• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

John Wo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 23/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 26 111
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • John Wo 20 novembre 2017 20:10

    @hervepasgrave
    Je me demande si vous avez lu mon article. S’il y a des personnes que je cherche à faire culpabiliser, ce n’est pas la population mais les économistes qui ne cherchent pas à comprendre le monde physique et peut-être un peu les décideurs pour leur faire autant confiance.

    « Pour info nous vivons dans une bulle quasiment hermétique et nous avons de la chance d’avoir une planète qui se recycle » Il faudrait relire l’article mais quasiment toute l’énergie qui existe sur Terre provient du soleil... 



  • John Wo 20 novembre 2017 19:59

    @francois
    Je ne dirais pas que l’économie s’est discrédité mais que les économistes se sont discrédités. Pour moi on peut ranger les économistes dans deux catégories : 

    - Les analyseurs du système actuel. Leur objectif est de comprendre le système, d’expliquer le comportement passé et tenter de prédire le comportement du système du futur. C’est l’espèce la plus répandu. C’est aussi la partie la plus rentable du métier. Tenter de prédire le comportement de la bourse, on voit bien qu’il y a de l’argent à se faire. A mon avis on ne devrait pas les nommer économistes mais analystes mais les média font leur oeuvre de simplification du langage.
    - Un économiste c’est une personne qui propose un autre système que le système actuel. Il pourrait y avoir des systèmes totalement différents que le système actuel mais je ne comprends pas pourquoi il y a si peu d’intérêt pour un nouveau système alors qu’une bonne partie de la population se rend bien compte qu’il y a un problème dans le système.
    En fait je sais peut-être d’où vient le problème. Il y a très peu d’argent à se faire à proposer un autre système. Les économistes ont beau en savoir un peu plus que la population sur l’argent, c’est pourtant une des castes les plus soumises au pouvoir de l’argent !


  • John Wo 20 novembre 2017 14:33

    @Citoyen de base Pour compléter, il est possible que l’intensité énergétique puisse s’améliorer un peu dans l’avenir. Il faut même l’espérer. Mais elle ne pourra pas dépasser une certaine limite. Considérer une intensité énergétique du niveau de Hong Kong permettrait de retarder de quelques décennies les résultats mais ne change pas fondamentalement la conclusion de l’article. Spartacus peut néanmoins avoir raison dans le cadre d’un type d’avenir. Si la civilisation devient totalement virtuelle et que la majorité de nos activités et échanges se passent dans un monde virtuelle. C’est à dire notre cerveau branché à une machine. Là il n’y aura plus de limite physique. J’avoue être assez optimiste et j’espère que cela n’arrivera pas. J’aime bien la nature et respirer l’air frais.



  • John Wo 20 novembre 2017 14:18

    @francois Pour être precis, l’économie n’est pas uniquement la science des échanges. C’est la science qui étudie les activités humaines suivantes : la production, la distribution, l’échange et la consommation de bien et services. La monnaie est bien le moyen pour mesurer la valeur de ses biens et services et pour réaliser les échanges. Je m’excuse d’avoir simplifié excessivement.



  • John Wo 15 novembre 2017 07:01

    @maQiavel et gogoRat


    Je suis d’accord que si on avait « des institutions médiatiques qui élèveraient les capacités de décision des citoyens », les gens auraient la capacité de s’élever plus facilement, les débats seraient plus intéressant. Néanmoins dans beaucoup de domaines pointus, c’est plutôt en lisant des livres que l’on apprend. Pour moi, la radio ou la télévision, cela devrait être un support pour savoir où en est le débat. Mais pour comprendre les enjeux d’un débat, cela ne peut se faire qu’au moyen de la culture et de l’expérience des gens. Ce n’est pas le rôle des médias d’éduquer mais juste d’informer. 

    En ce qui concerne le « volontariat », c’est illusoire actuellement de penser que les gens qui ne s’estiment pas digne ne souhaiteront pas donner leur avis. Comment on détermine que l’avis d’une personne est digne ? Pour moi la sélection se fait par la connaissance technique du domaine d’où la technocratie. Mais je n’ai jamais dit qu’il faut être une expert reconnu pour que son avis compte. Comment savoir si les gens ont la connaissance technique : à travers l’éducation sanctionnée par un diplôme ou l’expérience professionnel dans le domaine. Par exemple, pour les lois qui concernent l’énergie, pour que son avis compte, il faut au minimum travailler dans le domaine ou avoir un diplôme dans le domaine.

    Je suis d’accord que cela suppose une éducation accessible à tous et apolitique. Je suis aussi d’accord que l’éducation doit amener les gens à savoir créer. Mais pour créer une maison par exemple, il faut avoir des connaissances techniques sur la résistance des matériaux. Même pour créer une musique, il faut aussi avoir une connaissance technique de la mélodie (acquise au conservatoire ou par expérience). Sans connaissance technique, c’est possible d’avoir des idées mais pas de créer.

    Pour moi technocratie, cela ne signifie pas oligogratie ni expertocratie. Dans une technocratie, tous les employés d’un secteur peuvent donner leur avis sur ce secteur et non juste les dirigeants ou les experts. Par ailleurs les lois ne concernent rarement un unique secteur, par exemple les lois de programmations énergétiques ont aussi un impact sur l’environnement et sur l’économie. Ces trois secteurs devraient donc être consultés. 

    La technocratie serait à mon avis bien plus démocratique que le système représentatif actuel mais elle ne serait effectivement pas au niveau d’une démocratie directe totale.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité