• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2645 1091
1 mois 1 56 86
5 jours 0 7 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 281 215 66
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jjwaDal marcoB12 1er octobre 2008 18:35

    Merci pour le renseignement.
    Au demeurant je n’achèterais jamais cette nouvelle foutaise, utilisant peu la voiture et n’ayant
    pas été contrôlé depuis plus de 10 ans...
    Je commence à savourer les joyeux automobilistes qui paradent en ville gilet jaune sur le siège
    passager et téléphone portable à la main ou cherchant une cigarette , un CD, vérifiant le ticket de caisse, etc...
    Sûr que ceux là auront des réflexes émoussés pour le triangle sur la chaussée et la voiture, alors
    le pauvre bougre suicidaire déambulant sur la route avec ou sans gilet fluo...
    La capacité du commun à se soumettre aux pires imbécilités est remarquable. On se souviendra dans le domaine, du 3ème feu arrière pour voir que le type devant freine quand on est à 1,5m derrière lui...
    Quand la mise en danger de la vie d’autrui est quotidienne sur nos route et sanctionnée marginalement par la présence effective de képis (on préfère dorénavant les radars) on imagine l’urgence de sanctionner efficacement les malfaisants qui mettraient marginalement leur vie en danger en ne profitant pas de cette chinoiserie.
    Desproges et Coluche, vous nous manquez...



  • jjwaDal marcoB12 1er octobre 2008 11:09

    Les déboires US ne sont pas une chance (per se) pour l’europe. Notre économie est bien trop liée à la leur pour ne pas s’offrir une bonne quinte de toux... Votre analyse me semble exacte dans son ensemble. Nous avons toujours trop tendance à regarder ce qu’ils font (je songe récemment aux agrocarburants par ex) avant de faire de même. Sous nos yeux la preuve flagrante (pas la première) qu’ils peuvent se "vautrer" très sévèrement et que l’uniformité économique (prônée par la totalité du système, entreprises, grandes institutions et organisations internationales style OMC) est la recette de nos actuels cauchemards et d’une future apocalypse économique. Dans un contexte où il est patent que les prix de l’énergie amorcent une tendance à long terme à la hausse et où la compétition économique sera bien plus féroce un des outils pour équilibrer nos comptes est de diminuer durablement nos dépenses. Al Gore a exhorté les USA à le faire (1) et l’europe avec ses différences doit faire de même. Changer nos modes de production d’énergie (avec les renouvelables en priorité alliés aux économies d’énergie et l’efficacité énergétique) et de transports (électriques) est une des voies royales pour faire baisser nos dépenses à long terme assurés que nous sommes que les recettes seront de plus en plus incertaines et dures à engranger. Les 3/4 du monde attend les recettes pour un développement qui ne fasse pas partir le climat en vrille. Qu’attendons-nous ? D’être aussi fauchés que les USA ?... Remettre en cause aussi notre appartenance à l’OMC (en l’état) me semble aussi devoir être à l’ordre du jour car l’existence de cette structure ignore le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et faire des choix d’organisation de société originaux et novateurs. Face à l’OMC l’europe est largement perçue comme une courroie de transmission du pouvoir d’une caste coupée du réel sur la masse des citoyens. Nous avons tout ce qu’il faut pour une renaissance européenne à part une classe politique européenne ayant un grand dessein pour les européens. (1) http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42525



  • jjwaDal marcoB12 29 septembre 2008 22:05

    Joli article et très joli thème.
    Le problème est simple à échelle humaine. On peut choisir le végétarisme, les toilettes sèches, une
    consommation d’énergie minimale, ne prendre la voiture qu’en dernière extrémité en préférant la
    marche, le vélo, les transports en commun, produire un minimum de déchets, autoproduire au maximum, etc...
    Je fais tout cela et plus et je ne sauverais jamais le monde (même si nous étions des milliers ou
    millions).
    C’est facile, indolore, un peu déconcertant au départ, tout sauf infaisable.
    Le problème est bien différent à grande échelle.
    Avec les renouvelables (solaire et éolien par ex) nos réserves énergétiques sont infinies au regard de
    notre consommation prévisible dans tout futur concevable.
    Nous saurons les exploiter et donc aucune décroissance n’est imposée de ce côté (même si le meilleur
    kwh est celui qui n’est pas produit).
    Nous allons progressivement avoir un gros problème de matières premières que ne pourrons pallier
    le tri et recyclage le plus poussé que nous puissions réaliser.
    Clairement les dérivés du pétrole seront remplacés par des dérivés de substances naturelles (style amidon)
    obtenues via l’agriculture et des recherches seront nécessaires pour remplacer certains métaux par des
    matériaux organiques faits sur mesure.
    Nous avons un très gros problème d’empreinte écologique (en terme de surfaces nécessaires à notre style
    de vie) qui va devenir ingérable avec la banalisation du régime carné et les agrocarburants.
    En un siècle nous aurons causé plus de dégâts à la biosphère que la plupart des causes naturelles n’en ont
    fait.
    Nous avons pas mal de problèmes à résoudre et on peut penser que nos descendants auront de quoi s’occuper...



  • jjwaDal marcoB12 29 septembre 2008 10:29

    Le Plan de sauvetage (temporaire) de l’économie US peut marcher comme il a marché selon des mécanismes voisins pour le Japon en 2002 (1). Sauf que comme le signale l’article de la BBC, on a déplacé le problème en essayant de "se refaire" du côté des USA (entre autres) où les profits faciles semblaient assurés... Pas mal de gens savent qu’il y a bien plus d’argent "orphelin" que de choses à acheter (une des raisons de privatiser à grands pas au niveau planétaire...) et que c’est un mécanisme de dysfonctionnement puissant. En cherchant à se lier au "monde réel" il engendre une spéculation sur un secteur aujourd’hui, un autre demain. On a déjà annoncé une future spéculation sur la terre agricole sachant qu’entre la fourniture d’aliments et de carburants, elle va devenir un des biens les plus précieux de l’humanité... Le capitalisme moderne est notoirement un mécanisme de privatisation des sources de profits et de socialisation des pertes, un magnifique outil à broyer le pouvoir des Etats qui voient leurs revenus diminuer, mais les factures réelles (cas de cette crise) comme potentielles (activités industrielles dispensées de couvrir leurs risques, style nucléaire ou ogms) en augmentation constante. Le minimum serait de redonner aux Etats tout le pouvoir économique cédé aux entreprises depuis plusieurs décennies. On ne doit plus pouvoir tolérer que des fortunes se fassent au détriment des peuples qui ramassent des miettes et doivent recoller les morceaux quand ces "flambeurs" appellent "maman"... On a peu de chance de prendre ce chemin car il faudrait a minima réformer profondément l’OMC voire la remplacer par autre chose. (1) http://news.bbc.co.uk/2/hi/business/7623779.stm



  • jjwaDal marcoB12 28 septembre 2008 09:56

    J’ai parlé de trou noir démocratique plus haut d’abord parce que les membres des deux chambres
    ne sont les représentants que de la moitié (voire le tiers) de la population et sont là pour au mieux
    servir les intérêts de leurs électeurs au pire ceux de leur carrière.
     Ensuite je faisais référence au lobbying extrêmement efficace des entreprises auprès du législatif et de
    l’exécutif (elles financent très largement les campagnes électorales).
    Je songe à la façon dont les ogms ont été autorisés par ex contre l’avis des scientifiques de la FDA.
    Ensuite je faisais référence (comme "Forest End") au fait que si on peux tout dire, lire et entendre
    aux USA les grands médias pratiquent une auto-censure notoire pour ne pas gêner les puissants
    (publicité oblige entre autres) et je l’ai remarqué sur de très nombreux sujets sur la presse US en ligne.
    Je faisais aussi référence aux dotations budgétaires qui voient de nombreux postes baisser au niveau fédéral quand le budget militaire va passer à 54% du total (on frôle les 1000 milliards de $ en 2009),
    contre 6,2% à l’éducation et 5,3% à la santé. Il est vrai que le privé supplée les lacunes et traite
    là-bas tout américain de façon démocratique (proportionnellement à ses revenus...).
    Je pensais au taux d’incarcération incomparable avec les taux des grands pays démocratiques.
    Je songeais aux mesures liberticides prises rapidement après les évènements du 11 septembre 2001 (Patriot Act par ex).
    Je pensais aux protections maladie ou pauvreté de la population la plus fragile des USA (comparées aux nôtres).
    Je pensais à la qualité du système éducatif avec un recours au privé et à la publicité dès la petite école...
    Des droits ils en ont en pagaille je vous le concède, comme celui de se faire flinguer à vue en allant acheter un hamburger par un ados ayant abusé du crack, quand les soutiens les plus fervents de la fuite
    en avant économique vont s’en tirer sans dommage notable.
    Est-ce pire chez nous ? Pas mieux peut-être, disons différent.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité