• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Layly Victor

Layly Victor

Ingénieur de recherche au CEA puis à l'IRSN, retraité depuis 2008
Etudes en Physique Théorique (doctorat es Sciences)
Mécanique Quantique : étude des collisions aux énergies intermédiaires
Fusion thermonucléaire contrôlée par confinement inertiel (laser) 
Etudes et modélisation dans le domaine de la sûreté des réacteurs nucléaires
 

Tableau de bord

  • Premier article le 01/10/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 2509 115
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Layly Victor Layly Victor 10 juillet 2017 11:51

    @babelouest

    Encore un fanatique délirant. Ce qui est fatigant, avec les olibrius de votre espèce, c’est que vous propagez les pires des absurdités qui se racontent dans les chaumières écolos, voire sur les chaînes écolos et anti françaises comme ARTE, et même dans certains films dégueulasses comme celui d’Yves Boisset sur ce fameux tir au Sahara.
    Avec, bien sûr, l’accent anti-militariste de bon aloi.

    Il se trouve que j’ai eu un collègue qui avait assisté à ce fameux tir. En me le racontant, il avait les larmes aux yeux tellement il riait. C’était un tir souterrain, confiné par un tunnel en colimaçon bourré de sacs de sable. Après le tir, un petit nuage de poussière est sorti du tunnel. Panique totale. Les officiels sont partis comme des fous dans un immense nuage de poussière. Il y avait la fille d’un général qui courait dans le désert en criant « attendez moi ». Les types passaient en trombe près d’elle, insensibles et fort peu galants. Probable que nombre d’entre eux ont contacté des avocats de gauche pour obtenir des pensions.
    Traduit dans le film dégueulasse d’Yves Boisset : la désolation totale, une patrouille de jeunes soldats errant au milieu du nuage radioactif, abandonnés à leur triste sort par les habituels « militaires », des tribus berbères condamnées et livrées à un sort tragique, même pas prévenues du tir (dans une région où il n’y a jamais eu aucun habitant, bien sûr).

    Autre thème récurrent : les essais dans le Pacifique, chers à ARTE. Toute la Polynésie contaminée et ruinée ad vitam eternam, etc
    Il se trouve que j’ai séjourné à Mururoa, en 1977, donc peu de temps après la fin des essais aériens. Je me baignais tous les soirs dans le lagon.
    Un collègue, qui était en poste à Fangatofa, m’a dit que la population de l’atoll a manifesté quand le CEA a annoncé l’arrêt des essais. Ils avaient du travail, un centre commercial, le cinéma gratuit.

    Evidemment, si ces gens rencontrent des avocats de gauche qui leur disent qu’ils peuvent récupérer des dédommagements, pourquoi s’en priver ?

    En tout cas, l’aventure de la force de dissuasion a porté la France à une véritable indépendance (remise en question depuis par vos potes) et à un niveau de technologie qui a eu des retombées considérables sur l’économie.


  • Layly Victor Layly Victor 10 juillet 2017 11:11

    @baldis30

    Merci pour cette information. Nous nous en doutions, mais c’est pire que ce que nous pensions.
    C’est consternant de voir comment des dirigeants politiques trahissent leur peuple.
    En plus, c’est dangereux. Si les mafias s’intéressent à ce business, sale temps pour les opposants aux éoliennes.


  • Layly Victor Layly Victor 10 juillet 2017 10:55

    @Layly Victor

    Si la contamination du sol par le corium est le souci majeur, ce qui est vrai, les écolos devraient soutenir à fond l’EPR puisque c’est le seul réacteur au monde qui est muni d’un récupérateur de corium.
    Si l’explosion d’hydrogène est un risque majeur, les écolos devaient soutenir l’EPR puisqu’il est muni de récupérateurs d’hydrogène.

    Leurs chefs, ceux qui les manipulent, le savent très bien.


  • Layly Victor Layly Victor 10 juillet 2017 10:49

    @Patrick Samba

    Patrick Samba, c’est toujours un régal.

    Les organismes de sûreté du monde entier, en premier lieu la NRC américaine, ont observé et observent attentivement tout ce qui se passe autour de la centrale accidentée.
    La première préoccupation, car c’est le véritable danger, est de savoir si le corium a percé le radier et est en train de contaminer le sol. Evidemment, aucune indication dans ce sens.

    Mais voilà, un « ingénieur d’Areva », dont la sœur a un copain qui fréquente un type dont la cousine sort avec un gendarme de Bugarach, nous révèle l’horrible vérité !

    Pourquoi ce dévoué ingénieur n’a-t-il pas suivi l’affaire ? Le corium est-t-il sur le point de déboucher dans la baie d’Acapulco ?

    Ce Samba, c’est tous les écolos, une honte pour l’écologie réelle. (l’écologie réelle, en ces temps dramatiques pour la planète, requiert une grande intelligence).


  • Layly Victor Layly Victor 10 juillet 2017 10:25

    @pemile

    Faux : le confinement est le même que dans les autres réacteurs REP, pratiquement.
    La sécurité accrue de l’EPR, et ce qui a coûté cher, c’est le récupérateur de corium et les récupérateurs d’hydrogène. C’est ce qui garantit l’invulnérabilité à n’importe quel type d’accident.
    L’EPR est cher à cause des défenses passives fortement améliorées.
    Les écolos le savent, et c’est pourquoi ils sont tellement haineux.
    Ils aimeraient tant qu’il y ait un accident grave en France : ça leur donnerait un pouvoir accru et des rétributions qui vont avec.
    Avec l’EPR, cet espoir s’envole.

    Désolé, vous voulez absolument que la France devienne un pays du tiers monde mais, malgré tous vos efforts et ceux des politiques, la technologie française reste de très bon niveau. Vous avez encore du pain sur la planche. Après le nucléaire, il vous faudra dégommer l’aéronautique et le spatial.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité