• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kirinyaga

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 88 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • kirinyaga 26 janvier 2007 15:51

    Non seulement je n’ai absolument aucune idée du temps que ça va prendre, mais personne ne le sait. Aussi, je ne comprends pas très bien pourquoi l’auteur semble casser du sucre sur le dos d’ITER. D’ailleurs les machines z-pinch (le phénomène exploité par la z-machine) sont actuellement à peu près aussi nombreuses que l’étaient les tokamaks. Bref, des équipes de physiciens s’intéressent au problème, et on attend tout simplement qu’ils défrichent le terrain pour savoir sur quoi devront porter les prochaines expériences et ce que devront pouvoir faire les prochains prototypes.

    Quant à la présence des militaires dans l’histoire, je ne vois pas très bien non plus où est le problème ?!? L’armée est un financier connu de nombreux projets de recherche, et tant mieux. Il n’existe pas d’ailleurs de séparation réelle entre la technologie militaire et la technologie civile, chacune bénéficiant de l’autre.

    Enfin, je trouve l’auteur d’un optimiste désarmant. On pense qu’il faudra pousser les machines z-pinch jusqu’à 100 TERAWATTs au moins pour obtenir des résultats intéressants (c’est le sens de la nouvelle version de la z-machine), soit la production de 66000 centrales nucléaires (mais pendant quelques fractions de seconde). Pour en tirer de l’énergie, il faudra donc être capable de recueillir et de convertir en électricité cette puissance énorme, et rien que ça c’est un problème qui peut occuper les physiciens et les ingénieurs pendant de nombreuses années, or ce n’est que la moindre des expectations du z-pinch.



  • kirinyaga 26 janvier 2007 15:16

    « aucun rapport ne contredisait le fait que le CO2 soit à l’origine du réchauffement climatique »

    Ca m’étonnerait beaucoup. Je pense que c’est plutôt « aucun rapport ne contredit le fait que l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère ne contribue au réchauffement climatique », évidemment les média ne s’arrêtent pas à la rigueur.

    Un détail, sans doute, mais restons rigoureux, c’est justement la force de l’expertise scientifique. La question est donc d’évaluer quelle proportion de l’évolution du climat est dû au CO2, et de quelle proportion de l’augmentation de ce taux de CO2 l’homme est-il responsable. Et là, l’auteur a raison, personne n’arrive à affirmer quoi que ce soit, ce qui n’empêche pas de prendre sérieusement des précautions, si possible largement évaluées.

    L’auteur affirme simplement que la terre pourrait bien « avoir décidé » de se réchauffer toute seule et que l’activité humaine ne serait qu’une aggravation comparativement légère d’un phénomène naturel. Il ne dit rien de son opinion sur la gravité de l’impact d’une augmentation, même très légère, dudit phénomène, qui justifie, à mon avis, les mesures de précaution prises contre l’émission de CO2.

    Ceci dit, je suis d’accord avec l’auteur. Il est assez irritant d’entendre tant de monde raconter régulièrement n’importe quoi. Et même des scientifiques, décidant que la caricature de leurs résultats suscitant une réaction plus vive, la fin justifie les moyens. On pourrait d’ailleurs reprocher un peu la même chose à l’auteur, qui a passé beaucoup de choses sous silence, ses calculs ne s’intéressant qu’à la circulation thermique.



  • kirinyaga 26 janvier 2007 14:24

    La Z-machine, on en parle régulièrement, et le record de température confirmé a fait l’objet de plusieurs articles un peu partout (je me rappelle par exemple l’avoir vu sur slashdot).

    La raison pour laquelle on en est resté là est simple : personne n’est capable d’expliquer ce qui se passe. Non seulement la Z-machine est un équipement de recherche absolument impossible à transformer en outil industriel (et encore moins à placer dans une tête de missile) avant de très nombreuse années (ITER sera devenu une pièce de musée d’ici là), mais en plus aucun physicien n’est capable de prédire correctement ce qui se passe et pourquoi ces réactions ont lieu.

    Avec un peu de chance, la Z-machine pourrait être une piste vers une nouvelle théorie physique ou une précision de la mécanique quantique, qui sait.

    En tous cas, je ne comprend pas du tout le sujet de l’indignation exposée dans cette article. Quel est le problème exactement ? La Z-machine n’est en concurrence ni avec la simulation thermonucléaire par laser, ni avec les réacteur de fusion, à confinement magnétique ou inertiel.

    Rappelons qu’ITER est la dernière ligne droite en laboratoire (à plusieurs décades encore de la production industrielle) d’une technologie (le Tokamak) entrée dans les labos il y a 50 ans. On vient juste d’observer la chose dans la Z-machine, on a le temps ...



  • kirinyaga 25 janvier 2007 12:49

    en effet, tous les autres fournisseur d’addresses mail scannent également tous vos mails avec des robots (ne serait-ce que pour virer les spams de votre boîte aux lettres). Google, lui a été très clair depuis le début, et a toujours communiquer sur la façon dont il rentabilisait son offre gmail : en scannant les mails pour afficher des pubs pertinentes.

    Tous nos mails sont scannés deux fois au minimum : par votre FAI lorsque on en envoie un, et par le FAI/fournisseur mail du destinataire lorsqu’il arrive dans sa boîte aux lettres. Ensuite, il existe des centres de surveillance gouvernementaux qui scannent tous les mails circulant sur le net (le centre US, Echelon, est le plus connu, mais la france en a un identique en partenariat avec d’autres pays européens).



  • kirinyaga 24 janvier 2007 12:47

    Hélas, le seul moyen de vendre aujourd’hui, c’est de convaincre les consommateurs de renouveler leur équipement. Au passage, tout le monde se met d’accord et on augmente les prix d’un facteur délirant.

    Lorsqu’ils essayaient encore de fourguer des télés LCD de faibles dimensions, on pouvait rigoler un bon coup en comparant les prix du marché bien policé de la hifi/vidéo et du marché de l’informatique à la concurrence acharnée. Certaines parties de ce marché échappent hélas aux bienfaits de la concurrence : les cartes graphiques (2 constructeurs), les OS (enfin, le singulier serait plus pertinent ici ...), les processeurs même (2 constructeurs aussi, mais l’un des deux étant à la limite de la rentabilité, la concurrence est nettement plus vive). L’élan s’est heureusement essouflé avec les cartes sons : ils ont bien essayé de nous refourguer du 6.1 puis du 7.1, et mème du 13.1 (si,si), mais ça marche moyen. Pour une raison qui m’échappe, les fabricants de souris réussissent malgré tout à sortir des « innovations » permettant de justifier des prix à 3 chiffres ...

    J’attends le constructeur automobile qui osera enfin mettre un port USB sur son ordinateur de bord, et qui fournira avec ses voitures un cd contenant un logiciel de diagnostic destiné à tout-un-chacun. J’espère aussi que Hulot réussira à imposer au prochain gouvernement l’interdiction des pièces de rechange vendues en blocs fonctionnels énormes et dont le total des prix est supérieur au prix de vente de la voiture neuve.

    Pour l’informatique, je crois que l’avenir est sombre hélas. Un PC vieux de 10 ans est parfaitement suffisant pour surfer tranquillement sur internet, pour visionner un film ou pour faire de la bureautique, mais la frénésie des versions incompatibles à dessein avec le matériel antérieur n’est pas près de s’éteindre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité