• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent Herblay

Laurent Herblay

Passionné de politique depuis tout jeune, gaulliste avant tout, appréciant Philippe Séguin et Jean Pierre Chevènement. J'ai milité au sein de Debout la République. Je tiens un blog politique quasi journalier depuis janvier 2007.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/02/2009
  • Modérateur depuis le 17/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1546 70 47369
1 mois 9 0 282
5 jours 2 0 45
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 23 avril 2011 17:08

    @ Fergus,


    Merci. J’ai l’impression qu’il y a une grosse arnaque dans le but de supprimer in fine l’ISF. Imaginons que son rendement tombe finalement sous les 2 milliards, un gouvernement pourrait alors dire qu’il coûte plus qu’il ne rapporte...

    @ Vipère

    Oui, en effet, je crois que Sarkozy devrait perdre en 2012.

    @ Leo

    En fait, ce sont les revenus des personnes qui travaillent dans la finance qui représentent 70% de la progression des revenus du centile supérieur en Grande-Bretagne, les 30% restant étant le fait des patrons, cadres supérieurs de multinationales ne travaillant pas dans la finance, artistes, sportifs. Ce chiffre est assez spectaculaire en fait.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 12 mars 2011 19:31

    @ Pie 3,14


    Vous avez lu mon papier un peu rapidement. Je ne critique pas la gauche bien-pensante quand elle attaque le FN, mais quand elle attaque des intellectuels ou des politiques qui ne sont pas FN en les comparant systématiquement et à mauvais escient avec le FN.

    Par exemple, même Chantal Brunel n’est pas pire que Marine Le Pen (comme dit sur un autre site) ou la porte-parole du FN. Elle est allée beaucoup moins loin que la présidente du FN, en disant qu’il fallait renvoyer les réfugiés en bateau (après qu’ils aient accosté) alors que MLP a carrément demandé à les repousser dans les eaux internationales. 

    Le problème, c’est qu’en comparant à tort et à travers les propos des uns et des autres avec le FN, ceux qui sont d’accord avec ces propos peuvent alors être décomplexés pour voter FN. Bien sûr, ce n’est pas la seule raison de la montée du vote FN (il y en a beaucoup), mais cela y contribue. C’est en ce sens que la bien-pensance pousse Marine Le Pen.

    Soit dit en passant, il y a trois liens dans l’article renvoyant à des papiers que j’ai écrit sur le FN, vous pourrez voir que je suis sans doute moins complaisant que beaucoup de journalistes (y compris de gauche) à son égard, qui ont gentiment relayé l’histoire qu’elle voulait que l’on raconte lors du Congrès ou qui n’ont pas mis en perspective ses délires sur l’immigration.

    Droite souverainiste ?
    A titre personnel, je ne me considère ni de droite, ni de gauche, juste gaulliste. Chevènement et Séguin sont les deux personnalités qui m’ont le plus influencé. 
    Souverainiste : c’est un terme trouvé par les euro-béats pour disqualifier toute personne qui conteste ne serait-ce qu’une ligne des traités européens. Ce terme est non seulement mal compris mais en outre beaucoup trop réducteur (il y a des souverainistes néolibéraux, les conservateurs britanniques, comme des souverainistes communistes : la Corée du Nord).
    Et mes idées économiques ne permettent pas de me classer à droite car je suis beaucoup trop dirigiste.

    @ Cocasse

    Il est juste que sur certaines questions, il y a des proximités. Sans vouloir rentrer dans des querelles stériles, disons que le FN s’inspire beaucoup de nous dernièrement et abandonne son penchant anti-fiscaliste et très à droite sur les questions économiques. MLP a repris nos arguments sur la sortie de l’euro six mois après nous (en reprenant nommément un de mes papiers, ce qui ne manque pas de me surprendre étant donné ce que j’écris sur eux).

    Mais il y a une grande différence de nature, que je traite dans un papier que je mets en lien : le FN est un parti extrémiste. Certes, Marine Le Pen a mis un coup de vernis, mais dès que l’on gratte un peu, il reste beaucoup de choses très gênantes, et pour moi, totalement inacceptables.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 12 mars 2011 19:12

    @ Mazmaz


    Merci pour votre commentaire, dont la réflexion est rafraîchissante par rapport à quelques autres.

    @ Tous

    Notez que je ne conclus pas à 100% dans un sens, même si je suis enclin à vouloir intervenir. C’est bizarre, ailleurs, ce papier a été compris différemment. Il n’est nullement question d’intervention militaire de type Irak ou Afghanistan, mais plutôt de raids aériens pour affaiblir Kadhafi, ce qui est beaucoup plus simple et permet d’éviter tout risque d’embourbement.

    Après, j’entends les arguments de Mazmaz (Jacques Sapir est sans doute le meilleur pourfendeur du « droit d’ingérence », qui s’est trop souvent révélé être un néocolonialisme du plus fort sur plus faible que lui).

    Ici, je me pose la question car le cas est assez inédit puisque la population s’est soulevée, a pris le contrôle d’une partie du pays. Dans tous les cas, l’intervention ne pourrait se faire que dans un cadre accepté par le CNT Libyen.

    L’idée du papier est de créer un débat car je crois que la question est importante. Mais, je constate qu’il est difficile de débattre d’une telle question de manière sereine.



  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 12 mars 2011 10:55

    @ Jege et sisyphe


    Au global, je dis que le FN se nourrit des carences de la gauche et de la droite et que Sarkozy porte bien évidemment une part de responsabilité. Mais si je pointe dans ce papier la responsabilité de la gauche, c’est parce qu’une certaine gauche (couverture du Nouvel Obs, Martine Aubry) a le culot d’attribuer la totalité de la responsabilité de la montée du FN à la droite, ce qui est totalement ridicule. Sachant que le PS est dans l’opposition depuis 9 ans, le fait que le FN soit au coude à coude avec lui est aussi le signe de ses immenses carences.

    Sur Mitterrand, c’est lui qui a ouvert les portes des médias à JMLP à un moment où toutes les chaînes étaient publiques. Voilà pourquoi je parle de « père politique ». C’est lui le premier qui a instrumentalisé le FN. Sans lui, ce parti n’aurait peut-être pas existé. Et puis, s’il y a des aspects positifs dans son bilan (notamment la suppression de la peine de mort, je suis d’accord), il y a beaucoup de parts d’ombre (chômage de masse, dette, affaires...).

    @ Ddacoudre : complètement d’accord, le score du FN est finalement assez limité étant donné la défiance des Français à l’égard des politiques...

    @ Elisa : vous n’avez pas du tout compris ce que je voulais dire. J’ai fait un papier qui dénonce les mensonges du FN sur l’immigration et sa stratégie de peur (en lien dans l’article). Je ne dis pas du tout qu’il faut adopter un ton light. J’ai mis trois liens où je dénonce très clairement la nature du FN. Vous pouvez les lire.

    Ce que je dis, c’est que quand une certaine gauche fait des assimilations abusives entre des intellectuels ou des UMP (cas de Mme Brunel) et le FN, elle aide le Front. Les propos de Marine Le Pen étaient inacceptables, ceux de Mme Brunel durs, mais ce n’est pas la même chose. Or, cette gauche, en disant que Zemmour ou Mme Brunel, c’est la même chose ou même pire que le FN peut faire dire aux personnes qui sont d’accord avec Eric Zemmour ou Mme Brunel que finalement, elles peuvent voter FN puisque ce serait la même chose.

    Pourtant, il y a une grande différence de nature entre des républicains et un parti extrémiste comme le FN. Mais à constamment utiliser l’amalgame, souvent à mauvais escient, finalement, les électeurs sont déculpabilisés. Si Chevènement, c’est du Le Pen light, alors tout le monde peut voter FN.

    Je crois que cette gauche devrait manier avec beaucoup plus de précaution les comparaisons avec le FN car au final, à trop assimiler au FN, on le fait monter

    @ Robert Gil

    La formule de Engels est très bonne.

    En voici une du général de Gaulle : « je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent ».

    @ Bardamor

    Je persiste, et certains intellectuels de gauche (Lordon, Michéa, dans une certaine mesure Sapir ou Généreux) soutiennent aussi cette thèse : le PS a totalement oublié les chômeurs et les victimes de la globalisation néolibérale.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 5 janvier 2011 16:15

    @ Fifilafiloche


    Je persiste : l’euro est surévalué par rapport à la plupart des autres monnaies (à part le Franc Suisse), que ce soit le dollar, le wuan ou la livre.

    @ Ferdinand

    Très juste : il faudrait de nombreuses mesures d’accompagnement, dont un nouveau Glass Steagal Act.

    @ Plancherdesvaches

    On ne me l’avait jamais fait encore la comparaison avec le nazisme ! C’est ridicule. Un peu court aussi. C’est juste la politique que suit la Suède aujourd’hui, avec succès.

    Soit dit en passant, je ne parle pas que d’euro (même si j’en parle beaucoup depuis un mois), mais également du commerce et de la finance. Et j’ai fait des papiers (sur mon blog) évoquant les avantages comme les inconvénients des dévaluations.

    @ Basepam

    Tout simple : ne vaut-il pas mieux 2.5% de croissance avec 2.5% d’inflation que 1% de croissance avec 1% d’inflation ? Dans le premier cas, le pays devient plus riche avec une monnaie plus faible que le second (ce qui imposerait un ajustement monétaire de 4-5% tous les 3 ans...

    @ Isabelle

    Je suis d’accord sur le point que quand on empoche des primes de risque, il faut accepter le risque (comme le soutient l’Allemagne d’ailleurs). La situation actuelle, défendue par l’Europe, est insupportable. La dévaluation n’est pas un but en soi. Elle peut en revanche corriger certains déséquilibres qui pourraient difficilement être soldés autrement. Et bien sûr, il y a d’autres mesures d’accompagnement. Mais le but de ce papier était simplement d’alerter sur les visions caricaturales des dévaluations.

    @ Plume et 2102

    Complètement d’accord avec vos points.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité