• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Marie Thiboult

Jean Marie Thiboult

Nobody is perfect. Je suis Breton.
Inscrit depuis quelques semaines, je tente depuis le 31 janvier de faire publier des articles de mon cru. Hélas, ce n'est pas un cru bourgeois. Plutôt une gnôle "Breizh Izel".
Les distingués modérateurs doivent sans doute considérer que je suis définitivement "trop à l'ouest" avec mes élucubrations Blues Breudeur.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 18/02/2013
  • Modérateur depuis le 17/07/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 56 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 42 42 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 17 juin 2013 19:13

    Koc’h ki gwen ! Après trois essais et deux refus, cet article sur SUGAR MAN est enfin publié.


    Têtu comme il convient, j’ai aussi continué de proposer des articles déjà refusés sur Otis Redding,(mort trop tôt pour jouer dans les les BLUES BROTHERS), Jacques CRABOUIF Higelin (reparti en piste à 72 ans), DOCTEUR FEELGOOD et son guitariste légendaire WILKO JOHNSON. Et bien sûr quelques articles sur la musique bretonne, koc’h ki du !

    Certains doivent d’ailleurs être en attente de validation.


  • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 27 février 2013 08:24

    Elle a quand même réussi avec Sylvie Joly un très bon numéro dans LES SAISONS DU PLAISIR.



  • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 21 février 2013 22:31

    Bien résumé : la bande son et les poursuites.

    Avez-vous vu Belushi dans 1941 ?



  • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 21 février 2013 20:05

    Trugarez.

    Finalement, j’ai réussi à publier l’article sur les BLUES BROTHERS en le réactualisant.

    Je vais voir comment donner de l’actualité à mes articles Breizh izel.

    Kenavo



  • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 19 février 2013 17:24

    Emprunt à Wikipedia

    "Thaddeus Stevens, 1792-1868, est un homme politique américain. Élu de la Pennsylvanie, il a été un des membres les plus influents de la chambre des représentants et un des leaders de l’aile radicale du parti républicain, avec Charles Sumner, lors de la guerre de Sécession et au début de la reconstruction. Il est considéré comme un champion de l’égalité qu’elle soit entre les riches et les pauvres, les Noirs et les Blancs, les hommes et les femmes1 pour les uns, un politicien hargneux cherchant à prendre sa revanche sur ses origines plébéiennes pour les autres. C’est une des figures les plus controversées de l’histoire américaine2

    Thaddeus Stevens est né le 4 avril 1792 dans le Vermont. Son père disparaît en laissant sa femme et ses quatre jeunes enfants dans la pauvreté. Là, il développe une rancœur solide vis-à-vis de l’aristocratie après avoir vu sa candidature refusée à la fraternité Phi Beta Kappa2. Il étudie ensuite le droit en Pennsylvanie et devient avocat. Il appartient successivement à plusieurs partis (comme le Parti antimaçonnique) avant d’adhérer au parti républicain. Il se consacre avec énergie à combattre le pouvoir des esclavagistes, qu’il considère comme nuisible à la liberté. En 1848, alors qu’il est membre du parti Whig, il est élu à la chambre des représentants. Il se distingue pour son engagement dans la défense des minorités et des opprimés : les Indiens, les Adventistes, les Mormons, les Juifs, les Chinois, les femmes, les esclaves fugitifs. Il aide ces derniers à fuir au Canada. Pendant la guerre de Sécession, il devient un des élus les plus influents de la Chambre des représentants. Dès décembre 1861, il veut utiliser l’affranchissement des esclaves comme une arme pour affaiblir le sud. Il appelle à la guerre totale en janvier 1862. Il tempête contre les profits réalisés par les banquiers pendant la guerre.

    Après la défaite sudiste, il est le dirigeant des républicains radicaux qui contrôlent le congrès à la suite des élections de 1866. C’est lui qui le 5 décembre 1866, lors des délibérations du Congrès sur le Quatorzième amendement suggère la formulation suivante : « Toutes les lois promulguées au niveau national ou étatique s’appliqueront également à chaque citoyen, et aucune discrimination ne sera établie entre lesdits citoyens à raison de la race ou de la couleur de peau ». Il demande que l’armée s’engage dans le sud pour forcer ses habitants à reconnaître l’égalité des anciens esclaves. Quand Johnson résiste, c’est lui qui propose l’empeachment et fait voter la mise en route de la procédure en 1868. Il meurt peu de temps après l’échec de la procédure.

    Il était un fervent militant antimaçonnique."

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès