• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jacques-François Bonaldi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2008
  • Modérateur depuis le 19/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 57 308
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 0 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Jacques-François Bonaldi 5 mars 2008 16:46

    Je pourrais faire en France exactement le même style de photos comparatives pour juger que tout y est pourri. Vous avouerez que ce n’est pas très sérieux. Dites au moins que tout ceci est fabriqué à Miami, et vos lecteurs comprendront mieux. Les problèmes existent à Cuba, nul ne les nie - les Cubains les tout premiers - découlant non forcément - comme cedla est un a-priori pour les imprécateurs - du "régime" en place, mais peut-être aussi de la pauvreté et du sous-développement... Mais cet aspect-là des choses, vous préférez ne pas le voir.



  • Jacques-François Bonaldi 5 mars 2008 15:42

    a roncbhonaire

    Ce que j’écris pourra vous plaire ou non - c’est votre droit - mais ce ne sont sûrement pas des "stéréotypes", autrement dit des poncifs. Si vous trouvez beaucoup d’endroits ou de livres en France où l’on aborde ce thème que je tente d’éclaircir pour les lecteurs souhaitant connaître et voir autre chose, autrement dit aborder la Révolution cubaine - parce que parlant de Fidel je parle d’elle, ne vous en déplaise - du dedans, d’une façon dans laquelle la plupart de Cubains se reconnaissent, faites-moi signe et indiquez-les moi.. Je serai ravi d’y aller voir.



  • Jacques-François Bonaldi 5 mars 2008 09:00

    Décidément, on en arrive vite non à la discussion des idées, mais aux attaques personnelles. Comme quoi, les idées manquent, semble-t-il.

    Vendu au "régime", "agent castriste". Que vous êtes amusants ! Et quand vous défendez le capitalisme, vous êtes vendu à Sarkozy ? Avec de tels raisonnements, on ne va pas loin dans le débat...

    Mais en fait vous ne voulez pas débattre. Aurait-on beau vous présenter une vision un peu différente de la Révolution cubaine, elle ne vous intéresse pas, parce que vous êtes convaincu de tout savoir sur elle. Je ne tente pas de vous convaincre, je vous apporte des faits, des analyses, des perceptions.... pour si jamais vous avez envie de réfléchir au lieu de ressasser toujours les mêmes pseudo-arguments, comme au sujet du blocus que vous nous ressortez, même si cela n’a rien à voir avec le point précis que j’aborde. J’essaie de vous présenter des faits pour que vous vous demandiez : "Tiens, mais Fidel, c’est pas exactement comme ça que je le voyais !" et que vous vous réfléchissiez... Mais vous préférez répéter les mêmes rengaines à mes trois parties qui, contrairement à ce qu’affirme l’un de vous (j’entends : les mêmes et inamovibles détracteurs), ne disent pas toutes la même chose et apportent chacune des vues différentes.

    La Révolution cubaine, Cuba, c’est un événement vraiment plus varié et donc infinimenent plus riche que les platitudes stéréotypées dans lesquelles vous (et vos collègues imprécateurs) se complaisent.



  • Jacques-François Bonaldi 4 mars 2008 22:59

    Aux commentateurs

    Quel beau chorus, cette fois-ci, dans les réactions !

    En fait, vous ne vous intéressez à Cuba que si l’on vous serine à l’oreille ce que vous avez déjà en tête et dont vous ne voulez surtout pas démordre. Des mets un peu trop épicés vous brouillent l’estomac, il vous faut votre bouillie habituelle. Mais je ne vous oblige pas, un pistolet sur la tempe, à lire ce que j’écris. Ne le lisez donc pas, et baste !

    Et que je serais heureux (et que le monde irait mieux) si, comme le dit l’un d’entre vous, Fidel ne se différenciait pas des autres dirigeants du monde ! S’il n’était qu’un parmi d’autres ! Hélas, quand on voit comment sont les dirigeants un peu partout, on ne saurait être aussi optimiste que vous,

     

     



  • Jacques-François Bonaldi 2 mars 2008 21:44

    J’avoue ne pas saisir le sens de votre phrase. Désolé. Je vous apporte des faits, vous me répondez, j’ai l’impression, par une pseudo-lapalissade.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité