• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JC. Moreau

JC. Moreau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2007
  • Modérateur depuis le 15/02/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 235 976
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 6 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • JC. Moreau JC. Moreau 18 avril 2007 00:19

    @majordome

    A mon sens, Gollnisch est à ce jour bien trop discrédité par ses multiples péripéties judiciaires pour offrir au FN une vitrine légale et légitime. Aussi me semble-t-il que Marine Le Pen, de part sa gouaille qui sait se faire policée et son actuelle virgnité « morale », a vocation à devenir la tête de gondole de ce parti qui a tant à revendre aux mécontents de tous bords.

    Pour ma part, je crois peu au renouvellement idéologique de ce parti, à l’instar d’un Rebatet (l’antisémitisme en moins) désespérant du retour à la raison d’un Maurras.



  • JC. Moreau JC. Moreau 18 avril 2007 00:05

    @fouadraiden

    Précisément...

    Qui a engagé un recours devant le Tribunal administratif de Marseille pour faire obstacle à l’octroi du bail emphytéotique destiné à la construction de la Mosquée de Marseille (dont le projet a, soit dit en passant, été paralysé pendant près de cinq ans par les vélléités de Mourad Zerfaoui, leader du « Conseil des Imams de Marseille et de ses environs » (CIME) fort peu enclin au dialogue) ? De même, quels sont les partis politiques qui s’opposent actuellement à la construction d’une grande mosquée à Nice ?



  • JC. Moreau JC. Moreau 17 avril 2007 23:37

    @fouadraiden

    Sauf erreur de ma part, il n’est nullement question dans le présent article de stigmatiser l’Islam, mais bien de mettre en exergue la fallacieuse respectabilité dont tente de se revêtir actuellement le FN. De fait, il me semble pour le moins déplacé, pour ne pas dire absolument incohérent, de prêter à l’auteur une quelconque inspiration « colonialiste » ou « islamophobe » (tel que le suggère votre référence à l’« Islam des caves »).

    Pour revenir au sujet donc, quel est votre sentiment sur l’actuel ravalement de façade que tente d’entreprendre aujourd’hui le FN ?



  • JC. Moreau JC. Moreau 10 mars 2007 20:13

    @Kabyle d’Espagne

    « Que trouve-t-on ? Quelque chose de crucial : LSA a tout simplement mutilé le verset bible sur lequel il fonde une »supériorité" conceptuelle. C’est un geste qui porte vraiment à conséquence.

    Voici l’extrait (Bible Louis Segond, 1910) : Genèse (2:20) Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. (je souligne).

    C’est très intéressant car là où LSA croit voir la « liberté » d’Adam, la seconde moitié du verset (cachée par LSA) montre justement une limitation à sa liberté."

    Je ne saisis pas en quoi le fait que le verset cité précise que, après avoir nommé les différentes espèces du règne animal, l’homme ne trouva pas pour autant d’aide semblable à lui-même, constitue une « limitation de sa liberté ». A mon sens, cela renvoie très explicitement à la solitude de l’homme, à son caractère unique dans la Création et ne constitue pas comme vous l’entendez un désaveu de la liberté. Bien au contraire, le verset en réaffirme la portée en confrontant l’homme à sa particularité, le consacrant dans toute sa singularité.

    De plus votre critique finale, selon laquelle la récitation des noms d’animaux par Adam dans le Coran aurait eu pour but de démontrer aux archanges à quel point l’homme avait vocation à être le Vicaire de Dieu tend à accréditer l’argumentation de LSA, en ce sens qu’elle confirme la place de l’homme en tant qu’instrument de Dieu en toute chose, dépossédé dès l’origine de son libre arbitre pour n’être que l’écho des desideratas divins.



  • JC. Moreau JC.Moreau 5 mars 2007 23:43

    Céline,

    Vous me semblez illuster par votre intervention les travers que j’ai décrit plus haut, à commencer par cette indulgence face aux crimes qui s’habillent de mobiles politiques.

    Vous dites qu’il faudrait reconnaître aux membres d’Action Directe le statut d’acteur politique, postulat sur lequel vous vous fondez pour dénier à l’Etat le droit de juger ses « ennemis »... Faut-il vous rappeler que Georges Besse était un membre de la société civile et non un représentant de l’Etat ? Ne serait-ce qu’à ce titre, les membres d’AD relevaient de facto du droit pénal et relèvent encore de celui-ci. De plus, la lutte d’AD s’est inscrite dans un contexte où le syndicalisme, sauf erreur de ma part, défendait par des moyens authentiquement politiques la lutte pour les intérêts du prolétariat. En d’autres termes, il ne s’agissait nullement d’une situation désespérée où les membres d’AD n’auraient eu d’autres moyens à leur disposition que la violence pour introduire leur cause dans l’espace public.

    Je ne saisis décidémment pas sur quels arguments rationnels vous vous fonder pour prendre ainsi fait et cause pour ces terroristes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité