• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

José Peres Baptista

José Peres Baptista


Tableau de bord

  • Premier article le 30/05/2005
  • Modérateur depuis le 02/11/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 101 286
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • José Peres Baptista José Peres Baptista 19 mars 2006 15:59

    Fred,

    Je ne suis pas socialiste...



  • José Peres Baptista José Peres Baptista 18 mars 2006 21:04

    C’était le commentaire précédent sur votre optimisme qui était adressé à celui-ci.



  • José Peres Baptista José Peres Baptista 18 mars 2006 21:02

    Réaliste,

    C’est sûr qu’avec un tel optimisme on va probablement s’en sortir mieux... Je ne crois sincèrement pas que vous soyez réellement ouvert au débat ou aux propositions. Je me demande même pourquoi vous avez commenté mon article, si ce n’est pour exprimer votre « haine » (ne le prenez pas à la lettre), des corporatismes et des communistes...



  • José Peres Baptista José Peres Baptista 18 mars 2006 19:19

    Et quel était le programme de Jacques Chirac, élu par défaut en 2002 ? quel était son programme en 1995, réduire la fracture sociale ? Quels sont les résultats positifs de son programme ? La seule chose qui puisse être mise à son crédit, c’est de ne pas nous avoir embarqués dans le bourbier irakien et tous les Français l’en remercient. Pour le reste, quasiement toute sa politique est un fiasco...



  • José Peres Baptista José Peres Baptista 18 mars 2006 16:17

    Réaliste,

    Pourquoi vous permettez-vous de me juger ainsi et prétendre savoir ce que je pense ? Les chefs d’entreprise seraient donc pour moi des salauds, ma compagne qui l’est elle-même appréciera probablement d’apprendre par votre plume ce que je pense d’elle...

    Mon père a aussi travaillé toute sa vie bien plus de 48 heures payées 40, y compris avant d’immigrer en France sous la dictature de Salazar au Portugal. J’ai moi-même travaillé pendant des années plus de 50 heures par semaine et j’étais payé au mois. Je ne l’ai jamais regretté et la reconnaissance de ce travail m’était accordée. Encore récemment, lors des derniers CDD que j’ai eus, je débordais très largement des horaires mais on m’expliquait qu’il ne fallait surtout pas que je fasse de tels débordements, que cela s’avérait plus gênant pour le service qu’autre chose (structure plus grande) et pourtant je n’ai jamais exigé aucune compensation parce que je le faisais avec un seul objectif, le service de mes clients.

    Croyez-vous sincèrement que vous êtes le seul à vouloir travailler ? Je n’ai rien contre le capitalisme ni contre tout système en général. Je constate leurs dérives et j’essaie, à ma modeste manière, de trouver et de proposer des solutions pour en aplanir les conséquences. J’ai employé le terme « ultra-capitalisme » parce qu’il faut bien employer un tel terme. Lorsque les profits des entreprises sont essentiellement utilisés à rémunérer des actionnaires et non la recherche ou le développement ou les salaires on dépasse la limite de la bonne gestion du capitalisme. Je ne suis pas le seul à le penser, des personnalités comme Jean Peyrelevade l’affirment aussi et on ne peut décemment pas le taxer de primo-gauchisme.

    Je regrette que des talents et compétences comme les vôtres, plutôt que de fournir des efforts supplémentaires dont nous aurions besoin quittent le pays mais c’est comme cela, d’autres y entrent. Comme je vous l’ai déjà écrit, je vous souhaite de tout coeur de réussir ce que vous allez entreprendre.

    Je vous fais remarquer cependant que c’est votre premier commentaire qui présentait des attaques quasiment sectaires. Bien que je n’ai aucune accointance particulière avec eux, ce ne sont pas les communistes qui ont excessivement mal géré le pays et qui l’ont enfoncé dans une dette vertigineuse. Si vous faisiez l’effort de mettre à jour vos informations vous verriez que la dette s’est creusée, ces dernières années, essentiellement sous les régimes de droite. Le budget de l’Elysée a fait un bond de plus de 400% (fourchette basse) sous Jacques Chirac, est-il communiste ?

    La France n’est plus en mesure d’assurer son rôle social parce qu’elle a été mal gérée et non parce qu’elle n’en avait pas les moyens. Si vous aviez lu le rapport Pébereau, qui n’a pas été écrit par des communistes mais par des capitalistes, vous comprendriez ce que je viens d’écrire. Aucun système n’est bon ni mauvais, ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients et ils sont tous viables dès lors que les états en traitent correctement les carences. La France ne l’a pas fait par mauvaise gestion et incurie politique. Ce sont ses citoyens qui paient le prix de ces incompétences. J’y range évidemment tous les chefs d’entreprise mais même sur ce sujet vous ne semblez pas avoir cerné correctement (volontairement ?) le sujet du CPE, ce dernier ne s’adressait pas aux petites structures.

    Contrairement à ce que vous croyez je ne suis pas un utopiste. Je connais très bien les malaises de notre société et j’aimerais que tous ceux qui ont une parcelle de pouvoir se mettent à l’oeuvre pour les soigner. Ce n’est pas de l’utopie, c’est une nécessité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès