• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jean-marc D

jean-marc D

Autodidacte, retraité, humaniste et philanthrope, convaincu que l'Homme, et lui seul, est décideur de son Destin.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 421 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • jean-marc D jean-marc 26 mai 2014 16:38

    Bonjour Michel,

    Presque entièrement d’accord avec vous, notamment sur la relativisation des résultats qui rejoint parfaitement mon calcul d’hier soir lors de leur énoncé.

    L’abstention est le déni de toute idée de la façon dont la France peut agir un tant soi peu sur le ’machin’ européen et nul ne peut projeter le vote de ceux qui ont tourné les dos au vote.

    De même, le score de Mme Le Pen, qui tente comme vous dites de donner l’illusion d’un parti « neuf » en tentant de le dédiaboliser (c’est impossible, chassez le naturel, il revient au galop) tient essentiellement à l’impression erronée qu’ont les français que leur vote est sans conséquences - j’appelle cela le syndrome de 2002 quand Mr Le Pen s’est montré tout content de se retrouver au second tour de la présidentielle - et surtout au fait que ces mêmes français ont voulu avertir une fois de plus la révolution sociale qui ne va plus tarder à s’ensuivre - depuis le temps qu’elle est annoncée, elle arrivera fatalement un jour -.

    Si le choix de l’électeur ne se portait ni sur l’UMP ni sur le PS ni sur le Centre, il fallait opter, plutôt que de pratiquer la politique de l’autruche, pour n’importe quelle autre liste afin de faire barrage à ce miroir aux alouettes qu’est le FN, d’autant que tous les sondages (qui sont de plus en plus fiables) annonçait le désastre. Il y avait pourtant le choix cette année parmi les listes qui ne risquaient pas d’emporter des sièges pour ce faire.

    En revanche, il me semble que vous oubliez une conséquence des plus fâcheuses : désormais, il ressort plus clairement que jamais que l’Allemagne devient le seul vrai moteur de l’Europe et que l’axe fondateur franco-allemand n’est plus qu’une illusion. 

    Aujourd’hui, ça n’est plus « Bruce tout puissant », mais « Merkel toute puissante » qui ne tardera pas à materner Normal 1er pour le ridiculiser encore davantage.

    Enfin, le Parlement Européen, bien que restant sous contrôle de la droite (PPE majoritaire) va se voir affublé d’une extrême-droite plus conséquente qui ajoutera une couche supplémentaire de cacophonie aux débats, ajoutera à la déstabilisation politique de l’Europe et laissera encore un peu plus les mains libres à Mr Poutine.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité