• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jesuisunhommelibre

jesuisunhommelibre

Libéral, par humanisme, car je préfère le contrat et l'échange à l'oppression, la spoliation et la jalousie.
Il me semble que la liberté, la responsabilité, la propriété et la dignité sont liées.
La générosité et la solidarité sont des valeurs humaines et non des services administratifs.
Si l'État est un arbitre il ne peut pas être un intervenant, sauf au profit de certains.
Je ne prétends représenter personne que moi même, avec mes erreurs et mes contradictions.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/08/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 1098 119
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 14 mars 2016 20:38

    "Si mon travail ne vous convient pas, vous me mettez à la porte sur l’heure...« 

    C’est bien le problème. Actuellement, si un salarié ne convient pas à l’employeur, il a les plus grandes difficultés à s’en séparer. Si une prestation ne vous convient pas, vous êtes condamné si vous désirez l’interrompre.

    Qu’est-ce qu’un salarié, si ce n’est un prestataire de service comme un autre ?

    Imagine-t-on une marque de voiture qui vous oblige à racheter indéfiniment ses propres modèles ?
    Un boulanger qui vous interdit de vous adresser ailleurs ?

    Qu’est-ce qui justifie qu’on ne puisse pas se séparer d’un salarié  ? De la même façon qu’un salarié doit pouvoir quitter son emploi. C’est exactement ça l’Égalité inscrite sur le fronton des mairies et des écoles.

    L’État est là pour faire respecter les contrats, pas pour les écrire.

    Enfin j’ai lu dans les commentaires ci-dessus de graves erreurs historiques :
    Le principe du syndicalisme est un principe défendu (Frédéric Bastiat) et obtenu (Waldeck-Rousseau 1884) par les libéraux, contre les socialistes radicaux de l’époque (ceux qui sont devenus les communistes plus tard), tel Jules Guesde. Tout comme le droit de grève (Emile Ollivier 1864). Ce sont bien des conquêtes sociales, mais absolument pas obtenues par des »luttes« , mais par des accords de gré à gré.

    Maintenant dire que les syndicats ne représentent plus qu’eux-mêmes, et cela depuis justement le CNR qui leur a donner un privilège de représentation, et depuis qu’ils sont subventionnés, c’est une triste réalité.

    Normalement les privilèges ont été bannis la nuit du 4 aout 1789, enfin, normalement. Privilège, je le rappel, signifie »loi privée", c’est à dire une loi qui ne s’applique qu’à certains.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 14 mars 2016 19:15

    Imaginez une seconde, que ce magnifique ensemble, cette cohésion de groupe, soit administré, réglementé, par une quelconque oie, sortie major de sa promotion ou élue grâce à ses éloquentes promesses. Le vols ne durerait pas plus que quelques mètres et se terminerait dans le chaos et la violence.

    Ça me rappelle quelque chose ... Mais quoi ?



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 28 janvier 2016 19:48

    @Patdu49

    Article factuel parfaitement clair et juste.

    Où je m’interroge, c’est comment, après avoir dénoncé si justement une telle situation, dramatique, vous vous revendiquez d’un parti qui propose une politique encore plus extrême, dans la destruction de l’économie, que les partis actuellement au pouvoir.

    Existe-t-il un pays, un seul, où votre projet politique a amené plus de richesse et plus de bien être ?

    Si oui, faites le moi savoir. Si non, vous devriez vous posez la question du pourquoi.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 28 janvier 2016 19:38

    @Didier-David Maurice
    Quand quelqu’un déclare, au début de son mandat, qu’il n’aime pas les riches, il faut bien s’attendre, s’il est tant soit peu cohérent, qu’il y ait beaucoup plus de pauvre au bout de cinq ans.

    Son projet de société a été parfaitement mené à bien.

    Je ne dis pas qu’un autre choix aurait été mieux, mais là au moins ceux qui ont voté pour lui, n’ont pas été volé sur la marchandise.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 28 janvier 2016 19:26

    @leypanou
    Vous n’achetez du pain que quand vous en mangez. Si vous faites un régime sans pain, ou que vous préférez le pain d’un autre boulanger vous n’en achetez plus ou pas au même.

    Vous amener votre voiture à un garagiste qu’en cas de panne. Ou bien, pour faire une révision. Devrait-on, sous prétexte que cela pourrait prouver que vous en avez toujours besoin, vous obliger à aller toujours dans le même garage régulièrement ...

    Pourquoi voudriez-vous qu’une entreprise agisse différemment ?

    Dans un rapport marchand, chacun apporte un service en échange d’un autre ou d’une valeur correspondante (salaire, prix ...). Tant que cette règle est respectée, que personne n’est flouée dans la libre transaction, je ne vois pas ce que vous pouvez lui reprocher.

    Le pire, serait de vous obliger d’aller toujours chez le même commerçant, avec la même régularité.

    En revanche, vous avez raison de déplorer la difficulté de trouver un emploi : Quand on est jeune, quand on est vieux, quand on n’est pas assez diplômé, quand on est trop diplômé ...

    Peut-être devriez-vous regarder quels sont les pays où il y a le moins de chômage (Suisse, Suède, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong ...) et de voir qu’ont ces pays en commun concernant le droit du travail, la liberté qui y est pratiquée, est-ce que ce sont des pays plutôt socialiste ou plutôt libéraux. Puis vous pourrez conclure vous même. Pas quel régime est un paradis sur terre, ça n’existe pas, mais quel est celui qui fonctionne le mieux, ou est le moins pire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Retraites






Palmarès