• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Julien Esquié

Julien Esquié

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 116 0
1 mois 0 24 0
5 jours 0 10 0

Derniers commentaires



  • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 13:09

    @Christian Labrune

    "Il faudrait avant toute chose interdire en France, comme c’est déjà fait dans d’autres pays, la propagande des Frères musulmans"

    Il faudrait, il faudrait, il faudrait. Mais sur quelle base juridique ? Toute interdiction serait immédiatement cassée par les tribunaux.
    Les Frères musulmans ne sont interdits nulle part en Occident, pas même aux Etats-Unis.
    On peut le déplorer, estimer que c’est une des limites de l’état de droit.
    Mais c’est ainsi et cela ne changera pas, sauf si les Frères musulmans contreviennent à la loi. Tout indique qu’ils sauront s’en abstenir.



  • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 09:07

    « Philippe Meirieu n’est pas un »grand pédagogue« , mais un théoricien de la pédagogie. »

    Il n’est ni l’un, ni l’autre.
    P. Meirieu est quelqu’un qui a su mener sa barque.
    P. Meirieu était maître auxiliaire et enseignait le français (j’imagine qu’il était, quand même, titulaire d’une licence, à vrai dire je n’en suis pas sûr) en collège.
    Il n’a ni le CAPES, ni l’agrégation... pardon : il est titulaire de l’agrégation, obtenue « sur liste d’aptitude ».
    Pourtant, il aura fini avec le statut de Professeur des Universités, avant de se lancer en politique.

    C’est un parcours à l’américaine.



  • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 08:57

    @jaja

    C’est bien connu : la revendication nationaliste (sur des bases peu ou prou ethniques, quand on creuse un peu) est une des caractéristiques de la pensée libertaire.
    M. Houellebecq a écrit, dans une formule lapidaire, ce qu’il convient de penser de tout cela. Je cite de mémoire : Jacques Prévert est un libertaire, c’est-à-dire que c’est un con.
    Mais le virage nationaliste des libertaires est moins amusant que l’anarchisme d’un JAJA : quelqu’un qui, somme toute, est membre d’un parti trotskyste, c’est-à-dire d’une structure on ne peut plus autoritaire.



  • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 08:53

    @jaja

    La Palestine ne peut pas être « occupée » : elle n’est pas un état.
    CQFD.



  • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 08:51

    @Blé

    Je lis, sur Wikipedia, que J.L. Mélenchon a été membre du PS de 1976 à 2008. C’est-à-dire pendant 32 ans. Sa vie militante a commencé en 1972 : il en aura donc passé à peu près 70% au PS.
    Il a été conseiller général, sénateur et ministre socialiste.
    Il a, en outre, voté POUR le Traité de Maastricht (un détail que, sans doute, il aimerait oublier).
    Mais : « très tôt », dites-vous.

    Le « tournant de la rigueur », qu’on peut considérer comme l’acceptation, par les cadres du PS, de l’économie de marché (pour aller vite, j’emploie vos termes), date des années 1982-83. Il aura fallu, à J.L. Mélenchon, un quart de siècle pour comprendre ce qui s’était produit. Comme il avait passé quelques années à l’OCI lambertiste, où on lui avait probablement donné des cours d’économie marxiste, il ne pouvait pas ignorer la nature du processus.
    La « carrière », c’est donc bien ce à quoi il songeait, pour lui-même. C’est aussi ce à quoi il songe encore aujourd’hui quand, désireux de se présenter à la mairie de Marseille, il se met, soudain, à parler avec l’accent de J.C. Gaudin.

    Pendant la présidentielle, il avait ciblé une autre sorte d’électorat. D’où le fameux élément de langage : Moi (au contraire d.E. Macron), je n’ai pas quitté le PS pour entrer à la banque Rothschild.
    On trouve sans problème une ou deux vidéos sur YouTube : méditions la manière dont notre ex-socialiste prononce le mot Rothschild.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès