• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jesuisunhommelibre

jesuisunhommelibre

Libéral, par humanisme, car je préfère le contrat et l'échange à l'oppression, la spoliation et la jalousie.
Il me semble que la liberté, la responsabilité, la propriété et la dignité sont liées.
La générosité et la solidarité sont des valeurs humaines et non des services administratifs.
Si l'État est un arbitre il ne peut pas être un intervenant, sauf au profit de certains.
Je ne prétends représenter personne que moi même, avec mes erreurs et mes contradictions.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/08/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 1114 119
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 1er octobre 2015 14:00

    « La démocratie étend la sphère de l’indépendance individuelle, le socialisme la resserre. La démocratie donne toute sa valeur possible à chaque homme, le socialisme fait de chaque homme un agent, un instrument, un chiffre. »

    A de Tocqueville


  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 1er octobre 2015 12:18

    @CN46400

    Devant tant de ferveur idolâtre, je n’ai rien à répondre.

    Ce serait presque comique si tant de personnes ne souffraient dans les pays que vous avez cités.

    « Cuba, Venezuela, Chine, Vietnam etc ont tous fait reculer la pauvreté des plus pauvres ».

    Comment dire de telles choses ?

    La liberté c’est l’esclavage, la richesse c’est la misère, le progrès c’est la ruine ...
    Orwell avait déjà bien expliquait ce qu’était votre novlangue.

    Comment expliquez-vous que de nombreux habitants ont fui ces pays, mais que personne n’a demandé d’y immigrer ?


    Et la Suisse, le Canada, la Suède, Hong Kong, la Nouvelle Zélande, l’Australie sont de parfait exemple de la ruine, de la pénurie totale, des famines, d’un taux de mortalité monstrueux, d’une santé en déshérence, d’une misère pour tout leurs peuples...



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 30 septembre 2015 19:15

    @CN46400

    Comment expliquez-vous que, dès 1922, Von Mises annonçait la faillite du communisme. Don de voyance, ou clarté d’analyse ?

    Quand au chômage que vous dénoncez, ne constatez-vous pas qu’au plus un pays est libre, au moins il y a de chômage, et au moins les pauvres sont pauvres ?

    Citez un seul pays socialiste où les pauvres ont été moins pauvres.

    Il est en revanche facile de citer de nombreux pays où la libéralisation de la vie et de l’économie a permis aux plus pauvres de l’être moins. La population appartenant au décile le plus pauvre d’un pays libre est plus riche que la classe moyenne d’un pays socialiste.

    Il est quelque fois bon de confronter ses idées avec la réalité.

    Je vous conseille de consulter ce site. http://www.heritage.org/index/



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 20 mai 2015 15:48

    La création de monnaie est le fait des états au service des politiques toujours plus avide de pouvoir.

    Il est urgent de redonner le pouvoir aux citoyens, et de stopper la spoliation des richesses par l’impôt.

    Seule la liberté est source de richesse.



  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 mai 2015 18:28

    @berry
    S’il y a équilibre dans les échanges, les échanges ont moins d’intérêts. Lisez le texte de Bastiat mis en lien, vous verrez que la concurrence est extrême dans l’exemple.

    Le déficit commercial est un agrégat qui n’a aucune signification.
    Exemple, encore fourni par l’immense Bastiat :

    J’achète pour 50& de marchandises (& étant n’importe quelle monnaie) .
    J’embarque cette marchandise vers un pays lointain. Je vends cette marchandise 70&.
    Grâce à cela, j’achète pour 70& de marchandises locales, que je rapatrie.
    Je revends enfin cette dernière pour 100&.

    Bilan : Vous constaterez qu’il y a un réel enrichissement pour le pays, puisque maintenant il existe une marchandise qui n’existait pas. Pourtant la balance commerciale montre un déficit de -50&.

    Autre cas de figure. J’ai mais 50& de marchandise initiale. Mon bateau coule.
    Bilan réel : Une perte sèche. En revanche, la balance commerciale montre un gain de 50& !

    Il faut toujours se méfier des agrégats, comme la balance commerciale, ou le PIB qui ne signifient en réalité pas grand chose. C’est en cela que la macro-économie est une fausse science.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Retraites






Palmarès