• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kalon

kalon

Utopiste, Unique et désirant rester propriétaire de cette unicité ! ( Max Stierner)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 492 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • kalon kalon 4 mars 2010 22:59

    Dans sa conception originale, l’homme n’a jamais éxisté, il n’a été qu’un moment !,
    le support d’un prototype que plus personne n’a envie de gérer.
    Il nous reste nos cathédrales !



  • kalon kalon 4 mars 2010 22:49

    J’aimerai qu’il me soit démontré que faire pleurer un enfant ait un rapport quelconque avec ces bosons !



  • kalon kalon 4 mars 2010 22:46

    OK, mais c’était vrai ?
    Il est manifeste que ce ne serait pas faux !
    C’est cela, l’ambiguiété de notre façon de penser !
    Notre cerveau n’est pas encore « fini »



  • kalon kalon 1er mars 2010 20:44

    L’anarchie ne prone pas l’égalité entre les hommes mais le respect des libertés individuelles dans les limites ou l’usage de ces libertés n’entravent pas les liberté individuelles de l’autre.
    Ce systéme de pensée n’est possible que si il est enseigné dans la prime enfance car cela doit devenir un reflexe de conditionner toute action individuelle à la réféxion de savoir si cet action n’est nuisible à personne.
    Ainsi transformer notre systéme en systéme anarchiste demanderait, pour le moins, trois générations, ce qui, du fait de l’entropie généralisée du systéme actuel, est plus qu’utopique.
    C’est dommage !



  • kalon kalon 1er mars 2010 20:33

    Une trés bonne lecture, quoiqu’assez ardue du livre de MAX STIERNER «  L’unique et sa propriété » permet de mieux comprendre les fondements de cette philosophie.
    Son raisonnement étant de dire que si tout homme est unique, il est, également, propriétaire de cette unicité et, partant, il en est responsable vis à vis des tiers.
    Cela rejoint, un peu, la définition que donne le code « Napoléon » sur la propriété terrienne, base du droit rural, qui dit que si un homme est propriétaire d’un bien, il est responsable des dégats que ce bien peut occasionner vis à vis de ses semblables.
    Certaines sociétés humaines vivent sur ce mode, souvent des sociétés insulaires coupées des grands courants mondiaux ;
    Mais il est exact que ramener ce mode de vie a un grand nombre d’individu peut paraître utopique.
    Il est, pourtant, à la base de la vie familliale ou, en principe, la liberté de chacun s’arréte la ou la liberté de l’autre commence ! 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité