’une analyse juridique de la liberté d’expression. Décrire ce qui est de manière neutre, n’est pas « pseudo », « hypocrite » ou « manipulateur ». Ce n’est que décrire. 


    Ensuite, on peut être d’accord ou pas avec l’état actuel du droit et son degré de protection de la liberté d’expression, mon principal propos est qu’aujourd’hui, en France, il est inutile de vouloir en rajouter encore plus comme le souhaite les sénateurs. C’est inutile et extrêmement dangereux, et c’est contre ce que veulent les sénateurs que je veux me battre. Parce que notre droit français a déjà tout ce qu’il faut pour poursuivre les buts qu’ils prétendent rechercher. Faire plus comme ils le veulent, n’aboutirait pas à la réalisation de ces objectifs, et serait attentatoire à la liberté d’expression. 

    J’en arrive donc à une conclusion nécessaire : battons nous pour que les sénateurs n’aillent pas pour loin, plutôt que de nous battre entre nous, ce qui est une perte de temps et qui en plus viendrait prouver les dires des sénateurs ! Au contraire, battons nous pour ce que nous avons déjà, pour le préserver, avant même d’aller plus loin. Il nous faut des bases solides avant de mener le combat plus loin. 

    Enfin, sur l’état actuel du droit, et je sais que vous n’êtes pas d’accord, eh bien oui je le défends. Pour plusieurs raisons, mais en pas entièrement non plus. 
    Je défends certaines limites à la liberté d’expression parce que effectivement, certains abus peuvent nuire à autrui. Or, si je défends la liberté d’expression, comme toute autre liberté, je défends aussi le droit de ne pas être atteint dans sa vie privée par exemple. Mettons que quelqu’un vous prenne vous en photo, nu, sur les toilettes, ou dans un rapport sexuel, à votre insu, sans que vous le sachiez, sans vous demander votre accord et poste cette photo partout sur internet en mettant votre nom, je suppose que cela ne vous plairait pas trop, je ne pense pas que vous puissiez dire le contraire ! Et vous seriez alors bien heureux d’avoir les moyens de poursuivre cette personne et de la voir sanctionner pour vous avoir porté une telle atteinte. 
    De même que si je vous insultais, cela ne vous plairait pas et vous choquerez, et vous auriez alors le droit de me poursuivre. De votre point de vue alors, ne pensez vous pas normal de pouvoir vous défendre pour de bon ? Parce que oui, vous pouvez répondre à ces attaques, mais c’est sans fin si le juge n’intervient pas ? Et vous pouvez passer des années à contre attaquer et à subir des violations de votre privée ou à subir des insultes...le juge a pour fonction justement d’apaiser ces relations vindicatives et sans fin en intervenant, même pour des mots. 
    Ce que je ne défends pas au contraire, ce sont des peines disproportionnées et des délais de prescription trop longs, car justement, ce ne sont que des mots. 


  • Isabelle F. 20 mars 2013 10:58

    @doctorix : 

    Il est vrai que je mets en avant l’insulte, mais pas particulièrement le racisme si vous lisez bien : il est question dans mes articles de tous les mobiles discriminatoires que la loi de 1881 vise (homophobie, « handiphobie », sexisme, etc). 
    je mets aussi en avant la diffamation. Pourquoi ? eh bien tout simplement parce que c’est le sujet d’actualité dont je parle et qui était discuté au sénat. Pour contrer les arguments des sénateurs, il faut donc bien rester sur leurs terrains. 

    J’ai en effet mis un exemple particulier de racisme aux Etats-Unis, pour illustrer la différence la plus flagrante entre nos deux droits, et le sujet le plus houleux en Europe, en tout cas en France. 

    Votre vision de la liberté d’expression se rapproche en effet de la vision américaine, « absolutiste ». Mais mêmes les professeurs de droit américains, les avocats et juristes et docteur en droit américain reconnaissent que la liberté d’expression n’est pas absolue aux Etats-Unis. Les différences avec la France est que 1/ les limites sont toutes édictées par le juge et non par la loi : la diffamation existe aussi ; 2/elles sont moins nombreuses et plus étroitement définies. Donc la liberté d’expression américaine est plus grande qu’en France et les juges américains disent bien que cette différence est due à nos Histoires différentes. 
    Et comme je le dis, il y a également une très forte autocensure des médias aux USA, mais aussi des artistes, en raison des pressions qu’ils subissent de tout le monde, des pressions non juridiques, mais sociales


  • Isabelle F. 20 mars 2013 10:48

    Voici un article, que je trouve très bon, qui va dans le sens de ce que vous dîtes : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/797932-liberte-d-expression-sur-le-web-la-reglementer-c-est-la-detruire.html



  • Isabelle F. 20 mars 2013 10:37

    Désolée, je n’ai pas eu le temps depuis lundi de répondre à tous les commentaires (à cause de mon emploi), je ne les ai vu que ce matin, il ne s’agit donc pas de ne pas se soumettre à la critique, bien au contraire, sinon je n’aurais pas fait ces articles ! mais je vais tenter aujourd’hui de répondre à la plupart des remarques, si je trouve le temps smiley 







Palmarès