• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent Herblay

Laurent Herblay

Passionné de politique depuis tout jeune, gaulliste avant tout, appréciant Philippe Séguin et Jean Pierre Chevènement. J'ai milité au sein de Debout la République. Je tiens un blog politique quasi journalier depuis janvier 2007.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/02/2009
  • Modérateur depuis le 17/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1546 70 47359
1 mois 9 0 272
5 jours 2 0 35
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 14:36

    @ Alpo47


    Complètement d’accord.

    @ Platon613

    Cette annonce est du pipeau intégral. Il s’agira juste d’une sous-réunion du Conseil Européen qui a déjà lieu tous les six mois, déjà sous la présidence de Von Rompuy. Cette annonce (du moment qu’il n’y a pas de modification institutionnelle supplémentaire) est du flan intégral.

    @ Ariane Walter

    Nous jugerons sur pièce quand le texte sera disponible mais a priori, il va juste s’agir d’une réunion informelle de plus. S’il y a de nouvelles contraintes supplémentaires, je serai le premier à faire campagne contre (vous pouvez voir sur mon blog). Pour l’instant, je crois qu’il s’agit uniquement d’un effet d’annonce coutumier de Nicolas Sarkozy et qu’il n’y aura probablement rien de concret.

    Sur la taxe Tobin, je suis d’accord. Un taux de 0.01% serait ridicule. Je suis partisan d’un taux de 0.1 à 1%. Les conditions d’application seront clés. Il faudrait un contrôle des mouvements de capitaux. Je pense que tout cela va manquer. Mais pourquoi critiquer un pas dans la bonne direction, aussi malhabile soit-il ? Les Etats européens vont sans doute y venir devant les déficits et la dette. Ce ne sera pas pour les bonnes raisons, mais au moins, la TTF sera en place et il suffira ensuite de l’améliorer.

    @ Catherine

    Pour l’instant, il n’y a rien de concret et il y a des chances que cela reste ainsi (heureusement).

    @ Bernard

    Je vous suggère de l’appeler « camisole budgétaire » ou toute autre suggestion qui révélerait davantage sa nature. N’utilisons pas les mots habiles choisis par l’ennemi...

    @ Sparte

    J’ai toujours milité pour une TTF, donc je ne vais pas critiquer une telle annonce du fait que je m’oppose à Sarkozy tout de même... Sur le reste, je suis d’accord avec beaucoup de vos propositions.

    @ Antoine Diederick

    Rosa est partisan d’une baisse de l’euro et d’une transformation de l’euro en monnaie commune avec un retour aux monnaies nationales.


    @ Bretagne

    Complètement d’accord sur les deux points : la charte de la Havane avait beaucoup de bon sens mais malheureusement, les USA ont imposé le GATT... Idem sur les dettes publiques : demain je publie le deuxième volet de mon analyse du livre d’AJ Holbecq sur le sujet.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 16 août 2011 21:31

    @ Croa


    C’est juste. Il faudra faire le bilan et il sera très dur pour ces eurocrates dogmatiques mais c’est peut-être ce qui nous permettra de les éliminer...

    @ Piotrek

    Très juste, ce sont les créanciers qui sont sauvés, comme je l’explique dans le papier. Mais en même temps, les technocrates européens soutiennent tous les solutions les plus favorables aux créanciers (opposition à la restructuration que les Allemands demandaient et ont partiellement obtenus. L’Europe a une part de responsabilité importante dans la situation actuelle.

    @ Winston

    La Grèce a une part de responsabilité importante bien sûr, mais elle n’est pas la seule. Les banques lui ont également prêté à des taux beaucoup trop faibles, ce qui l’a poussé également à s’endetter plus que de raison. Goldman Sachs l’a aidé à maquiller ses comptes. Enfin, l’euro cher n’est absolument pas adapté à une économie comme la Grèce qui a besoin de vivre avec une monnaie moins chère et dont la valeur devrait pouvoir être réajustée à la baisse.

    @ Augustule

    Ce genre de procès d’intention ridicule (vous pouvez lire sur mon blog) va encore contribuer à me donner une mauvaise image des soutiens de FA. Y-a-t-il un point dans mon article avec lequel vous n’êtes pas d’accord ?

    @ Nevermore

    Complètement d’accord. A ce titre, le livre de Stiglitz « La grande désillusion » est très éclairant.

    @ Sparte

    NDA n’a malheureusement pas le temps de répondre lui-même aux commentaires sur son blog ou ici. Moi, j’essaie de le faire, quand j’ai le temps. Mais je ne peux pas toujours car j’assure déjà le service sur mon blog et ici, parfois, les débats vont trop vite et si au bout d’une journée, il y a 50 commentaires, il faut beaucoup de temps pour répondre, ce dont je ne dispose pas toujours...

    @ Kerjean

    En effet, il y a de plus en plus de libéraux humanistes et pragmatiques qui remettent en cause ce système inique (j’ai chroniqué cet été plusieurs livres d’auteurs libéraux : Rosa, Lafay, Cotta). 

    @ Antoine Diederick

    Le gouvernement économique, c’est du flan : ils vont se rencontrer deux fois par an seulement, le président sera Von Rompuy. En clair, ce sera une sous-réunion des Conseils Européens, rien de plus...

    Sur la Taxe sur les Transactions Financières, pour le coup, c’est une bonne chose à mon sens : cela peut réduire la spéculation et faire davantage contribuer la finance à la collectivité mais le diable sera dans les détails. Mais, c’est un point positif.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 23 juillet 2011 13:19

    @ Papi

    Je crois qu’à un moment, le peuple grec en aura assez de l’austérité et il y a des chances qu’il finisse par renvoyer le gouvernement actuel (à moins que Papandréou finisse par se rendre compte de l’absurdité de ce qu’il fait).

    Le Portugal serait gérable avec le fonds européen mais a priori, les besoins de trésorerie sont couverts jusqu’en 2013. Le risque, c’est l’Espagne et surtout l’Italie car les sommes en jeu n’ont rien à voir et l’Allemagne refusera de prêter autant…

    @ BA

    Complètement d’accord 

    @ Lloreen

    C’est juste. Je devrais dire « cette Europe ». Et clairement, elle ne sert que les intérêts de la finance (comme je le dis dans le papier).

    L’abstention ne me semble pas une bonne option car cela n’affaiblit en aucun cas les gouvernements en place.

    @ Wesson

    Complètement d’accord. Aujourd’hui, les Etats sont au service des banques. On mobilise des centaines de milliards mais on demande parallèlement des efforts considérables aux peuples. Le système ne tourne pas rond.

    Mais ce système va finir par imploser car à un moment, un Etat plus important que l’Islande finira par faire défaut et là, le système financier s’effondrera, laissant alors la possibilité aux politiques de reconstruire sur les décombres de l’ancien ordre, un peu à la manière de Roosevelt dans les années 30.

    La prochaine grande crise qui nous donnera cette opportunité pourrait bien n’avoir lieu que dans quelques années.

    @ Ykpaiha

    Merci pour le lien. Voici un très bon papier d’un collègue blogueur sur l’Argentine qui montre que nous avons beaucoup de choses à apprendre de leur expérience :

    http://lebondosage.over-blog.fr/article-la-fin-de-la-mondialisation-commence-par-l-argentine-69039223.html




  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 22 juillet 2011 20:27

    @ Odal Gold

    Complètement d’accord : ce sont les Islandais qui ont raison !

    Je partage également vos points sur la loi de 1973 ainsi que sur les banksters.

     

    @ ZenZoe

    Je remercie Merkel d’avoir imposé la contribution aux créanciers privés pour partager l’effort. Pour être clair, je suis favorable à une sortie de la monnaie unique, une dévaluation et un défaut organisé. Mais, à défaut, Angela Merkel a contribué à rendre le plan moins mauvais par rapport à ce que la BCE et Sarkozy voulaient faire.

     

    @ Calmos

    Cf commentaire pour ZenZoe. Clairement, ce plan est une aberration qui ne règle rien mais Angela Merkel l’a rendu moins pire qu’il n’aurait pu l’être si on avait laisser faire les technocrates français et européens.

    Complètement d’accord sur Hollande et consorts.

     

    @ Algorab

    Je crois qu’un défaut partiel grec il y a 18 mois suivi d’une recapitalisation aurait sans doute coûter beaucoup moins cher (on cumule 270 milliards en deux plans).

     

    @ Neosysteme

    60 milliards au total (2 plans grecs, 1 plan irlandais, 1 plan portugais) !

     

    @ Kerjean

    Je ne saute pas de joie. Je trouve que c’est mieux que si c’était pire… (cf commentaire pour ZenZoe).

    C’est juste sur les taxes. Mais à l’origine, les banques ne voulaient pas contribuer. Et c’est bien qu’elles le fassent.

     

    @ Le Chat

    Je suis d’accord


    @ Kalon

    Merci pour toutes ces précisions.



  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 22 juillet 2011 11:50

    @ Kerjean


    Attention, je ne dis pas que tout ce que fait l’Allemagne est bien mais simplement que dans toutes les propositions qui étaient sur la table, celles de l’Allemagne étaient les meilleures. Angela Merkel a eu raison de demander aux banques de participer au plan (il aurait été choquant que ce ne soit pas le cas) et elle a eu raison de demander une restructuration de la dette grecque. En outre, elle a évité la folie d’un doublement du fonds européen ou des euro obligations.

    Ce n’est pas de l’arrogance. L’arrogance et l’irresponsabilité, c’est quand Attali demande un fonds de 2000 milliards à mon sens.

    @ Roosevelt

    Cela progresse mais il y a encore beaucoup à faire et il faudra d’autres réformes.

    @ Le Vénérable

    Je ne suis pas d’accord. Pensez-vous qu’il aurait été plus responsable de ne pas imposer aux banques une contribution ni de restructurer la dette grecque ou encore de donner quelques centaines de milliards de plus aux technocrates de Bruxelles ?

    @ Tous ensemble

    Mais ces fonds et ces euro obligations n’ont qu’une destination : rembourser les créanciers. Je suis assez surpris de voir le PG demander une solution qui consiste à assurer le remboursement des banques !

    @ Jak2pad

    Merci. A priori, l’Espagne et l’Italie passeront avant nous, et là, ce sera la fin car les montants ne seront plus du tout les mêmes.

    @ Iris

    Plutôt retour à une Europe des nations...

    @ La Tortue

    Très juste. Cela semble totalement aberrant. Le point est que si le domino grec tombe, alors l’ensemble de la zone euro risque de s’effondrer. D’où le fait que l’on puisse y mettre tant d’argent (en substituant la majorité des créances privées par des créances publiques, ce qui fait que quand il y aura un défaut plus important, ce sont les contribuables qui perdront...)

    @ 65beve

    Très juste.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité