• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JC. Moreau

JC. Moreau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2007
  • Modérateur depuis le 15/02/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 235 976
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 6 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • JC. Moreau JC. Moreau 16 février 2007 21:32

    Ne vous excusez pas, Don Diego, pour quelles raisons serions nous ici, si ce n’est pour « en rajouter une couche », ou plus précisément pour venir fouiller dans les strates de nos opinions respectives ?

    Ceci étant dit, (je reviendrais ultérieurement, eu égard à l’actualité du dossier dont il me faut prendre connaissence, sur l’affaire Dieudonné) je ne vois pas en quoi le fait de représenter le prophète Mahomet avec un turban-bombe, où est précisément inscrit la profession de foi « Allah est grand et Mahomet est son prophète », alors même que le dessinateur mentionne expressément l’identité du caricaturé, l’article dans lequel il fut inséré à l’origine ayant été intitulé « Le visage de Mahomet » peut induire l’idée qu’il ne s’agit pas d’une représentation de Mahomet mais de celle d’un musulman lambda. Il y a quelque chose qui dans le fil du raisonnement m’échappe...

    Les panneaux de signalisation n’étaient-il pas assez gros, la voie à suivre pour interpréter les caricatures n’était-elle pas assez précautioneusement balisée ?

    La caricature était, sans équivoque possible, celle du prophète Mahomet, expressément désignée, et non celle d’un musulman ordianire. C’est précisément en tant qu’emblème qu’il a été considéré, tout comme avait pu l’être la croix catholique dans l’affiche du film Amen de Costa Gavras, qui visait à critiquer les accointances de l’Eglise catholique avec le régime nazi durant la seconde guerre mondiale.

    Or, il a été considéré que cette affiche ne pouvait être répréhensible, car attirant l’attention sur une question qui constituait un débat de société légitime, tout comme est aujourd’hui légitime de porter sur la place publique les problématiques relatives au dévoiement de l’Islam par le terrorisme et l’intégrisme.

    Cette dernière comparaison vous explique-t-elle mieux ma position quant au procès intenté à Charlie Hebdo ? Et d’une façon plus générale sur l’Anti-racisme©.

    Ps : EN l’occurence, les propos tenus par l’avocat de la Mosquée de Paris indique la teneur de son réquisitoire, et doivent donc être pris en compte quant à la problématique juridique soulevée.



  • JC. Moreau JC. Moreau 16 février 2007 21:09

    @Falah,

    Vous avez déjà posté cette question, en termes rigoureusement identiques sur le fil de l’article « Charlie Hebdo en procès : une chronique de l’intégrisme ordinaire ». Je vous ai personnellement fourni une réponse, à la suite de laquelle vous n’êtes d’ailleurs pas intervenu.

    Quel est donc l’intérêt de votre réitération ? Pour autant, voyez vous, la répétition n’est pas un acte répréhensible... faites de vous même l’analogie avec les caricatures incriminées et vous aurez la réponse à votre question doublement posée.



  • JC. Moreau JC. Moreau 16 février 2007 18:28

    Par ailleurs, l’ironie du sort veut que ce soit aujourd’hui rendue la décision de la Cour de Cassation sera rendue quant aux propos tenus par Dieudonné : « Les Juifs, c’est une secte, une escroquerie, c’est une des plus graves parce que c’est la première ».

    A surveiller donc... Comme dit la chanson, « Il va y avoir du sport... » selon que le verdict sera ou non en sa faveur...



  • JC. Moreau JC. Moreau 16 février 2007 18:24

    Vous me dites :"La plainte porte sur une representation a caractere injurieux et diffamatoire d’une religion et de ses adeptes et non sur une quelconque reference au racisme."

    L’avocat de la Mosquée de Paris a dit, dans le quotidien libération du samedi 3 février 2007 : « Nous admettons que l’on puisse caricaturer le Prophète, ça n’est pas ça qui est en cause, mais nous refusons cette agression raciste contre les musulmans » http://www.liberation.fr/actualite/societe/232823.FR.php

    ...

    Sur le dossier Dieudonné, celui-ci, s’il a bien été poursuivi pour « incitation à la haine raciale », a toujours été relaxé en appel ou en cassation, sauf erreur de ma part ou jugement passé sous silence médiatique.

    Enfin, s’agissant du sketch auquel vous faites allusion, celui-ci avait, à juste titre été relaxé au motif que « Par sa tenue vestimentaire qui comporte non seulement un chapeau mou affublé de papillotes mais aussi d’une cagoule et d’une veste de treillis, le prévenu n’incarne pas les personnes de confession juive en général mais une fraction de cette communauté qui professe des thèmes extrémistes et n’hésite pas le cas échéant à recourir à l’action violente ».

    A mon sens, le procès relatif au caricature de Mahomet devrait procéder de la même analogie.

    Sinon, nous sommes d’accord sur un point, il convient de se garder des amalgames hâtifs. Et tout comme la critique de la politique israëlienne ne peut être confondue avec l’antisémitisme, ce qui serait un dévoiement de l’antiracisme au détriment du débat public. De même, la critique de l’intégrisme musulman n’est pas une attaque à l’encontre de l’ensemble des personnes de confession musulmane.

    Sans l’acharnement des ligues « anti-racistes© », entraînées à débusquer le racisme dans les moindres recoins de l’âme humaine (quitte à le susciter...), la justice pourrait se consacrer à des dossiers autrement plus conséquents que ces farces accusatoires menées par les lobbys communautaristes. Mais l’on en est arrivé à ce point de déroute que la justice est devenue la nourrice de toutes les rancoeurs entre communautés.

    En espérant vous avoir donné assez clairement mon sentiment et mes raisons...



  • JC. Moreau JC. Moreau 15 février 2007 18:12

    Erratum : pardonnez moi d’avoir écorché votre prénom, cher dEmIAN.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité