• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2810 1080
1 mois 0 38 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 292 226 66
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 8 août 19:26

    @alinea
    Il n’y a aucun doute dans mon esprit que les « aspirants vaccins » à Adénovirus comme à ARNm présentent des dangers potentiels à échéance de quelques années qui auraient dû être investigués avant l’application à grande échelle.
    On l’a fait de mon point de vue pour deux raisons complémentaires dans un contexte connu qui est que les coronavirus se recombinent très facilement (« mutent ») et donc le temps classique de mise au point d’un vaccin nous aurait donné l’équivalent d’un vaccin contre la grippe de l’hiver 2018 en 2020, donc un produit non opérant. D’où la ruée sur la filière ARNm qui est plus rapide par ex et l’oubli volontaire de toutes les précautions prises d’ordinaire pour une nouvelle maladie de surcroît utilisant une nouvelle technologie. Un parfait potentiel scénario catastrophe.
    En pratique il aurait fallu se précipiter sur des médicaments empêchant le virus de se propager, se répliquer, faisant s’effondrer le taux de charge chez les personnes infectées.
    Sauf que la recherche médicale a été massivement privatisée et mettre au point une nouvelle molécule efficace (seul objectif possible pour engranger de copieux bénéfices) prendrait des années avec le tempo habituel face à une nouvelle molécule inconnue.
    Il était évident que seule la recherche publique (pour ce qu’il en reste) pouvait tester les milliers de molécules archi connues déjà utilisées et génériques pour trouver des candidats médicaments utilisables immédiatement (style HCQ ou Ivermectine). Il se trouve que les conseillers des décideurs de stratégie sont à la solde des laboratoires privés. Est donc arrivé ce qui devait arriver.
    Je ne suis pas méchant pour un sou, mais je ne verserai pas une larme si pour une fois nous manquons de chance. A force de faire les cons il y a un moment où il va falloir passer à la caisse. On a eu beaucoup de chance déjà avec les OGMs en plein champ, énormément de chance. Elle ne dure jamais bien longtemps.



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 19:16

    @alinea
    Attention. Tu oublies (comme « le simplet », mais lui c’est volontaire je pense) qu’il ne faut jamais inverser la charge de la preuve. Elle est entièrement imputable aux industriels qui doivent impérativement prouver que leurs produits sont sans dangers notables, à court, moyen et long terme.
    Or c’est discutable à court terme, mais cela relève de la croyance au delà, vu l’absence de recul.
    Certains semblent penser qu’une centaine de chênes âgés d’un an peuvent renseigner sur l’apparence d’un chêne centenaire. Il n’en est rien.
    En restant factuel, on sait que tous les industriels du vaccin ont exigé l’irresponsabilité pénale (l’ont obtenue) pour éviter de dédommager toutes les victimes. En déduire qu’ils sont confiants dans la sûreté de leurs candidats vaccins serait une hypothèse hardie . Mais cela ne nous dit rien sur un avenir qu’ils ignorent autant que nous.
    Ce n’est jamais donc aux victimes potentielles de prouver qu’elles vont le devenir...
    J’ai vu ta vidéo : le témoignage du Dr Sherry Tenpenny n’est pas une source crédible. C’est une militante anti-vaccins (tous les vaccins) pure et dure qui picore ce qui sert son agenda pour épauler ses thèses anti-vaccinales.
    Le témoignage du Dr Malone (un chercheur parmi les « pères » des vaccins ARNm) est bien plus préoccupant et instructif sur les multiples dysfonctionnements ayant aboutis à ces candidats vaccins utilisés massivement. Il est sur « France Soir » par ex mais ici est plus concis. Il par le de la toxicité de « Spike », des études (très imparfaites) de biodistribution (on sait que l’injection va se concentrer dans la moelle osseuse et les ovaires (rien de ça n’était prévu)mais aussi semble-t’il les ganglions lymphatiques et de ce qu’il a conseillé aux autorités en matière de pharmacovigilance. Mais comme il le dit , 6 mois, 3 ans, 9 ans avant de voir un signal sortir du bruit, qui peut dire ?... Pas lui en tout cas mais il a des doutes.
    Pourquoi pas nous ?...



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 18:22

    En débattre ? Sûrement pas avec nos dirigeants qui ne consultent au mieux qu’une poignée de personnes qui ont soit des conflits d’intérêts soit une croyance personnelle (disons qu’ils sont partisans d’une hypothèse scientifique plutôt qu’une autre, or la vérité en science ne se décide pas à main levée dans un « conseil scientifique ou de défense »...).
    Entre nous ? Mais nous le faisons et chacun d’éviscérer ici les foutaises qui peuvent être propagées de préférence en documentant l’origine de notre propre opinion sur tel point et tel autre. On navigue tous entre nos croyances, nos lectures, notre sincérité justifée ou non, notre hypocrisie involontaire ou non parfois. A force de nous lire les uns les autres on connaît nos biais respectifs je pense.
    Qu’on puisse améliorer ça je n’en doute pas, mais ça dépend de chacun de nous. Monica Lewinsky a fait un « TED Talk » (The price of shame) sur le sujet de la responsabilité morale de chacun dans les propos tenus en ligne. On pourrait tous s’en inspirer déjà.



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 09:07

    @alinea
    Non, je suis globalement sur la défensive en ce moment car je vois se profiler le moment où il va falloir choisir entre se coucher ou quitter mon travail et mon choix est déjà fait. Pour moi imposer à une personne sa participation à une expérimentation médicale relève du viol et la seule idée de devoir vivre dans un tel monde toléré sans broncher par une majorité des gens est pénible pour ne pas dire insupportable.
    On a basculé et on accepte bien trop vite cette novlangue ou les laisser passer administratifs deviennent des « pass sanitaires » et les produits expérimentaux deviennent des vaccins où le mensonge par omission est un réflexe et le consensus de la bêtise et du renoncement à tout esprit critique devient la règle.
    On est à deux doigts d’entendre que la seule information fiable ne peut venir que du gouvernement et des porte paroles adoubés (grands médias) et de voir toute autre combattue farouchement ou censurée.
    Bah non on en est déjà là si on regarde bien. Je vais aussi sortir probablement sous une pluie battante. Il manquait plus qu’un été automnal pour parachever le tout.



  • jjwaDal jjwaDal 6 août 20:49

    @Moi ex-adhérent
    Vous pouvez seulement comprendre que quelqu’un ne veuille pas servir de cobaye dans une expérience à l’issue incertaine ? Je vais personnellement faire mon rappel de tétanos dans quelques semaines et aurait probablement accepté le vaccin de « Valneva » (virus atténué traditionnel) si la France et l’Europe avaient daignés leur donner un coup de main et être pro-actifs autant qu’ils l’ont été pour des vaccins inédits. Les « antivax » purs et durs ne sont pas légions et si on mettait sur le marché des vaccins a priori bien moins préoccupants (à protéine recombinante ou virus atténué) le taux de couverture vaccinale évoluerait favorablement.
    L’avenir pourrait confirmer que la vaccination était une fausse piste, en témoigne les 74% de « vaccinés » (doublement) dans le foyer du Massachussett, démontrant que ces pseudos vaccins protègent marginalement contre la contamination et la contagiosité des cobayes en herbe...
    Avec les frontières hermétiquement closes même un taux de couverture vaccinale de 100% n’interdirait pas la poursuite de l’épidémie alors avec les frontières grandes ouvertes... Vous pensez que les clandestins vont présenter leur laisser passer sanitaire en arrivant chez nous ? Dans vos rêves.
    Des médicaments (en cours de tests) faisant plonger le taux de charge viral et visant tous les variants à la fois semblent une meilleure piste.
    L’avenir dira.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. « Ne pas entrer : Raptors en liberté... »
  2. Le jour où la Terre s’arrêta...

Publicité



Palmarès

Publicité