• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Frédéric MALMARTEL

Frédéric MALMARTEL

Passionné par la Science et l'Histoire, je lis et essaie de décrypter l'Actualité Internationale à la lumière de ces deux disciplines.

Comme l'Historien, je tente d'abord d'analyser et de comprendre avant de juger.
Information sur l'image présente dans l'avatar :
 
Le drapeau jaune avec l'aigle bicéphale est celui de l'Empire Byzantin du temps des Paléologue, les derniers empereurs.
L'aigle à deux têtes date de 1204, année du premier éclatement de l'Empire. Après la prise de Constantinople par les Croisés, l'Empire fut morcelé entre l'Europe et l'Asie, entre l'Occident et l'Orient.
Une tête représente l'Orient, l'autre Occident, unis sur le même aigle, le même empire.
Ce symbole de l'aigle à deux têtes sera repris par de nombreux états, dont notamment la Russie. Ironie de l'Histoire et de la Géographie, elle est elle aussi, comme jadis Byzance, à cheval entre l'Orient et l'Occident.
Le paysage derrière est un canyon, une faille de plusieurs centaines de mètres de profondeur, dans la croûte terrestre, située en Arménie - Sarmosavank, Սաղմոսավանք -.
L'Arménie qui fut la frontière de l'Empire Byzantin est aussi, aujourd'hui la frontière de la civilisation européenne.
Comme les Byzantins ne se sont jamais appelés ainsi, mais se dénommaient toujours eux-mêmes "les Romains", en tant que descendants -spirituels- nous mêmes des Romains, nous pouvons tous revendiquer l'héritage de Byzance.

 

Tableau de bord

  • Premier article le 01/09/2008
  • Modérateur depuis le 25/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 77 584 3403
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1301 536 765
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 janvier 2014 11:56

    Merci pour votre article très intéressant.

    Pour ma part, je replacerais l’opposition Russie/Occident dans une perspective historique plus large qui voit s’opposer les Chrétiens d’Occident aux Chrétiens d’Orient.

    Ces rapports sont marqués depuis 10 siècles(!) par bien plus d’hostilité que de solidarité.

    10 siècles parce que la séparations des églises orthodoxes et catholiques datent de l’année 1054.

    Il ne faut jamais oublier que le premier empire chrétien de la planète, l’Empire de Byzance a été détruit d’abord par les Chrétiens d’Occident, lors de la prise de Constantinople par les Croisés en 1204, avant d’être détruit par les Turcs Musulmans !

    La Russie fait partie de l’Eglise d’Orient. Elle est l’Empire qui succède à Byzance.

    Depuis la fin de l’URSS qui ne fut qu’une parenthèse dans l’Histoire de la Russie Éternelle, la Russie a repris cette place de successeur de Byzance et, comme il y a 8 siècles, certains en Occident ne le supportent pas !

    L’Occident, au moins ses dirigeants, est matérialiste accroché jadis à l’or de Venise, aujourd’hui aux puits de pétrole.
    Au contraire l’Orient Chrétien se place dans une perspective historique éternelle que ces matérialistes ne peuvent pas comprendre.



  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 18 septembre 2013 21:59

    C’est toute la différence qu’il y a entre la propagande et l’analyse.

    Vous pouvez citer un certain nombre de faits exacts, incontestables et... en tirer une conclusion érronée, simplement parce que vous avez négligez d’autres faits.

    De la même manière dont vous procédez, je peux vous démontrer que l’URSS était un grand pays démocratique.

    - Dans les années 60, le premier allié de l’URSS était l’Inde, la plus grande démocratie du Monde.
    - L’URSS a lutté avec vaillance contre l’abominable dictature chilienne. Elle a accueilli sur son sol beaucoup de réfugiés chiliens.
    - Sur la fin, l’URSS a aussi contrer d’horribles dictatures communistes comme celles de la Chine.
    - L’URSS, via son allié vietnamien a mis fin à l’épouvantable génocide des Khmers Rouges.

    Tous ces faits sont rigoureusement exacts. Si je m’arrête là et que je ne vais pas plus loin. Si j’oublie de parler de Soljenitsyne, de Sakharov, des hôpitaux psychiatriques, du Goulag, de Budapest en 56, de Prague en 68, oui, si j’oublie tout ce qui gène, je vous démontre sans peine une absurdité.

     Vous, vous oubliez  :

    Quand vous écrivez « Bachar Al-Assad est un despote autoritaire », que contrairement aux amis saoudiens de Washington, il respecte toutes les religions et les droits des femmes, son régime est laïc, le dernier de la région.

    « Le Printemps Arabe de 2011 fut d’abord un mouvement pacifiste ». Vous oubliez que les armes et les combattants armés venus de l’étranger sont très vite, trop vite, arrivés pour un « mouvement pacifiste » !

    « Le soutien de la Russie à la Syrie est intéressé » Si vous connaissez, en Politique Internationale, des soutiens désintéressés, il faut vite nous le dire ! De Kerry à Lavrov, des Chinois aux Anglais, ça va faire le buzz pendant 3 mois ! C’est un peu comme si vous disiez « Les entreprises font du business pour gagner de l’argent, c’est une honte » !

    « L’opposition est loin d’être composé uniquement d’intégriste religieux. » Mais c’est tout à fait vrai ! Vous oubliez simplement, dans vos comptes d’apothicaires que l’appui militaire à l’opposition est d’abord fourni par l’Arabie Saoudite qui n’est pas, sauf si vous avez un scoop de dernière minute, connu pour son amour de la démocratie ! Et l’appui de l’Arabie Saoudite n’est pas plus désintéressé que celui de la Russie à l’autre camps.

    « Le rapport de l’ONU pointe directement la responsabilité du régime dans l’attaque chimique, »
    Là, c’est faux, totalement faux, je disais que vous pointiez des faits exacts... sauf celui là.
    Relisez l’original, c’est une [très] saine lecture :
    http://www.un.org/apps/news/docs.asp?Topic=Syria&Type=Report

    "Si l’usure de la guerre et l’arrivée massive de jihadistes internationaux ont très certainement érodée le soutien à la rebellion, prétendre comme certains que 70% de la population soutien Assad« 
    La vraie question n’est pas de faire un sondage, ce qui me parait plutôt malaisé dans un pays en guerre, la vraie question que vous éludez est »Si Bachar s’en va qui le remplacer, quel régime s’installe à sa place". C’est la seule qui vaille d’être posée. Elle ne l’est pas dans votre étrange dialectique.

    -



  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 16 septembre 2013 22:03

    Bonjour,

    Un de mes amis m’a fait remarqué que la Politique Étrangère d’un pays n’est souvent rien d’autre que la projection à l’extérieur, de ce qu’est la société à l’intérieur de ce pays.

    La France socialistes a perdu ses valeurs et ses repères.

    Les voyous sont souvent mieux protégés que les honnêtes gens, le mariage, institution clef de toute société bien portante, est saccagé, notre histoire est amputée, elle commence désormais en 1789, quand ce n’est pas en 1905, voir en 1939 etc..etc...

    Donc, il est tristement logique que le Politique Étrangère de la France verse désormais dans le n’importe quoi :

    - Suivisme complet des Etats-Unis,
    - Engagement à la légère, pour des actes très lourds - guerre en Syrie -,
    - Discours incohérent voir grotesque, la France prétend « punir » Bachar El Assad, comme si le champs des relations internationales était une cour de récréation et M. Hollande la maîtresse.
    - Absence d’objectif de plan, même à moyen terme, une fois bombardée la Syrie, on fait quoi ?

    Et surtout le plus grave, ce qui fait que tout cela n’est plus drôle du tout, mais tourne au tragique :
    - le soutien militaire aux Islamistes les plus radicaux, on sait qu’ils sont très majoritaires
    dans la rébellion syrienne, ils sont puissamment armés et politiquement très influents, donc soutenir l’opposition, c’est les soutenir !



  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 16 septembre 2013 19:47

    Merci à tous pour vos réactions. C’est toujours intéressant de vous lire. Cela prolonge la réflexion et permet d’ouvrir de nouveaux horizons.

    Intéressant le scénario supplémentaire, assez complexe quand même, qui étend la crise au monde et surtout, ce que je n’ai pas indiqué dans l’article, la relie à la crise asiatique. Juste après que les USA se sont dit prêts à partir en guerre, la Chine avait donné un coup de semonce en avançant sur les îles Senkaku. Évidemment aucune de nos TV ou radio n’en ont parlé ou presque.
    http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/08/27/japon-trois-navires-chinois-dans-les-eaux-territoriales-des-senkaku_3466804_1492975.html

    Bien sûr, sur certains points comme les fondamentaux géopolitiques qui rapprochent l’Iran et Israël, cela mériterait plus qu’une note en bas de page, au moins deux ou trois articles.
    A lire en tout cas sur le sujet :
    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/iran-ce-grand-satan-qui-n-en-est-43865

    Oui, nos medias font de la propagande plus que de l’info, comme l’ont soulevé plusieurs « Agoravoxnautes » !

    Oui, on peut vivre tranquille, dans sa Bretagne ou dans son Essonne, sans de préoccuper de ces guerres lointaines. On peut ignorer l’évolution du monde autour de soi, c’est un choix.

    Pour finir, je voudrais revenir sur le risque de génocide des Alaouites.

    Je ne suis hélas pas seul à avoir cette crainte. Il est des fois où l’on aimerait se tromper ! Juste après avoir rédigé l’article, j’ai écouté cette émission de la BBC qui l’exprime clairement aussi, je n’ai malheureusement pas la traduction en français, en anglais donc, dans le texte :

    http://www.bbc.co.uk/programmes/b01qdtql

    J’invite tous ceux que cela intéresse à prolonger la discussion sur mon blog.

    Bonne soirée ou bonne journée, suivant l’heure à laquelle vous me lisez, à bientôt et merci à mes lecteurs comme à ceux qui ont autorisé la publication de l’article.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès