• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean J. MOUROT

Jean J. MOUROT

Retraité de l'Éducation nationale, j'ai longuement travaillé en école primaire à l'époque où on y était encore "instituteur". Ancien militant syndical bénévole, j'ai longtemps collaboré à la revue "l'École émancipée" et animé une association sportive de mon village. Aujourd'hui, je publie des livres où je témoigne de mon passé et d'une époque révolue source de bien des nostalgies, ainsi que quelques uns dont les auteurs sont mes amis. Je m'adonne aussi à la peinture de chevalet...

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2011
  • Modérateur depuis le 25/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 1787 1227
1 mois 0 4 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1107 922 185
1 mois 10 10 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 juin 2011 12:17

    Vous avez une curieuse conception de la liberté d’expression et encore plus étonnante de la vérité ! Où sont mes mensonges, mes erreurs ? Quant aux npn-dits comment pouvez-vous les connaître et les condamner puisqu’ils ne sont pas dits ?

    J’ai effectivement lu des commentaires insultants et xénophobes mais ils semblent avoir disparu du forum (à ma demande). Ils n’enlèvent rien à la gravité des faits rapportés par FR3 et les DNA.



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 juin 2011 12:12

    Le titre est provocateur, certes. Comme l’est l’ouverture de l’hymne national allemand. On peut se demander d’ailleurs si la phrase ne résume pas l’essentiel de la politique internationale allemande, comme le pense M.F. Garaud (http://www.youtube.com/watch?v=FfRhIf4C1Uo). Mais tel n’était pas mon propos. Je voulais seulemet attirer l’attention sur l’histoire scandaleuse rapportée par FR3 et les DNA et sur les bizarreries juridiques qui l’ont permise (par exemple, je l’ai appris depuis, la suprématie de la cour de Karlsruhe sur toutes les autres juridictions européennes).

    Mon article ne suinte aucune haine. Il y a longtemps que j’ai intégré l’idée que les Allemands d’aujourd’hui ne sont plus les « boches » qui m’ont brimé dans mon enfance. Je sais aussi que des Allemands ont été les premières victimes du nazisme et les premiers occupants des camps. Je n’ignore pas la résistance au nazisme de nombreux Allemands (dont le fameux groupe de la « Rose blanche » des Scholl). Je n’assimile pas tous les Allemands à leurs dirigeants et si je n’ai pas d’amis allemands, c’est simplement parce que j’habite en Normandie. Mais je n’oublie pas que ma mère est née allemande et devenue française par « réintégration ».
    Pour moi, les Allemands ne sont ni meilleurs ni pire que les autres. Il y a de « bons » et de « mauvais » Allemands comme il y a de « bons » et de « mauvais » Français, qui ne sont pas toujours les mêmes pour les uns ou les autres suivant nos critères personnels.

    Je vous poserais seulement la question : les faits rapportés sont-ils véridiques ? Comment les jugez-vous moralement ?



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 juin 2011 17:33

    On pourrait éviter ce genre de scandale sans sortir de l’Europe. Il faudrait seulement réussir à obliger l’Allemagne à respecter les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    Cela dit, on voit que le modèle allemand qu’on oppose souvent au modèle français a aussi ses faiblesses !



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 juin 2011 17:30

    Notre DDASS ne retire pas sans prévenir leurs enfants à leurs parents vivant ensemble parce qu’ils envisagent de s’expatrier !



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 juin 2011 16:07

    L’école est un milieu artificiel, c’est évident. Mais qui a été créée pour permettre au plus grand nombre l’accès au savoir. L’éducation à la maison peut être une excellente chose, je n’en doute pas, quand l’enfant trouve autour de lui l’amour, la disponibilité, la compétence d’une famille riche de potentialités et ouverte sur le monde. À condition de ne pas couper l’enfant de ses semblables avec lesquels il devra composer à l’âge adulte.

    Quant à la santé psychique, elle n’est garantie au sein de la famille qu’à la condition que cette famille soit équilibrée et équilibrante, ce qui n’est pas toujours le cas (les cabinets des psychiâtres et psychanalystes sont pleins de victimes de famille castratrices ou traumatisantes). Et cette santé psychique une fois acquise ne suffit pas à donner la force d’affronter certaines difficultés de l’existence. J’ai pour ma part constaté que des enfants de familles pauvres ayant connu une enfance matériellement difficile s’en sortaient mieux dans la vie que des enfants choyés à qui tout avait été donné dès la naissance.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité