• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Bourdariat

Jean Bourdariat

Jean Bourdariat est ingénieur et économiste. Il est le directeur des études de HUMANDEE. Auparavant il a été chercheur au CNRS puis il a occupé des responsabilités de direction en entreprises. Il est l'auteur d'un ouvrage sur le libre-échange et la mondialisation - "Le Commerce International. Théories et Pratiques Actuelles" - paru chez L'Harmattan (2011), dans la collection "L'Esprit Economique".

Tableau de bord

  • Premier article le 03/04/2007
  • Modérateur depuis le 07/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 65 561
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 28 21 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 10 mars 2009 18:26


    "nous parlons bien des élus qui n’ont rien à envier aux cadres du privé"


    Hum ... Pourquoi tirer sur les cadres du privé ? Savez-vous ce que c’est qu’un cadre du privé ?

    Est-ce quelqu’un qui roule en BMW et qui passe toutes ses vacances à St Tropez ?

    Aujourd’hui, le salaire moyen dans le secteur public est supérieur au salaire moyen dans le secteur privé.

    Quand un agent public dit qu’il gagne 2000 €, il gagne 2000 € net.
    Quand un salarié du privé dit que son salaire est de 2000 €, il gagne chaque moi 23 % de moins (cotisations salariales), à savoir 1540 €.

    De nombreux cadres, notamment les jeunes cadres ont un salaire inférieur au plafond de la sécurité sociale, qui est de 2859 € bruts, soit 2200 € nets, ce qui ne leur permet pas de cotiser directement à la caisse complémentaire de retraite des cadres.
    Selon l’INSEE, les cadres ont un salaire net annuel moyen de 44 600 euros, soit 3700 € / mois.

    Peut-être voulez-vous parler des chefs d’entreprise ?
    Selon l’INSEE,
    le salaire net annuel moyen des patrons s’élevait, fin 2005, à 51 963 euros. Soit 4 330,25 euros par mois.

    Mais alors qui sont les "cadres du privé" dont vous voulez parler ?
    Est-ce que ce sont les dirigeants des grandes sociétés du CAC40 ? Si oui, je suis d’accord. Mais ne les confondez pas avec la masse des cadres petits et moyens.



  • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 10 mars 2009 17:59

    Cher JL,
    "L’idéologie libérale répugne à ce que la création monétaire finance une production qui ne rapporterait pas un profit"
    Je trouve que votre discours est idéologique au sens où vous énoncez une conclusion conforme à vos convictions, sans argumenter sur ce qui est en faveur de votre conclusion, ce qui est gênant pour discuter.
    Je parodierai la citation que vous avez donnée de la manière suivante :
    "Le bon sens répugne à ce que la création monétaire finance une production dont la valeur serait inférieure au coût".
    Exemple : des pays comme l’Algérie se sont endettés pour construire des usines sidérurgiques qui ne produisent plus grand chose. C’est de l’argent mis par la fenêtre. Le pays aurait moins perdu en confiant la gestion de ces usines à des gens désireux de faire un profit, car alors, la valeur de la production aurait compensé son coût. Le profit est un moteur, depuis l’avènement de l’homme préhistorique. Faut-il nier ce fait ? C’est l’excès de profit qui est pervers.

    Concernant Cuba, ne jugez pas sans savoir. Les informations que je rapporte ont été obtenues de source directe lors de voyages sur place. Lisez  Cuba : la transición política vista de Europa



  • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 10 mars 2009 07:16

    Dites, et que pensez-vous de la culture hydroponique comme alternative aux OGM ?

    Je ne connais pas la culture hyrdroponique ? Pouvez-vous en dire plus ?



  • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 9 mars 2009 23:30

    Très bon réflexe d’aller voir le site. Je vous répondrai :

    1) ce n’est pas de la propagande, c’est une explication de ce qui se passe

    2) si vous refusez de voir la réalité, c’est votre choix, mais celui-ci ne vous mènera pas bien loin

    3) si vous avez une préférence pour le débat idéologique et l’irrationnel, vous pouvez ne pas lire mes articles. Je refuse l’idéologie, les idées préconçues, la stigmatisation, l’intégrisme (politique, religieux ou scientifique). Et je ne fais la propagande de personne.



  • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 9 mars 2009 23:22

    Pour diminuer la dette, la plus forte probabilité est qu’apparaisse une forte inflation pendant une quinzaine d’années. Ceux qui ont des dettes y gagneront, ceux qui ont des biens immobiliers aussi. Ceux qui y perdront sont les retraités.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès