• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jesuisunhommelibre

jesuisunhommelibre

Libéral, par humanisme, car je préfère le contrat et l'échange à l'oppression, la spoliation et la jalousie.
Il me semble que la liberté, la responsabilité, la propriété et la dignité sont liées.
La générosité et la solidarité sont des valeurs humaines et non des services administratifs.
Si l'État est un arbitre il ne peut pas être un intervenant, sauf au profit de certains.
Je ne prétends représenter personne que moi même, avec mes erreurs et mes contradictions.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/08/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 1100 119
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 22 mai 2019 16:03

    Ca pourrait porter à rire, mais les entreprises que vous donnez en exemple de privatisation, sont pour la plupart des gouffres financiers, mal gérés par des énarques incompétents qui n’ont pu survivre avant leur privatisation que par l’exploitation des contribuables :

    Crédit Lyonnais : 15 Milliards d’euros de pertes sous Jean-Yves Haberer.

    France Telecom : 68 milliards d’euros de pertes sous Michel Bon.

    GDF : 12 milliards d’euros de pertes sous Jean-François Cirelli.

    EDF : 25,8 Milliard d’euros d’endettement sous François Roussely.

    Et je ne parle pas de la SNCF (Louis Gallois, Guillaume Pepy) qui devrait être en liquidation depuis longtemps, comme la SNCM. Elle coute, actuellement 100 euros par foyer, avant même de prendre un train qui arrivera en retard. Et le nombre de jours de grève par salarié est 18 fois supérieur à l’industrie privée et 6 supérieur à la moyenne de la fonction publique.

    Le seul moment où je vous rejoins, c’est qu’il faille que ce soit l’Europe qui décide pour nous, ce que nous devrions avoir fait depuis très longtemps.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 22 mai 2019 15:42

    @Traroth
    Vous devriez lire des textes réellement libéraux.
    Pour ce qui est de la méritocratie, elle n’est pas un problème pour les libéraux, elle coule même de soi : Si vous rendez un service de valeur, ceux qui en ont besoin vous l’achètent. Au plus votre service a de la valeur, ou au plus votre service s’adresse à un grand nombre de gens, au plus vous vous enrichissez !

    Pas de commissaire du peuple pour décider si vous êtes méritant, seulement la solution la plus démocratique qui soit : le vote par le porte-monnaie. Sans contrainte.

    Vous n’êtes pas obligé de chercher à vous enrichir, comme vous n’êtes pas obliger de chercher à rendre de grands services. Certains le font, d’autres pas. mais le système est profitable à tout le monde.

    Enfin, je ne pense pas que le slogan du candidat libéral canadien qui disait : « je veux pouvoir défendre mon champ de marijuana, et mon couple gay avec une arme » soit un discours particulièrement conservateur.

    Vous faites un contre-sens, ce ne sont pas les libéraux qui sont conservateurs, ce sont les conservateurs qui sont uniquement libéraux dans le domaine économique, comme les sociaux-démocrates qui ne sont libéraux que dans le domaines des mœurs.

    Quand aux libéraux, ils sont libéraux dans tous les domaines. F. Bastiat votait tantôt avec la droite, tantôt avec la gauche. Son seul critère étant la Liberté.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 22 mai 2019 12:02

    @monde indien
    Vous pouvez toujours échanger un boeuf contre des oeufs, mais le risque c’est que l’un ou l’autre de ces aliments risque de pourrir avant que vous ne soyez arrivé au bout. Et comment échangez-vous les services d’architecte, d’un médecin, d’un musicien ?

    La principale occupation des indiens dont vous vous inspirez, était de piller les tribus voisines. Le reste du temps, elles crevaient misère. Imaginez que vous ayez une rage de dent dans votre monde paradisiaque :->



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 22 mai 2019 11:55

    @monde indien
    Pour s’épanouir dans une communauté humaine, il faut être libre d’y adhérer ou pas. Le contraire s’appelle l’esclavage, la coercition. Une association ne peut exister qu’entre associés libres. La fraternité ne peut pas être définie par la loi, et encore moins par une administration. Il est impossible d’être généreux avec un pistolet sur la tempe, ce que propose cette pseudo solidarité qui fonctionne sur l’impôt.
    On doit être libre d’être généreux ou non, ce n’est qu’à partir de là que nous agissons moralement, et que nous sommes réellement généreux et solidaires. Cela ne veut pas dire que tous le sont.

    Je n’associe pas DDHC au libéralisme, ce sont des libéraux qui l’on rédigée et les les libéraux s’y réfèrent.

    C’est la vrai définition du libéralisme.

    Le marché libre fait parti de la doctrine libérale, mais il n’en est qu’un des aspect. C’est d’abord une doctrine du Droit. C’est exactement le contraire du capitalisme de connivence où les puissances politiques s’accoquinent avec les puissances d’argent. Les Libéraux sont d’ailleurs bien les seuls à dénoncer cela. Le libre marché permet d’obtenir des biens dans les meilleures conditions auprès d’inconnus. Jamais une économie planifiée ne permettra cela. C’est bien grâce au libre-marché, que l’extrême pauvreté est passé de 50% de l’Humanité en les années 1980, à moins de 10% en 2015 (source La Banque Mondiale : un machin étatiste).

    Après c’est une question de dosage : Beaucoup de constructivisme et de collectivisme génère beaucoup de pauvreté et de misère, un peu de ceux-ci, génère un peu de misère, compensée par l’efficacité d’un marché plus libre.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 21 mai 2019 20:13

    @monde indien
    Je ne peux vous blâmer pour votre méconnaissance du libéralisme, vous n’êtes, hélas, pas le seul dans ce cas. C’est même la majorité, politiques et journalistes compris.

    Je vais donc juste rappeler les base de la philosophie libérale :

    Il s’agit d’une philosophie du Droit, qui considère que chacun est libre de faire ce qui lui plaît, dans la limite du respect de la même liberté des autres (art IV de la DDHC 1789). C’est donc le contraire de la violence. Violence contenu dans les philosophies collectivistes, qui veulent qu’une majorité impose par la force son point de vue à une minorité.

    Expliquez moi comment on peut être fraternel avec un fusil sur la tempe ? Sans liberté d’agir (bien ou mal) il n’y a pas d’acte moral possible.

    Le libéralisme n’impose pas de morale, mais c’est la seule philosophie politique qui permet à la morale de s’exprimer.

    Les bases libérales sont énoncées dans l’article II de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

    C’est l’ensemble de cette DDHC qui gouverne la pensée libérale, héritée des Lumières.

    C’est un immense progrès humain, qui a permis à l’humanité de sortir de la misère et de la pénurie qu’elle avait toujours connue.

    Certains voudraient retourner en arrière, temps où les Hommes n’avaient de reconnaissance qu’en tant qu’élément d’un groupe, d’un collectif.

    La Renaissance, d’abord, puis les Lumières, nous ont donné la dignité d’être soi-même, un individu en relation avec d’autres individus.

    Le Libéralisme, enfin, n’est pas une idéologie promettant un monde idéal, un paradis sur Terre. Il s’agit seulement de la moins mauvaise manière de vivre ensemble. Ou, au lieu de rapport de force (vol, esclavage, pillage), il y a un rapport d’échange, de commerce, avec des inconnus.

    S’il est facile de partager, de donner dans une petite communauté où tous se connaissent, seul l’échange libre avec des inconnus permet un enrichissement mutuel.

    D’un point de vue utilitariste, nous ne pouvons que constater qu’au plus un pays respecte le Droit libéral (propriété, liberté d’agir et d’échanger, liberté d’opinion ...) au mieux les habitants vivent en bonne santé, avec un bon niveau d’éducation, une espérance de vie plus longue, un meilleur confort.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Retraites

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité