• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean J. MOUROT

Jean J. MOUROT

Retraité de l'Éducation nationale, j'ai longuement travaillé en école primaire à l'époque où on y était encore "instituteur". Ancien militant syndical bénévole, j'ai longtemps collaboré à la revue "l'École émancipée" et animé une association sportive de mon village. Aujourd'hui, je publie des livres où je témoigne de mon passé et d'une époque révolue source de bien des nostalgies, ainsi que quelques uns dont les auteurs sont mes amis. Je m'adonne aussi à la peinture de chevalet...

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2011
  • Modérateur depuis le 25/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 29 1752 1080
1 mois 0 8 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1088 906 182
1 mois 10 5 5
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 1er décembre 19:02

    Deux remarques :

    1/ L’offensive pour soulager la Pologne a eu lieu, en Sarre. Elle aurait pu réussir : les Allemands avaient concentré l’essentiel de leurs forces à l’Est et dégarni l’Ouest. mais on l’a bien vite arrêtée et les grands chefs, effrayés par leur audace, ont ordonné le repli, avant même d’avoir atteint la « ligne Siegfried ».

    2/ Les Français ont bien combattu là où ils étaient bien équipés et bien commandés. Lire le livre de Dominique Lormier :« La bataille de France jour après jour ». Même les Allemands l’ont reconnu.



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 novembre 18:32

    @Gégène
    Il est vrai que tous les propriétaires ne sont pas des nantis qui s’enrichissent sur le dos des locataires. Et que le Samu social est parfois victime d’exploiteurs de la misère humaine, comme le montre le reportage. Mais il fait un travail remarquable en faveur des démunis ou des SDF qui – hélas – ne sont pas tous des anges ou sont exploités par des escrocs !



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 14 novembre 15:54

    @bonnot
    On y trouve ceci :
    "Ce livre interroge théoriquement et concrètement, dans différents chapitres, la question de la laïcité face au surgissement de l’islam ou des islams et, notamment, des lectures et pratiques intégristes de ces islams avec leurs incidences sur la vie quotidienne des populations musulmanes ou non, et sur le fonctionnement d’institutions publiques ou privées dans lesquelles les travailleurs sociaux se trouvent confrontés à des exigences nouvelles par rapport au cadre juridique et réglementaire en place. Pour éclairer les professionnels sur ces enjeux sociaux et sociétaux autour de l’islam en France, il a été fait appel à deux intellectuels connaisseurs du sujet. D’abord l’auteur de la "Lettre ouverte au monde musulman", le philosophe Abdennour Bidar, qui réfléchit sur "l’ignorance de l’Occident sur l’islam, mais aussi sur l’ignorance de l’islam sur lui-même« [5], à savoir ce que l’auteur nomme les  »maladies chroniques« de l’islam : son »impuissance à instituer des démocraties durables« , son »impuissance à séparer suffisamment le pouvoir politique de son contrôle par l’autorité de la religion", son incapacité à ne pas régir de façon totalitaire toutes les dimensions de la vie sociale, son incapacité à accepter la liberté de conscience vis à vis des autres religions et de l’athéisme, "ses difficultés à améliorer la condition des femmes dans le sens de l’égalité". Quant à Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des Religions pour la Paix, il cherche les raisons de la « prolifération des thèses radicales » issues du wahhabisme ou de la mouvance des Frères musulmans et passe au crible de l’analyse critique « la position anti-amalgame » s’évertuant à nier toute relation directe entre le terrorisme et l’islam. Aux professionnels de méditer, avec la laïcité et les outils fournis par le livre, sur ces deux prises de position qui révèlent une contradiction entre une aspiration à la liberté de la part de nombreux musulmans et les injonctions intégristes ou coutumières qu’ils subissent et intériorisent comme « La » norme musulmane."



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 30 septembre 18:00

    Ne pas apprécier Salamé n’oblige pas à cirer les pompes à Praud. Son parti pris de « bon sens » est une posture qui lui permet seulement de clouer le bec à ses invités. On trouve de meilleurs meneurs de débat sur la télé. A cause de lui, « l’heure des pros » est une foire d’empoigne où il est impossible de développer (ou de suivre) un raisonnement. Pro est un semeur de pagaille. Sa seule qualité est d’inviter parfois des intervenants qui détonnent et auxquels on donne rarement la parole. Dommage qu’il les laisse rarement parler !



  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 29 septembre 17:41

    @goc
    L’auteur n’est pas n’importe qui. C’est un ancien opposant azeri contraint à l’exil...
    cf
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Azadliq

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Une chronique municipale
  2. Ecrire pendant le confinement

Publicité



Palmarès

Publicité